Référence multimedia du sénégal
.
Google

Non contents da le politisation de la situation sociale actuelle : Les cadres libéraux flinguent Tanor et Bathily et mettent Macky Sall en garde

Article Lu 1785 fois

Mise sur pied récemment, la Coordination nationale des cadres libéraux (Cncl) a fait sa première sortie officielle à travers un communiqué salé contre certains leaders de l’opposition radicale. Le premier qui en a pris pour son grade, c’est Ousmane Tanor Dieng, Secrétaire général du Parti socialiste. Ce dernier dont ‘l’attitude démagogique et politicienne’ est dénoncée dans le cadre de la situation sociale difficile actuelle par les cadres libéraux est, aux yeux de ceux-là, celui qui ‘de par sa position comme tout puissant ministre d’Etat, directeur de cabinet de l’ex-président Diouf a précipité la mise à genoux de son parti et du pays dont le redressement a été initié par Abdoulaye Wade depuis 2000’. Dans ses diatribes contre le Secrétaire général du Parti socialiste, la Cncl n’épargne pas celui de l’Alliance des forces du progrès, en l’occurrence Moustapha Niasse, que les cadres libéraux considèrent comme ‘l’éternel porteur d’eau’ de Ousmane Tanor Dieng. Le patron de la Ligue démocratique (Ld) n’a pas été, également, en reste, lui qui est, selon la Cnlc, le judas des temps modernes. ‘Le parti socialiste et sa nouvelle ‘filiale’ dirigée par Bathily, le judas des temps modernes qui, dans son parcours, a trahi le Pai, son ‘ami’ Babacar Sané, Abdou Diouf et tout dernièrement Wade, n’ont jamais proposé de solutions viables à même de sortir les populations de leurs difficultés quotidiennes’, se désole la dernière-née des structures libérales.



Non contents da le politisation de la situation sociale actuelle : Les cadres libéraux flinguent Tanor et Bathily et mettent Macky Sall en garde
Quant à leur ex-frère de parti, aujourd’hui, tête de file de l’Alliance pour la République, les cadres libéraux se réservent, pour le moment, le devoir de le brocarder, le mettant en garde contre toute sortie contre leur parti et son numéro un. ‘ Quant à Maky Sall qui, hier seulement comparaît Wade à Napoléon, la Cnlc le met en garde et attend pieusement sa prochaine sortie’, menacent-ils.

Tout en remontant aux leaders de Benno Siggil Senegaal les bretelles, les cadres libéraux ne s’en sont pas moins désolés de la situation sociale actuelle du pays. Aussi, expriment-ils, ‘toute leur compassion aux populations qui, depuis des semaines, font face avec courage et dignité à des difficultés liées aux inondations et coupures d’électricité’. Cependant, soutiennent-ils, ‘force est de reconnaître que les inondations constituent un phénomène naturel qui n’a quasiment épargné aucun pays de la sous-région’.

Comme solution palliative aux inondations, la Cncl dit approuver sans réserve cette stratégie de délogement des populations qui constitue la seule alternative face à cette situation aggravée par la saturation des sols dans ces zones. Concernant la crise de l’énergie, la Cncl est d’avis que ‘le président de la République qui a déjà enclenché une politique d’augmentation de nos capacités de production en électricité avec la mise en place de 230 MW en 9 ans contre 300 MW pour le régime socialiste en 40 ans, va trouver une solution définitive aux difficultés liées à l’approvisionnement en combustible et gaz’.

Aguibou KANE
Source Walfadjri

Article Lu 1785 fois

Mardi 8 Septembre 2009





1.Posté par BOUKI SINE le 08/09/2009 15:18
Il faudrait songer à vacciner les chiens de garde de la présidence contre le virus de la rage pour ne pas risquer d'accidents facheux

2.Posté par expert le 08/09/2009 16:00
Rien n'est politique c'est la population elle meme qui a constaté les insuffisances du régime et de facon spontanée est sortie pour occuper la rue ,donc arreter d'accuser l'opposition"
La senelec est ce que c'est l'opposition qui cause les delestages "
Arreter un peu nullards

3.Posté par diop le 08/09/2009 17:00
ils n sont5 k des opportunistesmais le pays est sans sous maintenant preparer vos valises pour kitter l pouvoir incapable.wade a trahi tout un peuple et y'a pas au senegal une opposition dure et pure.

4.Posté par DIARAAF le 09/09/2009 01:46
C'est vraiment la fin de règne et mort programmée de l'ère WADE par c'est charognard wadiste, chak'un est + con ke l'autre ils n'ont capable ke de creer des cercles de cons intellectuels unikement pour duper Wade ki lui "thiooné est + con ke BOKASSA offre a ki dit publikement ke le grand pere de wade etait un saint des millions, des terres, ou il les nomme ministres. Bande de cons!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State