Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



NON CONTENTS DU NOUVEAU CODE DES IMPOTS : Les moniteurs d’auto-école suspendent les examens de conduite

La Fédération des moniteurs et employés d’auto-école du Sénégal se dit sidérée de voir l’Etat accorder la baisse de l’impôt au niveau du secteur public, au moment où les surtaxes plombent le secteur privé.



NON CONTENTS DU NOUVEAU CODE DES IMPOTS : Les moniteurs d’auto-école suspendent les examens de conduite
«Les examens de conduite d’auto-école sont suspendus jusqu'à nouvel ordre». Cette affirmation émane de la Fédération des moniteurs et employés d’auto-école du Sénégal. Face à la presse, hier, ces derniers veulent que l’Etat revienne à l’ancienne fiscalisation des taxes pour les auto écoles ou de les doter d’une subvention pouvant combler les pertes entraînées par la mise en vigueur du nouveau code des Impôts. Selon le président de ladite fédération, Mansour Guèye, les auto-écoles ne sont pas en mesure de supporter l’augmentation des timbres fiscaux. D’après lui, avec le nouveau code, les timbres seront désormais vendus à 10 mille francs. «Les véhicules de poids léger, leurs timbres étaient fixés à quatre mille francs Cfa ; deux mille francs pour les transports en commun et cinq mille francs pour les véhicules de poids lourd», indique M. Guéye. Il soutient également que «le payement de ces taxes est du ressort des moniteurs». Car, dit-il, «nos élèves marchandent les cours. Et pour ne pas perdre la clientèle, nous sommes obligés d’accepter ce genre de pratiques qui incluent les paiements de toutes les taxes jusqu'à l’obtention du permis de conduire».

D’autre part, Mansour Guèye décrie l’attitude des autorités à leur égard. Il estime que ce manque de considération a fini par créer un malaise entre eux et l’Etat. «Ils ne nous ont pas associé à la prise de décision concernant notre secteur, alors que nous sommes les clés de la lutte contre les accidents routiers et la lutte contre le chômage des jeunes», regrette-t-il. Avant de lancer : «L’Etat ne pourra jamais régler le problème de la sécurité routière en ignorant les acteurs de l’auto-école». La Fédération des moniteurs et employés d’auto-école du Sénégal se dit sidérée de voir l’Etat accorder la baisse de l’impôt au niveau du secteur public au moment où les surtaxes plombent le secteur privé qui a pour mission de créer des emplois pour les jeunes.

Walfadjri Paule Kadja TRAORE

Jeudi 21 Février 2013




1.Posté par cheikh le 22/02/2013 17:05
Faites attention, il y a beaucoup d'arnaqueurs dans ce metier. Ils encaissent votre argent et ne vous apprennent pas grand chose.

2.Posté par popo le 24/02/2013 13:01
c le moment ou jamais pour nos autorites de faire face a cette anarchie : plus de 150 etablissements auto ecole a dakar c trop . Il est temps de reorganiser ce secteur . abana

Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés