Référence multimedia du sénégal
.
Google

NOUVELLE CONDAMNATION APRES LES EMEUTES DE KEDOUGOU: Le Président du RP condamné à une lourde peine de 10 ans de prison hier

Article Lu 11030 fois

Le bilan de des condamnations des émeutiers de Kédougou s’est alourdi. Après les lourdes peines infligées aux responsables des casses dites du siècle les semaines dernières. L’enquête de la brigade de recherches de la gendarmerie de Tambacounda qui s’était poursuivie avait permis de mettre la main sur deux personnes qui seraient impliquées. Si le responsable de l’ONG « Kého » a bénéficié d’une liberté, le Président du Rassemblement pour le Progrès de Kédougou, quant à lui, a craché le morceau au cours de son interrogatoire. Déféré au parquet puis placé sous mandat de dépôt, Ciré Wagne a fait face au tribunal régional de Tambacounda, hier mercredi. Jugé, il a été condamné à 10 ans prison ferme.



NOUVELLE CONDAMNATION APRES LES EMEUTES DE KEDOUGOU: Le Président du RP condamné à une lourde peine de 10 ans de prison hier
Dans le cadre de la poursuite de l’enquête ouverte sur les émeutes de Kédougou communément appelées « casses du siècle », un responsable d’association de jeunesse, Ciré Wagne et le président de l’ONG « Kého », Moustapha Sylla étaient passés sous le rouleau compresseur du directeur d’enquête des événements, l’adjudant-chef Oumar Cissé, commandant la brigade de recherches de la gendarmerie de Tambacounda. Ils ont été entendus sur leur responsabilité dans les événements survenus le 23 décembre 2008 à Kédougou et ont été, à l’issue de leur durée légale de garde-à-vue, conduit devant le procureur Serigne Bassirou Gueye. Face au magistrat, le Responsable d’association de jeunesse Ciré Wagne dont plusieurs charges ont été retenues contre lui, a été finalement acheminé à la maison d’arrêt et de correction de Tambacounda. Quant à Moustapha Sylla de l’ONG « Kého » et ancien sapeur pompier, il a bénéficié de la clémence du procureur qui a préféré, vu les conclusions de l’enquête le libérer et classer sans suite son dossier. Rappelons que Ciré Wagne, de son lit d’hôpital avait publiquement revendiqué sa participation aux événements devant les journalistes en quête d’informations. Au cours de son interrogatoire, il serait revenu sur le film des « casses du siècle », tout en revendiquant la paternité. Extrait depuis sa cellule à la citadelle du silence de Tambacounda, il a fait face au tribunal correctionnel de Tambacounda, hier mercredi. Durant tout son interrogatoire, il est passé aux aveux reconnaissant les faits qui lui sont reprochés. Le réquisitoire du teigneux représentant du ministère public l’a amené au charbon devant une salle archi comble. Le procureur a demandé au tribunal de le condamner à 10 ans de prison ferme pour que justice soit faite dans cette affaire dite « casses du siècle ». Le tribunal a finalement rejoint le parquet condamnant le responsable d’association de jeunes kédovins à 10 ans de prison ferme.

Source: Tambcounda.info

Article Lu 11030 fois

Jeudi 22 Janvier 2009





1.Posté par wi le 22/01/2009 10:26
mé 10 ans cé beaucoup il faux pas ce abuser qd même

2.Posté par cheikh le 22/01/2009 10:45
Quels sont les faits qu'on lui reproche? Pourquoi le nom "casse du siècle"? Ceci n'est pas un article de presse! Ayez un plus de rigueur voyons! Rien ne vient éclairer les faits. Au mieux cet article est un compte rendu d'audience, et si tel était le cas, dites nous quelles étaient les termes d'accusation et les preuves qui ont amené à une condamnation aussi lourde! Merci.

3.Posté par khady le 22/01/2009 11:08
la casse du siècle a eu lieu ici à Dakar dans les locaux de l'AS et de 24H CHRONO et on est le commanditaire; vous journaliste on dirait que vous avez des parties prises; vous devez tous les jours dénoncer ce qu'on a fait à vos collègues car cette histoire doit être tirée au clair et la personne impliquée doit être sanctionnée quelque soit son rang.
Ayant été le "ndougourou" de Mme Wade, je suis sûr que Farba détient des secrets qui pourraient faire sauter le régime de wade en quelques secondes c'est pourquoi il se permet une certaine audace sans s'inquiéter.
ça il faut le dénoncer.

4.Posté par Demba le 22/01/2009 12:36
Pour pire que ça, des gens ont eu le sursis et d'autres ne sont jamais inquiétés, et vous journalistes en savez quelque chose. Au fait, qui a tiré la balle qui a tué le jeune Sidibé? Evitons une deuxiéme Casamance.

5.Posté par Deug le 22/01/2009 14:56
Je trouve aussi la peine trop lourde. En plus il a avoue publiquement les faits. Donc ca permet au juge d appliquer la regle facilement. En droit l aveu peut diminuer une peine. On doit au moins lui condamner 4 â 5 ans de prison si les faits existent reellement. C est dommage la justice senegalaise.

6.Posté par SA NEKH SAMB le 22/01/2009 14:57
t es con demba ban 2eme casamance

7.Posté par SARAH le 22/01/2009 16:28
Ne vous en faites pas, tous ces gens seront bientot liberes. Je vous l'avez dit a propos des mathiou fall et autres

8.Posté par nit le 22/01/2009 17:48
no comment

9.Posté par alain le 23/01/2009 11:51
pourquoi cette peine..............c est pas normale..........hors que dans ce pays il y a des gens...............qui ont fait des crimes plus horribles..........et qui sont la sans etre inquieter.........ces graves gens n ont eu qu a defendre leur localite..............face..................aux derives du gouvernement.........

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State