Référence multimedia du sénégal
.
Google

NOUVELLE HAUSSE DES PRIX A LA POMPE: L’Etat casque avec le consommateur

Article Lu 1505 fois

Entrée en vigueur le samedi 1er décembre dernier, la dernière structure des prix des produits pétroliers est caractérisée par une hausse généralisée des prix de tous les produits. Mais plutôt que de laisser le consommateur seul payer 41 FCfa de plus le litre de super et 40 FCfa de plus celui de gasoil, le gouvernement a décidé de supporter la moitié du prix rendant ainsi les hausses respectives de 21 FCfa et 20 FCfa.



NOUVELLE HAUSSE DES PRIX A LA POMPE: L’Etat casque avec le consommateur
Il fallait s’y attendre, avec un baril qui se maintient depuis bien des semaines maintenant dans l’antichambre de la barre historique des 100 dollars. Aussi, l’onde de choc a atterri au Sénégal depuis ce samedi 1er décembre, avec l’entrée en vigueur de la nouvelle structure des prix des produits pétroliers qui est caractérisée par une hausse généralisée des prix de tous les produits, avec des variations absolues et relatives importantes de plus 41 FCfa soit 5,9% pour le supercarburant et plus 40 FCfa soit 6,1% pour le gasoil, suivant la vérité des prix. Dans le contexte actuel, un tel niveau de hausse apparaît pratiquement comme le coup de grâce pour le consommateur et c’est sans doute ce que le gouvernement a compris, dans une dynamique de ne pas grever davantage le pouvoir d’achat, en décidant comme mesure d’atténuation du choc, de supporter la moitié de la hausse c’est-à-dire les 21 FCfa du prix plafond du super et les 20 FCfa de celui du gasoil, et de même pour tous les autres produits.

Aussi, le prix plafond du litre de super passe de 694 FCfa à 715 FCfa/l au lieu de 735 FCfa soit une variation relative de 3% tandis que celui du gasoil passe de 661 FCfa/l à 681 FCfa/l au lieu de 701 FCfa soit une variation relative de 3%. Dans cette même lancée, le gouvernement a gardé le pied sur le prix du gaz butane dont les prix ont été maintenus à leurs niveaux antérieurs soit 2500 FCfa pour l’emballage de 6kg et 1000 FCfa celui de 2,7kg.

Il convient de souligner qu’au bout de quatre semaines, le coût estimé de ce blocage se chiffre à 2,5 milliards de FCfa, comme l’ont souligné les responsables au niveau du ministère de l’Energie, en marge de l’atelier de deux jours qui vient de se dérouler à Saly sur le secteur de l’Energie en général et l’électrification rurale en particulier. Ces derniers rappellent également que la nouvelle structure intègre le soutien à l’activité de raffinage.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1505 fois

Lundi 3 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State