Référence multimedia du sénégal
.
Google

NIOKOLO KOBA: Une panthère de 2 ans mortellement fauchée par un véhicule

Article Lu 1438 fois

Au moment où les autorités gouvernementales et les partenaires sont interpellés pour sortir, le plus grand parc de l'Afrique de l'Ouest, le Niokolo koba, classé patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981, de sa situation de dénuement extrême et en péril, les animaux quant à eux continuent de subir les lois de braconniers et automobilistes. Dans la nuit du samedi au dimanche, un véhicule, qui roulait à vive allure sur la Nationale qui mène vers Kédougou dans le parc, a fauché mortellement, une jeune panthère de deux ans qui tentait, elle aussi, de traverser la route. C'est la tristesse dans les rangs des agents du parc national du Niokolo koba.



Dans la matinée du dimanche, un agent du parc national du Niokolo Koba tombe sur une jeune panthère âgée de 2 ans, étalée sur le sol et gisant dans une mare de sang, entre le poste de contrôle de Niokolo et celui de Diénoudiala. Selon nos sources, l'animal a été mortellement fauché la veille, c'est-à-dire, dans la nuit du samedi au dimanche, par un véhicule. A en croire nos sources, le véhicule roulait à vive allure sur la route, alors qu'il est formellement interdit de rouler à plus de 80km/h dans le parc. La jeune panthère a succombé à plusieurs blessures dont la fracture du crâne, celle de la patte arrière gauche ainsi que de nombreuses égratignures sacrales du côté gauche, nous indiquent nos sources. Selon notre interlocuteur, le véhicule était puissant et roulait à tombeaux ouverts ; sinon, il ne pouvait toucher l'animal dont la vitesse en cas de danger est non négligeable. Depuis un certain temps, des animaux sont mortellement heurtés. La dernière en date, au mois de juin, où un phacochère et un Koba ont été fauchés par des véhicules. Malgré les nombreux panneaux de signalisation qui jalonnent la route de Tambacounda à Kédougou, les animaux continuent d'être heurtés. Avec la mort de cette panthère, notre interlocuteur souligne qu'il y a encore d'autres félins et ces derniers constituent un facteur de développement du tourisme. C'est encore choquant et regrettable de voir ces animaux fauchés mortellement sur cet axe routier qui mène vers Kédougou, quand on sait que les populations de la région orientale sont encore optimistes pour redorer le blason de ce patrimoine mondial, en péril. Avec ses 913 000 ha , le parc national du Niokolo-Koba vit des moments difficiles, même si les pouvoirs publics ont consenti beaucoup d'efforts pour sa conservation. La mobilité des agents pour sa surveillance pose problème, faute de moyens logistiques suffisants, de pistes carrossables, surtout en cette période d'hivernage, mais également de moyens mobiles de communication, et d'un budget qui puisse supporter tout cela. La communauté internationale est interpellée pour sauver ce patrimoine mondial.

ASSANE DIALLO
Source: L'office

Article Lu 1438 fois

Mardi 31 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State