Référence multimedia du sénégal
.
Google

Neuf ans de pouvoir : Ces morts qui hantent le sommeil de Wade

Article Lu 11977 fois

XIBAR.NET (Dakar, 04 Septembre 2009) Le président la République a été qualifié de « trompeur » par celle qui fut son égérie et qu’il avait déclaré être « l’âme du Pds » : Aminata Tall. En tout cas s’il n’a pas enjambé des cadavres pour entrer au palais, il en avait laissé derrière lui et en a vu depuis neuf ans qu’il y est.



Neuf ans de pouvoir : Ces morts qui hantent le sommeil de Wade
Opposant, Abdoulaye Wade avait été à la tête d’un mouvement qui entraînera le massacre de douze policiers. Ils seront égorgés dans l’exercice de leur fonction. À l’occasion, il sera arrêté avec le marabout Serigne Moustapha Sy. Bien avant, en 1988, à la Sicap Rue 10, un boutiquier mauritanien a avait tiré sur ses agresseurs. Le journal de Me Wade de l’époque, « Takussan », en fera ses choux gras. Me Wade mettra de l’huile au feu, regrettent ses employés d’antan. La nouvelle entraînera des milliers de cadavres ; en Mauritanie, comme au Sénégal. Les deux pays voisins éviteront la guerre de justesse. La France mettra deux avions Hercule, pour évacuer de part et d’autres les ressortissants des pays belligérants. Les familles des disparus pleurent toujours. Celle de Me Babacar Sèye, également. Ce juge a été assassiné le 15 mai 1993 ; pendant qu’il était vice-président du Conseil constitutionnel. Parvenu au pouvoir Me Abdoulaye Wade, qui fut cité parmi les commanditaires du meurtre, commencera par gracier les meurtriers reconnus coupables : Cledor Sène, Pape Ibrahima Diakhaté et Assane Fall. Ensuite, il dédommagera la famille du défunt et fera voter une loi amnistiant tous les crimes politiques commis de 1983 à l’an 2003 ; soustrayant du coup le commanditaire du meurtre de Me Sèye de toute poursuite judiciaire et de celui des policiers.

Me Wade aurait-il mauvaise conscience à ce propos ? En tout cas, il a fait de l’avocat qu’il avait commis pour sa défense, Me Madické Niang, un ministre d’Etat. Il a fait de Samuel Sarr, également arrêté suite au meurtre de Me Sèye, un ministre. Me Wade a-t-il nommé l’un et l’autre et gracié les assassins pour services rendus ? D’aucuns le pensent. Quoi qu’il en soit, la famille de l’étudiant Balla Gaye, tué d’une balle au campus universitaire, pleure également. Il a été tué à l’occasion d’un mouvement de grève et aux premières heures du régime de Me Abdoulaye Wade. Son assassinat n’a pas été élucidé, comme ceux des policiers et de Me Sèye.

Comme poursuivi par la guigne, deux ans après son arrivée à la tête de l’Etat, interviendra le naufrage du bateau le « Joola », qui coûtera les vies de près de deux mille Sénégalais. Il démentira, à l’occasion, son Premier ministre qui avait succédé après le drame à Madame Mame Madior Boye, Idrissa Seck. À la place des cinq millions que celui-ci proposait pour indemniser les familles des naufragés, Me wade, très porté sur l’argent, alignera le double : dix millions de francs Cfa ! Pourtant, si le « Joola » a sombré faute de l’achat d’une hélice du moteur du bateau, qui ne coûtait que 500 millions, Me Wade réfectionnait, au même moment, son avion présidentiel à 32 milliards ; pour s’en désintéresser par la suite. Le président Wade dort-il depuis ?

Dans tous les cas, champion de promesses jamais tenues, comme sur la baisse du prix de riz qu’il avait promis, pendant qu’il était opposant, la rébellion qui mine le sud du Sénégal et qu’il avait juré de régler après 100 jours à la tête du pays perdure toujours. Pis, elle a coûté la vie à deux de ses proches : Mouamadou Lamine Badji, qui était président du Conseil régional de Ziguinchor, et un de ses ministres conseillers : Latif Aïdara. Des décès dont se démarquera le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance. Qui a donc tué ? En tout cas, la crise qu’il se promettait de régler en cent jours a coûté, neuf ans après, la vie à plus de mille Sénégalais, tués par des mines entre autres et des attaques de militaires ou de rebelles.

Le régime de Me Wade a engendré des morts plus que la guerre du Kippour : sa nièce, Penda Kébé, s’immolera au feu en Italie, où Me Wade s’était rendu. La mère de la défunte révélera à l’occasion que Wade est un franc-maçon ; ce qu’il reconnaîtra, malgré les premiers démentis. Un autre Sénégalais se suicidera devant le palais de la République, pour montrer à Wade son désespoir. Kéba Diop, également, mourra à l’hôpital après avoir tenté de se tuer. Il ne réclamait que l’argent que lui devait le Parti démocratique sénégalais de Me Wade. La liste des cadavres qui hantent le sommeil de Me Wade est loin d’être exhaustive. Il a fait emprisonner des journalistes. Sous son régime, l’opposant Talla Sylla, président du Jëf-Jël, a été agressé et battu au marteau. À l’occasion le chef de cabinet du président de la République, Pape Samba Mboup, soupçonné être le commanditaire, sera trouvé à l’hôpital où était évacué nuitamment M. Sylla, par ailleurs président du Jëf Jël. IL expliquera qu’il s’y était rendu, parce que mordu par un chien, qui s’appelle Alex. Le dossier est depuis sans suite, en dépit d’un bizzard accident qui a coûté la vie à un garde de corps de Me Wade, cité comme l’un des auteurs de l’agression perpétrée contre Talla Sylla. Depuis neuf ans qu’il est à la tête du Sénégal, Me Wade, outre « ses morts » a perverti les mœurs du pays.

Sous lui, plus de dix mille jeunes Sénégalais ont fini au fond de la mer pour échapper à l’enfer qu’ils vivaient dans leur patrie. Wade monnayera, même, les vies de ceux qui y parviendront à regagner les rives espagnoles, contre quelques milliards et des sandwichs remis aux rescapés. Après eux, un garçon sera abattu à l’occasion de la révolte des Kédovins décidés à être impliqués dans l’exploitation des minerais qui tapissent le sous-sol de leur région. La liquidation, politique, du maire sortant de cette ville, l’opposant Amath Dansokho, était à ce prix. Le régime d’Abdoulaye Wade est plus guerrier que libéral. À moins de trois ans de la fin de son mandat, le président Wade va-t-il s’amender ? Ce serait un miracle. Car, tout indique que le pouvoir de Wade a besoin de cadavres pour tenir. Telle l’eau pour les plantes et la vie, il faut au libéral en chef des morts pour exister. Wade peut-il se passer des pierres et des morts ? That’s the question.

La Redaction

Article Lu 11977 fois

Vendredi 4 Septembre 2009





1.Posté par Che Guevera le 04/09/2009 18:28
Le diable en personne c'est wade.

2.Posté par NDIOMBRE le 04/09/2009 18:41
les franc-maçons doivent toujours faire un sacrifice de sang exigé par le diable.Wade sacrifie de manière déguisée,d'où son monument à la gloire de sa loge.

3.Posté par kassim le 04/09/2009 19:06
ndiombre,

Je pense que t'es l'un des seuls à avoir compris ce qui se passe réellement au Sénégal et ce que veut dire la franc maçonnerie.

4.Posté par wanted le 04/09/2009 20:19
vous avez oublié la mort de lopy à kolda

5.Posté par le citoyen le 04/09/2009 20:24
Juste ,exact,pertinent!c'est la franc-maçonnerie que wade sert!même les prières les plus ferventes que l'on fait actuellement dans les mosquées pour la fin de ce régime ne peuvent rien contre wade:il est blindé par ses pratiques de franc-maçon et ce sang qui coule à flot,même de manière anodine comme fama niane et la dame découpée en morceaux procède de ce sacrifice!wade,son épouse et son fils se maintiendront au pouvoir tant que le sang coulera!il faut les arrêter avant l'apocalypse

6.Posté par bene waay le 04/09/2009 20:39
c'est l'article le plus nul et le plus malhonnete que j'ai jamais lu. il ne reste plus qu'à lui coller Hiroshima et Nagazaki....J'ai l'impression que c'est toi qui ne dort pas du fait que wade est au pouvoir. Tu serait bien gentil de nous faire le bilan de tous les morts sous Senghor et Diouf....

7.Posté par fall italie le 04/09/2009 21:14
cessons de jouer avec les mots,il est extremement grave en ce mois beni de ramadan d\accuser une personne de tueur sans aucune preuve.prions pour ces morts et laissons a dieu lui seul omniscient de regler nos comptes.

8.Posté par sarr le 04/09/2009 21:35
mon cher moustafa etait en prison le jour ou mouraient ces brave policiers

9.Posté par tchey le 04/09/2009 23:10
j'ai l'impréssion ces jours ci que xibar.net essaies de jouer à la presse a sensation avec ses articles piquants mais ca ne marche pas si l'on voit la fréquence et le nombre des interventions.
sinon force est de reconnaitre que Wade a échoué et presk rien ne marche dans ce bled.
opposons avec la tête et l'esprit mais pas en se salissant par la bouse

10.Posté par Modu-Modu le 05/09/2009 04:16
"fall Italie", tu essaie à chacune de tes interventions de justifier les méfaits du régime Wade et de nous inviter au fatalisme en laissant tout entre les mains de Dieu. Tu ne compte pas encore un parent parmi ces morts c'est pour cela que tu agis ainsi. Ce que les hommes font sur terre il appartient aux hommes de le défaire. Il ne suffit de prier pour des morts mais surtout d'évier que ceux qui les tuent et tuent d'autres. C'est ça le vraie combat, la solutuon, et pas ta démagogie.

11.Posté par Modu-Modu le 05/09/2009 04:22
Il faut au contraire encourager xibar.net pour la qualité des articles postés par sa rédaction. Ce n'est pas la fréquence et le nombre des interventions qui fait la qualité du contenu. Vous faite référence à Sénéweb sans le dire. Ce que vous dites pas non plus, c'est que dans ces sites comme sénéweb, c'est le fait divers et les potins qui dominent les publications. Et 75% des interventions sont des injures, conneries et railleries. Xibar.net doit tout faire pour éviter de tomber dans cette médiocrité qui certes, booste l'audience du site, mais le tue en douceur.

12.Posté par Dawuda le 05/09/2009 05:09
JE SUIS CONTRE WADE MAIS CET ARTICLE DE XIBAR EST UN TISSU DE MENSONGES.
XIBAR ESSAYE DE LIER WADE A TOUTES LES MORTS QUI SONT SURVENUES AU SENEGAL DEPUIS DES DECENNIES.
C'EST UN RAISONNEMENT DESEPEREMENT RIDICULE.
LE SOMMET, C'EST QUAND XIBAR VEUT NOUS FAIRE CROIRE QUE WADE A CAUSE PLUS DE MORTS QUE LA GUERRE DU KIPPOUR. N'Y A T-IL DONC PAS QUELQU'UN AVEC LA TETE SUR LES EPAULES A XIBAR ?
WADE EST NUL, VRAI
SA GESTION DU PAYS EST NULLE, VRAI
IL MANIPULE NOTRE CONSTITUTION, VRAI
IL VEUT PLACER SON FILS, VRAI
IL DOIT ETRE VIRÉ, VRAI
PAS DE SUCCESSION MONARCHIQUE, VRAI !
MAIS DE LA A ESSAYER DE NOUS FAIRE CROIRE A DES HISTOIRES A DORMIR DEBOUT ..
LE PRINCIPAL PROBLEME DU SENEGAL (APRES LE PROBLEME WADE ET COMPAGNIE), C'EST NOTRE "PRESSE", COMPOSEE A 99% D' UNE RACE PARTICULIERE DE "JOURNALISTES" SORTIS D'ON NE SAIT OU ! DE VRITABLES "MARTIENS" QUI IGNORENT QU'ILS SONT DE GRANDS IGNORANTS !

13.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 05/09/2009 09:57
Comme s'appelle la dernière permanence du PDS sur la VDN :

Omar Lamine Badji assassiné , en fonction sous le régime de Wade parce qu'il était impliqué dans la gestion du parti de Wade.

Cela doit interpeller !

14.Posté par mousse le 05/09/2009 11:25
wade........... un grand voyou au pouvoir....................les fantomes de ces morts vont le poursuivre jusqua sa tombe.........

15.Posté par dagobert le 06/09/2009 03:55
tellement vous accablez wade que le bon finira par se ranger de son coté d'apre votre commentaire a wade c l bon dieu

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State