Référence multimedia du sénégal
.
Google

NEGLIGENCE OU MAUVAISE PRISE EN CHARGE À L’HÔPITAL DE KAOLACK ? Le bras d’un bébé de huit mois amputé. Ses parents déposent une plainte

Article Lu 1812 fois


Nos hôpitaux ne sont plus sûrs. Après les accouchements ratés qui débouchent très souvent sur la mort d’un bébé si ce n’est pas la mère qui rend l’âme voilà qu’une mauvaise prise en charge d’un bébé de huit mois à l’hôpital El hadji Ibrahima Niass de Kaolack s’est soldé par un drame. En effet, le bébé qui souffrait de malnutrition a été malencontreusement amputé du bras après la pose d’une perfusion qui n’a pas été faite dans les règles de l’art. C’est une mère de famille en colère qui a fait face hier au correspondant de la Rfm pour expliquer dans les détails comment son enfant de huit mois interné à l’hôpital El Ibrahima Niass pour malnutrition a été finalement amputé du bras gauche. Selon Mame Coumba Loum depuis quelques semaines elle et son époux avaient constaté que leur nouveau bébé âgé juste de huit mois refusait de s’ alimenter. C’est alors qu’il leur a été conseillé après un tour dans un poste de santé de se rapprocher des services de l’hôpital régional de Kaolack. Dans cet hôpital où ils se sont rendus le 13 août dernier, l’enfant est interné et les parents rassurés sur le caractère bénin du mal dont souffrait leur bébé. Selon toujours Mame Coumba Loum dés leur admission à la pédiatrie de l’hôpital El Ibrahima Niass, une perfusion est effectuée sur le bras gauche de l’enfant. Hélas c’est à croire qu’elle n’a pas été bien posée. En effet deux jours après leur arrivée, le bébé a commencé à souffrir de façon atroce. Plus grave selon toujours la dame lorsqu’elle a tenté d’alerter les services chargés d’assurer la garde à la pédiatrie, elle n’a pas trouvé d’interlocuteur. Le préposé à la permanence était alors loin de se douter qu’un drame se préparait. En effet, le bras gauche ne cessait d’enfler. Ce n’est que le lendemain que les responsables de la pédiatrie ont finalement constaté l’irréparable. En effet , le bras gauche du bébé s’était complètement déformé au point qu’il fallait l’amputer pour mettre un terme aux souffrances du bébé. Selon les dernières informations, qui nous sont parvenues, les parents de Mb.Ngom ont décidé de porter cette affaire devant la justice. Du côté des responsables de l’hôpital, on soutient qu’une enquête sera ouverte pour situer les responsabilités et prendre les sanctions qui s’imposent. Quant à la famille de Mb.Ngom elle reste inconsolable car en se présentant à l’hôpital pour une affaire bénigne, elle était loin de se douter que leur bébé allait repartir des lieux avec un bras en moins.

Source: L'observateur

Article Lu 1812 fois

Lundi 1 Septembre 2008





1.Posté par TEUSS le 01/09/2008 16:01
Trés bien et voilà des parents courageux qui pourront changer bcp de chose dans la sociéte car ces genres de négligence viennent souvent dans nos hopitaux mais tjrs les gens disent que c'est dieu et ce ki st absoudre alors je vous souhaite bonne chance et allez jusqu'au bout car nos médcins sont tres négligen et ne pensen k'à largent

2.Posté par zo le 01/09/2008 18:35
C'EST BIEN QUE LES PARENTS PORTENT PLAINTE CONTRE SES ASSASSINS QU'ON LAISSENT TOUJOURS METTRE DANS LA MERDE DANS DES HONNETES CITOYENSET DIRE CHAQUE FOIS DOGOLOU YALLA.
SI JE POUVAIS J'ALLAIS MEME LES AMPUTES EUX AUSSI LES PIEDS IMAGINE CET ENFANTS QU'A T IL FAIT POUR MERITER CE SORT AUTANT LE LAISSR AVEC SON MANQUE NUTRITION..

3.Posté par daour le 01/09/2008 20:23
Cette chose est arrivee a ma mere qui a ete hospitalisee a NABIL CHOUCAIR mais heureusement que mon frere a ete tres vigilant et ils ont agit a temps.Tout cela arrive parce qu'ils emploient des gens non qualifies.
BON COURAGE.

4.Posté par MARIE le 02/09/2008 06:31
Appelons cet endroit"boucherie r de kaolack" et pas hopital...that is bullsh.....

je ne sais pas quoi dire tellement ,je suis degoutee....negligence, non assistance...egale peine carcerale. Bo meunoul dangaye bayi. Un enfant c est une fvie, et l on ne doit pas jouer avec.qd on est incompetent , on l admet...c est de la folie.

bon courage a la famille de la victime. Je ne vous oublierai pas ds mes prieres.

5.Posté par Fatou le 02/09/2008 13:06
Le Ministère de la santé de grace ouvrez les yeux et mettez les gens à la places qu'il faut et épargnez nous les inconscients des Hôpitaux. En tant que mère cette histoire me fait mal. c'est vraiment triste de se priver d'un bras à cette âge. Une perfusion est une perfusion mais il faut bien la placer et passer de temps en temps pour vérifier si sa marche correctement. Quelle négligence, vous êtes tous devenus des monstres maintenant.

6.Posté par khady le 02/09/2008 18:32
à l'hopital de louga,on a employé des gens qui vivent dans mon quartier et qui n'ont aucune qualification ,ils ont arrétez leurs études en primaire,de grace si vous allez à l'hopital de louga soyez vigilents sur celui qui va vous piquer
puisse dieu proteger ceux qu'on aime de ces sales enfoirés,ces tueurs à sang froid

7.Posté par khady le 02/09/2008 18:33
on recrute dans les quartiers les infirmiers alors que à la fac medecine on empeche les cracks de réussir

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State