Référence multimedia du sénégal
.
Google

NDIAGANIAO Une femme mariée poursuivie par son mari pour adultère et abandon de domicile conjugal

Article Lu 12338 fois

Aminata Sène, une femme mariée, était attrait par son mari à la barre du tribunal départemental de Mbour pour les délits d’adultère et d’abandon de famille. Elle a été mise enceinte par son amant et le bébé est aujourd’hui âgé de huit mois.



Selon E.D, l’époux de la femme infidèle, à la mort de ses parents, ses sœurs avaient quitté le domicile pour aller rejoindre leurs maris. Et pour combler le vide, E.D, par le biais de sa tante, avait convolé en justes noces avec sa cousine en 1998. Le couple eut un enfant qui n’a pas survécu. Pour l’époux, sa femme était comblée et vivait comme une reine. Elle avait même le loisir de faire sa grasse matinée jusqu’au milieu de la journée. En bon Gorgorlu, il avait quitté Gass, un village situé à quelques encablures de Ndiaganiao, pour travailler dans une grande entreprise de papeterie à Dakar. Chaque week-end, il retrouvait sa femme au village. Les choses commencent à se compliquer lorsque l’épouse lui proposa de venir à Dakar. E.D ne l’entendait pas de cette oreille et refusa d’accéder à cette demande pour respecter certains principes familiaux. Depuis lors, l’épouse a commencé à abandonner le domicile conjugal pour se fondre dans la nature. C’était au mois de juillet 2007. Pendant des mois, elle était à Dakar pour mener sa propre vie. A Thiès, elle sera chassée par sa sœur. Elle établit ses quartiers, ensuite, à Diamniadio où elle vivait en compagnie de femmes aux mœurs légères. D’après E.D, lorsqu’il a su que son épouse se trouvait en ce lieu, il s’y est rendu à plusieurs reprises, mais elle se cachait et faisant dire à ses amies qu’elle était partie vers d’autres cieux inconnus. Sans se décourager, E.D continue à se rendre à Diamniadio dans l’espoir de voir sa femme adorée. Un jour, dit-il, il a surpris son épouse avec son amant s’adonnant à la gymnastique horizontale. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’elle a eu un bébé qui est âgé de huit mois aujourd’hui. D’après l’épouse, l’enfant est l’œuvre de son employeur qui l’avait violée à Keur Mbaye Fall. Arrêtée et jugée, elle sera condamnée à une semaine de prison. Ces explications ont fait sortir du gong le Délégué du procureur qui a soutenu qu’elle disait des contrevérités. Poursuivant, Aminata Sène a déclaré que son mari avait divorcé d’avec elle. Et que ce dernier lui avait réclamé le remboursement de la dot qui s’élève à 65 000 francs. C’est la raison pour laquelle, elle s’était rendu à Dakar pour travailler et réunir la somme. «Ce sont des mensonges», s’est écrié le mari cocu qui dit n’avoir jamais divorcé d’avec sa femme et avance que ses parents s’étaient mobilisés pour la ramener au domicile conjugal. En attendant le verdict, E.D laisse tout entre les mains de la justice qui a mis l’affaire en délibéré pour le 25 juin prochain.

Source: L'observateur

Article Lu 12338 fois

Vendredi 19 Juin 2009





1.Posté par Marietou le 19/06/2009 23:30
Aminata Sène! le journaliste était-il obligé de nous révéler cette véritable identité?

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State