Référence multimedia du sénégal
.
Google

Nébuleuse sur une subvention annuelle de l’Etat de 650 millions à Abass Ndao: Khalifa Sall hérite d’un dossier brûlant

Article Lu 1775 fois

- Les dépenses annuelles dépassaient un milliard

Le nouveau maire de Dakar Khalifa Sall et le maire Sortant Pape Diop ont procédé, hier à la passation de service dans les locaux de l’institution municipale. Officiellement Maire de la ville, le responsable du Parti socialiste hérite d’un dossier brûlant laissé par son prédécesseur. Il s’agit du dossier de l’hôpital Abass Ndao. Un rapport d’audit ne milite pas en faveur de Pape Diop, Président du conseil d’administration et l’ancien Directeur Mourad Dièye qui se trouve être son neveu.



Nébuleuse sur une subvention annuelle de l’Etat de 650 millions à Abass Ndao: Khalifa Sall hérite d’un dossier brûlant
Comment le nouveau maire va gérer le dossier de Abass Ndao ? Lui-même devrait se poser cette lancinante question qui taraude l’esprit des travailleurs et des sénégalais. La première chose sera sans doute, de gommer l’actuel Directeur, dont le bras de fer entreprit contre les travailleurs, empêche le bon fonctionnement de la structure sanitaire, très prisée par les patients. En tout cas, les résultats d’un audit ne militent pas en sa faveur, encore moins son patron Pape Diop.
Cet audit avait été exigé par les travailleurs, qui ne sont pas d’ailleurs, malgré les résultats compromettants pour le Dg et l’ancien Maire de Dakar, convaincus de la fiabilité de l’audit mené par un cabinet d’expert. Le rapport fustige l’immixtion fulgurante de Pape Diop dans la gestion de l’hôpital, rappelant le fameux Conseil d’administration de l’Hôpital Abass Ndao du mardi 10 juillet 2007. Conseil au cours duquel, il a pris acte de l’arrêt du Conseil d’Etat, qui a annulé la décision n° 784/Vd du 11 mars 2005, portant nomination du Dr. Lamine Thiam, comme Directeur du centre hospitalier Abass Ndao en remplacement du Dr Thierno Seydou Ndiaye, qui avait auparavant saisi en la matière, la Haute juridiction administrative. Le Dr Thiam récusé, Pape Diop avait réussit à convaincre le Conseil d’administration qui, à l’unanimité, avait désigné Mourad Dièye Guèye, Secrétaire général de la Ville de Dakar, «coordonnateur provisoire» avant d’être confirmé le 19 juillet, nouveau directeur général. Selon toujours nos sources, le rapport fait un rappel sur l’immixtion de Pape Diop dans le fonctionnement de la structure après la saisine des juridictions compétentes, par le Dr Thierno Seydou Ndiaye, ancien Directeur général du centre hospitalier Abass Ndao relevé de ses fonctions par le Conseil d’administration en mars 2005. «En procédant au remplacement du requérant par une simple décision, le maire est intervenu dans une matière qui échappe à sa compétence», indique le juge administratif annulant ainsi la décision n° 784/Vd du 11 mars 2005, portant nomination du Dr. Thiam, comme Directeur du centre hospitalier de Abass Ndao, à la place du Dr. Thierno Seydou Ndiaye. C’est le début des difficultés de l’hôpital qui engloutira, par la suite, plusieurs millions, dont la subvention de l’Etat qui s’élève à plus de 650 millions de Fcfa/an pour ne générer que moins de 500 millions de Fcfa de recettes annuelles alors que les dépenses dépassaient plus d’un milliard. Une situation que les experts trouvent inacceptable et anormale. Cela s’explique, notent-ils, par la situation de «non gestion, et le dictat des groupuscules d’intérêt, fait qu’il y a des fuites de recettes importantes dans la structure». D’ailleurs, Pape Diop, certainement pour se dédouaner, avait accusé les syndicalistes d’avoir détourné plus de cent millions de médicaments, qu’il avait injecté dans la structure sanitaire. Dans le journal le quotidien du 15 avril dernier, les travailleurs qui réagissaient par rapport à la nouvelle équipe qui allait diriger la ville, exigeaient un audit de l’hôpital et, demandaient le respect des textes qui régissent Abass Ndao. Car selon eux, le Directeur de l’hôpital doit être nommé par décret présidentiel, après avis du Conseil d’administration. Ce qui n’a jamais été le cas depuis 2003, car Pape Diop dirige le conseil d’administration de l’hôpital. D’ailleurs, rappelaient ces derniers «l’actuel Directeur de la structure exerce dans l’illégalité et cela, malgré l’arrêt du 17 juin 2007 du Conseil d’Etat, qui a condamné cet acte d’abus de pouvoir de la part du maire et a demandé de rectifier le tir.

Sambou BIAGUI

Source: 24 Heures Chrono

Article Lu 1775 fois

Mardi 21 Avril 2009





1.Posté par euro le 22/04/2009 17:54
l'Hopital exige l'audit de Pape Diop et compagnie ( directeur de lhopital, etc;;;)

2.Posté par molack le 22/04/2009 18:43
Khalifa le nouveau maire Sall de Dakar ne fera rien sinon défendre le maire sortant contre les populations de Dakar. Les politiciens sont ensemble pour unique se nourrir des acquis des populations.D'ailleurs Khalifa a fait savoir à tous ceux qui étaient à l'Hôtel de Ville qu'il fera de Pape Diop, le maire rejeté par les Dakarois, son conseiller mais li lane laye nourou wakh léne khalifa dafa mélni kou oumpeulé wotou askan-wi wayé andouna mi ngui sougnou kanam

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State