Référence multimedia du sénégal
.
Google

NICOLAS SARKOZY A DAKAR: Les choses sérieuses se passeront à huis clos

Article Lu 1413 fois

Aucun sujet ne sera tabou dans les discussions entre le Président Wade et le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy. C’est du moins ce qu’a révélé l’ambassadeur André Parent, représentant la France au Sénégal, qui s’exprimait depuis sa Résidence au Cap manuel (Dakar) sur la visite officielle que Sarkozy effectue au Sénégal, les jeudi 26 juillet et vendredi 27 juillet prochain.



NICOLAS SARKOZY A DAKAR: Les choses sérieuses se passeront à huis clos
Selon André Parent, Nicolas Sarkozy est attendu à Dakar le jeudi 26 juillet en milieu de journée. Le chef de l’Etat français devrait aussi quitter le Sénégal le lendemain vendredi dans la matinée. Il aura quand même le temps de faire des sorties qui, sans doute, seront bien répercutées dans les médias français et du monde. En effet, c’est à l’Ucad 2 que Nicolas Sarkozy prononcera son discours, « un grand discours » selon les termes de l’ambassadeur de France au Sénégal. Un discours qui sera sans doute articulé autour des grands axes de la coopération entre le Sénégal et la France, le nouveau style qu’il compte apporter aux relations franco-africaines, la question de l’immigration etc.

Mais le volet le plus important du bref séjour du chef de l’Etat français se passera loin des caméras et des micros des journalistes. Si en effet pour l’ambassadeur André Parent, « toutes les questions seront évoquées », et qu’ « il n y a de sujets tabou » entre deux hommes qui se sont rencontrés à trois reprises, les questions relatives aux intérêts communs entre les deux pays et surtout la question des intérêts français au Sénégal ne seront pas débattues sur la place publique. Interpellé sur ses questions, André Parent a usé de la langue de bois…diplomatique en faisant remarquer que malgré tout, la France est un partenaire économique important du Sénégal. Et qu’au-delà des relations historiques profondes, le volume des investissements des hommes d’affaires français reste important. Toutes choses qui justifieraient le choix porté sur le Sénégal par le Président français qui réserve ainsi sa première sortie en Afrique sub-saharienne à notre pays. Mais André Parent ne veut pas s’attarder sur le cas de l’industriel français Vincent Bolloré qui a engagé un bras de fer avec l’Etat du Sénégal après la cession du marché du Terminal à containers du Port autonome de Dakar (Pad) au groupe Dubaï Ports world (Dpw).

André Parent ne manque d’ailleurs pas de constater que les investisseurs Asiatiques (Chine, Inde, Dubaï) sont bien présents au Sénégal. Ce qui du reste n’est pas négatif en soi. Mais explique-t-il, les projets ne sont utiles que lorsqu’ils ne sont pas des « éléphants blancs ». Il salue cependant la cohérence des projets du chef de l’Etat. Pour lui, la conjonction Autoroute à péage, plateforme de Diamniadio et aéroport constituent un ensemble cohérent. Tout comme l’est le projet qui consiste à construire un Port minéralier allié avec la construction de chemins de fer.

Source: Nettali

Article Lu 1413 fois

Jeudi 19 Juillet 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State