Référence multimedia du sénégal
.
Google

NÉGOCIATIONS GOUVERNEMENT / SYNDICAT: Les enseignants claquent la porte et marchent aujourd’hui

Article Lu 1535 fois

Les négociations opposant hier le gouvernement à l’intersyndicale enseignante n’ont pas produit les effets escomptés. Les combattants contre l’ignorance ont boudé arguant que le « gouvernement n’était pas dans les dispositions de trouver des solutions à cette crise ». Conséquence : l’intersyndicale bat le pavé aujourd’hui et observe une grève les 15, 16 et 17 mai 2008.



NÉGOCIATIONS GOUVERNEMENT / SYNDICAT: Les enseignants claquent la porte et marchent aujourd’hui
« Le gouvernement n’était pas venu pour négocier. Les autorités étaient là pour tromper les populations. Nous ne comprenons pas pourquoi, elles invitent à la table de négociations ceux qui n’étaient pas en grève. En sus de cela, nos interlocuteurs nous ont proposé 5000 Fcfa par mois comme indemnité de recherche. Ce qui fait un montant de 60.000 Fcfa par an, étalé sur 4 ans. Alors que Wade avait déjà accepté 25000 Fcfa par mois comme indemnité qui allait être pérennisée. Nous étions en face de personnes qui ne voulaient pas d’issue à cette crise qui perdure. Nous avons pris nos responsabilités en mettant fin à ces discussions ». Ces propos sont de Mme Marième Sakho Dansokho. Ils traduisent l’impasse qui continue de prévaloir dans le système éducatif.

Les responsables de l’intersyndicale enseignante, face à ce qu’ils qualifient de « dilatoire » de la part des pouvoirs publics, maintiennent la pression : « Nous allons continuer le 7è plan d’action qui sera ponctué le mercredi matin par une marche sur toute l’étendue du territoire national.

Les camarades vont observer un mouvement de grève les 15, 16 et 17 mai 2008. À l’issue de cela, nous allons évaluer pour voir la conduite qui sied », fait remarquer Mme Dansokho. Dans tous les cas, la crise persiste au grand dam des élèves. Tous les militants de l’école sénégalaise sont interpellés. Aucune main ne sera de trop pour sauver l’école sénégalaise. Il y va de la crédibilité, voire de l’avenir du système éducatif sénégalais.

Source: Le Matin

Article Lu 1535 fois

Mercredi 14 Mai 2008





1.Posté par Barack obamah le 14/05/2008 14:53
Ou a-t-on déja vu un enseignant non chercheur qui revendique une indemnité de recherche;qui plus est c'est mém pa des enseignant mé des maîtres d'écoles(primaires).
Ayez honte té ngéu dém diangalé way.
Les gosses sont de plus en plus nuls.
Yeureum léén askan wi

2.Posté par fatima le 15/05/2008 02:42
je crois que le gouvernement doit faire qqchse pour ces pauvres enseignants ils ont le droit de riposter comment peut on privilegier ces deputes et senateurs qui ne font rien pour le peuple senegalais et oublier ces enseignants qui ont formes tous ces cadres qu'on entend maintenant . le senegal est vraiment pourri heureusement que je ne vis pas au senegal avec mes enfants sinon je serai un assassin

3.Posté par mamadou maca diallo le 15/05/2008 15:19
je suis un eleve du CM2 je veux que les gréves séches ca fait longtemps que nous avons pas allé à l ecole et nous voullons faire un examen

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State