Référence multimedia du sénégal
.
Google

Nicolas Anelka sort de sa réserve : ‘La France est un pays hypocrite et si certains sont choqués tant pis’

Article Lu 14563 fois

Lové dans un fauteuil en cuir, l'attaquant de Chelsea reçoit dans une loge de Stamford Bridge, lundi après-midi. Derrière la baie vitrée, il pleut sur la pelouse, plongée dans l’obscurité. L’Iphone posé sur le ventre et vêtu d'un polo ‘39Pro’, son numéro de maillot à Chelsea érigé en marque de vêtement, l’ancien mal-aimé du foot français se confie à 20minutes.fr. Sans esquiver le moindre sujet, il évoque dans cet entretien, sa relation avec Domenech, la main de Henry et sa rancoeur vis-à-vis de la France qu’il considère comme un pays hypocrite.



Nicolas Anelka sort de sa réserve : ‘La France est un pays hypocrite et si certains sont choqués tant pis’
Aujourd’hui, Raymond Domenech vous a piqué le rôle du mal-aimé du football français. Cela doit vous faire rire intérieurement, non ?
Nicolas ANELKA : Ça change vite… Aujourd’hui, il est le mal-aimé. Comme Aimé Jacquet à l’époque. Maintenant, Jacquet est le roi. Parce qu’il a gagné une Coupe du monde. Tout peut vite changer, il faut juste être patient, être fort dans la tête. Et lui, il patiente. Peut-être que dans six mois, il sera le boss et plus personne ne pourra l’insulter.

En attendant, c’est quelqu’un qui aime bien la provocation. Un peu comme vous il y a quelques années… (il coupe)

Il provoque, oui, parce que les journalistes le provoquent. Quand je vois les questions qu’on lui pose. C’est devenu un jeu. Des fois, tu n’as pas envie de répondre. Des fois, tu entres dans le jeu et tu réponds à côté. Faut comprendre. Quand je vois les questions des médias français… Ils cherchent toujours quelque chose. Nous les joueurs, on grille les provocations. On en parle. On se dit, ‘les journalistes, ils sont graves’.

Vous vous êtes mis dans la peau de Thierry Henry, au lendemain de France-Irlande ?

Laisse tomber... On ne m’aurait pas détruit. J’aurais qualifié la France et c’est tout. C’est tout ce qu’il faut voir. La France est qualifiée. Si cela avait été contre nous, on aurait commencé à pleurer. Bah non, cette année, on ne pleure pas. On y va. Il y a des années où on a pleuré. Je me souviens Marseille et la main de Vata. Ce sont toujours les Français qui pleurent. Mais pas cette fois. C’est comme ça qu’il faut le voir. Maintenant, on va là-bas pour gagner. Il y a des gens qui vont rigoler… Mais dans notre tête, on peut le faire.

Vous comprenez que certains doutent des chances de l’équipe de France, justement ?

Ils peuvent rire. Quand Raymond Domenech a dit on va en finale en 2006, ça a fait rire. On verra bien. Pourquoi l’équipe de France ne mériterait-elle pas sa place ? Je ne comprends pas. Je n’ai pas compris non plus pourquoi, après le match aller face à l’Irlande, on entendait qu’on n’avait pas mérité la victoire. Soi-disant, on affrontait une équipe de fous. On gagne 1-0 là-bas. C’est ça les grands. Tu es une grosse équipe quand tu vas gagner 1-0 à l’extérieur. Et après ça, on n’a pas senti les gens derrière nous. Soi-disant, on n'avait pas vu une grosse équipe d’Irlande. On était tombés contre des peintres... Nous, les joueurs, on n’a pas aimé ça.

Vous ne vous sentez jamais soutenus quand vous êtes avec les Bleus?

Non (direct). C’est pour ça qu’on a toujours la rage. Faut pas croire, on sait quand on joue mal. Après le match retour face à l’Irlande, on s’est dit avec Evra, Titi : ‘Mais on a été dégueulasses!’. Le coach aussi a dit qu’on a été bidons. On le sait. Mais quand on fait des trucs bien, il faut le dire. On dirait que quand on gagne 3-0, c’est normal. Et quand on perd, là, allez. C’est pour ça qu’on ne ressent pas de soutien.

Il y a une réelle cassure entre les joueurs et l’environnement extérieur ? Le public, les médias ?

C’est vous qui la faite la cassure. La presse. Si vous dites qu’on sort du bus avec un walkman et tout ça…

Enfin, c’était Guy Carlier…

Je l’ai entendu. Est-ce que Guy Carlier a regardé les autres joueurs du monde entier ? Ils sortent tous du bus avec un casque. Qu’est ce qu’il raconte? C’est là où on se dit que c’est du n’importe quoi. On sort du bus, on est dans notre truc. Si t’as un casque, il est où le problème ? Nous, on trouve que la presse monte les gens contre nous. Elle cherche toujours un problème à l’intérieur du groupe. Henry a parlé avec le coach. C’est une discussion normale. Non, pour vous, c’est un clash !

L’ère Domenech a commencé sans vous alors qu’aujourd’hui, vous êtes indispensable aux Bleus. Au-delà de vos performances, que s’est-il passé sur le plan humain entre vous ?

C’est juste le dialogue. A la base, il ne me connaissait pas beaucoup. Il avait entendu parler de moi. Après, au fur et à mesure, on a appris à se connaître. Je n’ai eu qu’une seule sélection avec lui chez les Espoirs. Je n’ai jamais eu de dialogue comme ça avant avec un sélectionneur. Avant, il y avait Santini, c’était impossible de parler avec lui. Lemerre, pareil. Jacquet, c’est ça, hein ? Impossible aussi. Malgré ce qu’on a pu dire, c’est avec Domenech que j’ai les meilleurs rapports.

Pensez-vous qu’il ait besoin d’un patron pour le superviser. Au hasard, Jean-Michel Aulas ?

Qu’il reste à Lyon, déjà. Je n’arrive même pas à comprendre ce qu’il a dit. Venir, pour quoi faire ? A Lyon, il est très bien. Je ne sais pas ce qu’il pourrait apporter à l’équipe de France. Franchement, je ne sais pas du tout. Raymond Domenech est encore là pendant six mois. Voilà.

Qu’est-ce qui vous manque en Angleterre, que vous aviez en France?

Rien. En France, tu ne peux pas faire ce que tu as envie. J’aimerais bien habiter en France, mais ce n’est pas possible. On sait pourquoi, niveau fiscalité... Si je veux rouler en grosse voiture, je suis regardé différemment. J’aime bien aller à Paris, c’est ma ville. Mais quand je sais que je peux repartir. Deux semaines, un mois, six mois, c’est bien. Je ne veux pas jouer au foot et payer (ndlr, aux impôts) 50 % de ce que je gagne. L’argent que j’ai, il est pour mes enfants (ndlr, il n’en a qu’un pour le moment). Si je peux leur offrir quelque chose, je le ferais là où il n’y a pas de fiscalité. C’est comme ça que je le vois. Si certains sont choqués tant pis. Mais la France, c’est un pays hypocrite.

Vous envisagez d’investir au Psg à l’avenir ?

Non, parce qu’on perd toujours de l’argent dans un club de foot. Mais j’aimerais bien aider le Psg. Je ne sais pas dans quel rôle. Je ne sais même pas si je vais le faire. Je dis ça comme ça. Ce que je remarque, c’est que pratiquement tous les joueurs de l’équipe de France viennent de la région parisienne. Et ils passent rarement par Paris. Si je peux faire quelque chose pour qu’ils y passent… Cela ferait gagner de l’argent au club. Si Lyon le fait, Paris peut le faire dix fois.

Propos recueillis par Romain SCOTTO
Source Walfadjri

Article Lu 14563 fois

Jeudi 17 Décembre 2009





1.Posté par Ndiog le 17/12/2009 15:15
Peace and Love Niko

2.Posté par Sow le 17/12/2009 15:17
Trés bien dit la France est un pays hypocrite

3.Posté par Anelka le 17/12/2009 15:18
Allez Nico!!!! Nous, on kif c'q tu fais.

4.Posté par Paco le 17/12/2009 15:25
Anelka you are the best!

5.Posté par PAPE le 17/12/2009 15:31
Un grand homme et joueur c'est rare de voir un footballeur aussi mature lui et Thuram.
Bonne continuation.

6.Posté par assane le 17/12/2009 16:18
Tu es un grand partout, nous t'aimons NIKO

7.Posté par ndoura le 17/12/2009 16:22
c.est vrais la fiscalite c est vraiment trot merci nicola j,estime bien ton courage

8.Posté par MC 93 le 17/12/2009 16:28
BIEN DIT NICO MOI JE SUIS NE EN FRANCE AUSSI ON LES CONNAIS BIEN C EST FRANCAIS .C EST LES PIRE HYPOCRITE SUR TERRE TU ES LE MEILLEUR MEC TOUJOUR DERIERE TOI POTO BONNE CONTINUATION

9.Posté par sare le 17/12/2009 17:59
il a donnè raison à Marie Ndiaye...

10.Posté par chacha le 17/12/2009 18:49
mako nobone temps collège déh!!! thiey khalé kou thi yagu dof

11.Posté par 1passant le 18/12/2009 14:33
chacha ya doff dé légui nak nobatoko hahaha nob ma mogueune nguay sani s ambeguel si air bi Jah Jeuf Anelka togual UK fofou moko yoor dé

12.Posté par asshhlleyy 94 le 25/12/2010 20:40
slt Nico,ta archii raiison,là France est un pays bidonn,archii movais au nvx carractères et mentalll,bon courage,bonne continuation,yaura tjrs quelqu'un qui t'admirera dans tt sque tu fait,ou ke tu sois,nous t'aimerons tjrs et nous te suivrons partout,et continue a nous faire rêver!!

the french RONALDO and you are the best

39PROO *
big-up

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State