Référence multimedia du sénégal
.
Google

NUAGES ENTRE PDS-REWMI: Wade trouve un bouc émissaire nommé : Oumar Sarr

Article Lu 1435 fois

Abdoulaye Wade a rencontré hier au palais, Rewmi de Idrissa Seck. Les retrouvailles ont été organisées pour tenter de réunir la grande famille libérale. Un objectif qui n'a pas été atteint hier. Puisque dans la foulée des échanges, le président Wade s'est emporté. Aussi s'est-il déchaîné sur Omar Sarr, le chef de la délégation de Rewmi. Il le traitera comme étant, "le problème" dans sa tentative de recoller les morceaux avec sa formation politique.



NUAGES ENTRE PDS-REWMI: Wade trouve un bouc émissaire nommé : Oumar Sarr
C'est aux environs de 14h 30 minutes au Palais, hier que la rencontre entre le président Abdoulaye Wade et la délégation de Rewmi conduite par Omar Sarr, a débuté. Les parties se sont retrouvées grâce à des démarches menées par le colonel Malick Cissé. Mais, malheureusement, l'atmosphère s'est aussitôt viciée après le discours de Omar Sarr qui dirigeait la délégation de Rewmi. Il semblait qu'un malentendu s'est installé. Quelque chose d'embarrassant planait dans les airs. Et c'est dans ce contexte que le président Wade a pris la parole. Dans un ton hésitant, Me Wade a confirmé les déclarations de son numéro deux Macky Sall. Précisant : "C'est vrai, nous avons tous longtemps cheminé ensemble".
Puis il apporta la précision suivante: "En vous faisant venir ici, croyez-moi, ce n'est pas parce que je cherche des militants". Et après la pause qui a suivi cette déclaration, les choses se gâteront. Abdoulaye Wade s'en est pris vigoureusement au chef de la délégation de Rewmi. Il dira de lui, "le problème, c'est toi". Et d'enchaîner: "tout ce que tu as dit là, ce n'est rien de ce que Idy t'a dit". Puis Me Wade de marteler: "On ne me fait pas de chantage. Nous ne sommes pas en négociation et il s'agit de rien de tout cela". Le président s'est visiblement emporté. Et les mots lui échappaient frisant le bon protocole. C'est Omar Sarr qui en a pris pour son grade. Wade lui lancera : "Tu es en train de faire une grande erreur. Ce que tu ne sais pas, si je voulais de Idy ici, il sera là. Arrêtez ce jeu d'enfant. Avec moi, il faut être franc".
Le président Wade parlait, et donnait des coups sur la table. Il ajoutera à l'endroit de son hôte : "Tu ne connais pas pour le moment la politique". Puis le snobant, il lui lance : "Mais vous êtes pardonnable. Idy et moi ne vous diront jamais, ce qu'on se dit". En cet instant précis, il lance une invite à M. Sarr : « Si vous voulez rendre service à votre leader, convergez dans la même mouvance que lui. Aussi, au lieu de vous entêter ainsi, demandez-vous pourquoi alors que rien ne m’y oblige, je cherche à réunir la famille libérale . C'est une erreur de chercher à être plus royaliste que le roi. Arrêtez vos calculs politiques ».

Macky Sall remet les pendules à l’heure

Macky Sall avait le premier pris la parole. Et le numéro deux du Pds de faire observer que, "la rencontre est historique". Ensuite, il a ajouté que, "cette rencontre s'inscrit dans la vie normale des partis politiques". Qui, pour lui, "peuvent au-delà de leurs divergences d'opinion sur des question de la vie, se retrouver autour de l'essentiel, dans le sens bien compris de l'intérêt de la Nation". Et c'est justement dans ce cadre que l'ancien Premier ministre a inscrit, les retrouvailles du jour. Toutefois, il a précisé que, " rien n'obligeait le président Wade à cette rencontre".
Car, il le dira: "le président a une majorité confortable qui lui permet de gouverner tranquillement". Cependant, a relevé M. Sall, "il n'est jamais trop tard, pour se donner la main, et travailler dans l'intérêt du Sénégal". Ainsi, à en croire le directeur de campagne de la coalition Sopi 2007 aux dernières élections, "c'est dans sa grandeur d'âme que Me Wade a souhaité voir sa famille politique se retrouver". Le décor ainsi campé, il est revenu à Omar Sarr, de prendre la parole. Celui qui a conduit la délégation de Rewmi est accompagné à l'occasion de toute la direction du parti de Idrissa Seck. Dans la foulée, l'on reconnaît Yankhoba Diattara, Yankhoba Seydi, Nguirane Ndiaye, Insa Sangaré et d’autres.

Omar Sarr promet de rendre compte

C'est sous les yeux de ces témoins attentifs que Omar Sarr a tenu son speech. Celui-ci fut très succinct. Grosso modo, l'ancien député indiquera que, c'est leur leader Idrissa Seck qui leur a signifié qu’ils devront être les hôtes du palais aujourd’hui. « Il nous a ainsi demandé de venir à ce rendez-vous. Ce que nous avons fait sans autre précision ». M. Sarr a aussi fait observer que "la délégation de Rewmi prend acte de la volonté de réunir sa famille, exprimée par le numéro deux du Pds". Et d'ajouter: "Nous aviserons qui de droit, pour y accorder une suite". Mais auparavant, au nom de Rewmi, le délégué en chef a transmis à la famille Wade, ses condoléances, pour le décès de Moustapha Wade.

Abdou Gilbert NIASSY
Source: Le Matin

Article Lu 1435 fois

Jeudi 26 Juillet 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State