Référence multimedia du sénégal
.
Google

NOUVEAU PHÉNOMÈNE : Ruée vers les salles de musculation

Article Lu 12188 fois

Les salles de musculation font partie du décor de Dakar et de sa banlieue. Il est fréquent de rencontrer un jeune en débardeur ou en tee-shirt près du corps pour montrer sa forme. Ainsi, avec des prix abordables et des raisons diverses de fréquentation, des jeunes envahissent ces salles pendant des heures.



Omar Camara a environ 25 ans. Mince et élancé, il est assis sur un banc en train de manipuler son portable. Il ne s’intéresse pas trop à l’outil informatique. Il est juste là parce que le gérant du cyber est son ami. Juste à coté, dans une salle, on entend de la musique rap. A l’intérieur, se trouvent des appareils de musculation que des jeunes manient. Ils sont tout en sueur. En face d’eux, est posé un miroir pour suivre l’évolution de leur forme. Ces derniers ont le corps différent de celui d’Omar. Ils sont costauds et musclés. Ce sont les bodybuilders qui fréquentent les salles de musculation qui ont pignon sur rue dans différents coins de Dakar et de sa banlieue.

Les devantures de ces salles sont repérables de loin grâce aux dessins représentant des hommes très musclés. Abdou Aziz, gérant d’une salle de musculation est établi à la rue Frankfurt à Médina Fass Mbao. Ce photographe de teint clair n’a pas l’air de quelqu’un qui fréquente sa salle. « Cela ne me plaît pas. Je préfère rester comme je suis », soutient-il. Sur la porte de la petite salle on peut lire « doolé » ou la force. Cette salle, équipée d’une dizaine d’appareils, reçoit par jour plus d’une trentaine de personnes de tout âge à raison de 200 francs par séance d’une durée illimitée. Couché sur une table en train de tirer sur une barre, Djiby indique qu’il fréquente cette salle pour avoir plus de condition physique.

Créneau porteur

Si certains passent des heures aux barres fixes et aux vélos, juste pour garder la forme, d’autres comme Ousmane, élève à l’école de lutte « Les Tigres », le font pour augmenter le temps de leurs entraînements. Selon lui, les salles de musculation constituent un élément primordial pour un lutteur. Cette raison est d’ailleurs celle qui pousse de nombreux Sénégalais à investir le créneau des salles de musculation. C’est le cas de Bass qui en gère une, pas très de celle d’Aziz. Ici, c’est le même décor. Un garage a été transformé en salle de musculation.

Située en face de la route et à quelques pas du chemin de fer, cette salle, avec ces appareils de seconde main est fréquentée en majeure partie par des jeunes dont Malick qui semble être bien en forme, avec des muscles abdominaux très visibles. Il valse d’appareil en appareil. Habillé d’un sous-vêtement, l’encadreur explique l’utilité de chaque appareil allant des biceps au vélo en passant par la table de couchage. Il est aidé dans sa démonstration par un ami. Lui aussi est un habitué de cette salle. « Je m’entraîne ici pour être en forme, avoir une bonne santé et surtout pour ne pas être paresseux », indique-t-il.

A une dizaine de kilomètres de là, précisément à Guédiawaye, se trouve une grande salle de musculation en face du stade Amadou Barry. Elle a une clientèle variée et accueille aussi des femmes. En plus de ses appareils de musculation, cette salle offre aussi d’autres services. En effet, pour permettre aux clients de se rafraîchir de temps en temps, le gérant y a installé une boutique où il propose de la boisson et des fruits.

Cependant, ils sont encore nombreux les jeunes qui hésitent à fréquenter les salles de musculation. Certains d’entre eux pensent que ces entraînements demandent une bonne alimentation et une régularité pour garder la forme. Selon un gérant d’une de ces salles à Yeumbeul, un relâchement peut entraîner des maladies. Un conseil : gare à ceux qui « se tuent » à l’entrainement sans avoir une bonne alimentation.


Amadou THIAM (Stagiaire)
Source Le Soleil

Article Lu 12188 fois

Samedi 1 Août 2009





1.Posté par mbaye sylla.. le 01/08/2009 07:01
je trouve ke c est une bonne chose de créé des salle de musculation partout..méme dans les rues et les plagess...bégé

2.Posté par Karim le 01/08/2009 09:06
c bien de faire du sport mais trop de musculation tue la musculation, lol

3.Posté par biz le 01/08/2009 09:43
ça fait longtemps que ça existe !!

4.Posté par Iso le 01/08/2009 11:32
La force physique ne sert qu'à faire caca.

5.Posté par Doc bandit le 02/08/2009 14:17
Comment voulez vous faire de la musculation alors que vous ne mangez pas a votre faim, thieyy Senegalais yi. Tu vois dans la rue des gens ki font leur jogging entre 13h et 14h avec cette chaleur estivale resultat Paludisme chronique

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State