Référence multimedia du sénégal
.
Google

NAISSANCE D’UNE NOUVELLE COMPAGNIE AERIENNE NATIONALE: LE GROUPE AIR SENEGAL (GAS) PRET A DECOLLER

Article Lu 13331 fois

Le projet de mis en place d’une nouvelle compagnie aérienne sénégalaise de la trempe de la défunte «Air Afrique» avance lentement, mais sûrement. Le montage financier a été bouclé, les secteurs d’activités définis. La compagnie dénommée Groupe Air Sénégal qu’il faudra surtout s’habituer à appeler «Gas» va bientôt prendre son envol.



NAISSANCE D’UNE NOUVELLE COMPAGNIE AERIENNE NATIONALE: LE GROUPE AIR SENEGAL (GAS) PRET A DECOLLER
Karim Wade, ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des
 Transports aériens et des Infrastructures, est en passe de réussir un coup de maître. Comme il l’avait annoncé avec les travailleurs de l’ex-Air Sénégal internationale (Asi), il a presque fini de mettre en place une nouvelle compagnie aérienne sénégalaise. Ce n’est plus qu’une question de jours ou de semaines, assurent des sources dignes de foi, alors que les premiers échos émettaient de sérieuses réserves quant aux capacités de Karim Wade de réussir un tel pari. Le Groupe Air Sénégal (Gas) - c’est le nom qui est retenu pour l’instant - sera composé d’une compagnie aérienne, d’un centre de maintenance, d’un hôtel, mais également d’une école de formation. Des sources, bien aux faits des initiatives déjà engagées dans les coulisses, expliquent que ce sera un groupe à l’image de la défunte compagnie aérienne Air Afrique. La mort de la compagnie africaine a, en effet, laissé un grand vide dans l’espace aérien. Selon des spécialistes de l’aéronautique, c’est justement le vide laissé par la défunte compagnie que le Sénégal veut remplir. Ce qu’Air Sénégal international a tenté, en vain, de faire, sans le réussir, à cause surtout, éclairent les techniciens, de la présence de la Royal Air Maroc, actionnaire dans la même société.

Réunions secrètes, décisions majeures

Signe que la machine est réellement emballée, les rencontres se tiennent régulièrement à ce sujet et la dernière en date a eu lieu jeudi dernier. Lors de cette rencontre, les priorités pour mettre en place cette compagnie ont été identifiées. On signale ainsi que le montage financier est déjà ficelé. Et que c’est même déjà prêt à 70 % depuis plus de deux mois. Toutefois, le gouvernement du Sénégal tient à ce que la compagnie soit privée et que les actionnaires majoritaires soient de préférence des privés sénégalais. Des noms de privés Sénégalais soumissionnaires et pas des moindres ont été avancés, de même que des banques. Pour ce qui est de la compagnie aérienne, le Sénégal veut faire du Gas une compagnie qui va assurer les vols entre pays africains, mais aussi entre l’Afrique, l’Europe et les Usa. Le centre de maintenance d’Air Afrique sera ressuscité pour le compte du Gas. Car, vu la position stratégique du Sénégal, ce centre pourra recevoir, comme avant avec Air Afrique, des avions de toutes les compagnies du monde. A côté de cela, il y a l’aspect formation, l’Etat du Sénégal ayant aussi en vue l’ouverture prochaine de l’aéroport Blaise Diagne. Un bon départ pour ce groupe, du point de vue de la logistique et des ressources humaines.

Le projet Air Téranga suspendu

Le Gas n’a rien à voir avec la compagnie Air Téranga que Me Abdoulaye Wade veut mettre en place avec l’aide des Chinois, qui ont déjà accepté de fournir des avions. Le Gas va assurer les vols dans la sous-région ainsi que les vols intercontinentaux. Par contre, Air Téranga devrait assurer les liaisons à l’intérieur du Sénégal et dans la proche sous-région. Nos mêmes sources nous signalent que, pour le moment, la compagnie Air Téranga est mise en veilleuse. Et c’est le ministre de tutelle qui a été à l’origine de l’arrêt de ce projet. Officiellement, pour procéder à plus de vérifications sur les appareils et sur le montage financier de la compagnie.

Latir Mane
Source L'Observateur

Article Lu 13331 fois

Mardi 11 Août 2009





1.Posté par Karim le 11/08/2009 20:25
Evoquer la «Sénégalité» tardive de Karim Wade pour lui barrer le chemin de la présidence est un faux débat et c’est un précédent très dangereux dont les conséquences, présentes et futures, peuvent affecter de nombreuses générations de compatriotes. Si le débat de l’accession de Karim à la présidence de la République est, pour certains, une affaire de souveraineté, de bons sens, d’honneur et/ou d’opportunisme, pour le fils de Vivianne c’est une question d’existence.
Lire la suite sur

2.Posté par M.KANDJI le 11/08/2009 21:26
C'est quoi cette apellation:GAS
Ils n'ont pu trouver que ça comme dénomination.Ca risque de faire confusion parce ma vieille mère qui habite au fin du djoloff risque d'aller à GAS sit au terme sud à ouakam pour acheter son billet.Voilà encore une bourde qui démontre que ce sénégalais est très loin d'être un SENEGALAIS comme tous les SENEGALAIS, n'en déplaise au stupide ministre de l'urbanisme qui ne s'est certainement ce que signifie un S.D.A.U.

3.Posté par deug le 12/08/2009 01:31
M.KANDJI Yaw ya con deug ...

4.Posté par Bathe le 12/08/2009 08:56
Honnetement je pense qu'ils travailent mieux que les autres qui etaient la avant malgre tout ce qu'on leur reproche. Malgre tout le brouhaha et toutes les critiques, ils travaillent et les resultats sont la. A ce rythme, les elections de 2012 risquent d'etre serres. Je ne suis pas du tout un politicien et je vous assure que j'observe avec un oeil tres neutre. j7ai confiance a l'intelligence du Senegalais qui fera un choix judicieux.
Wasalam

5.Posté par Lamine le 12/08/2009 15:16
Le probléme c'est pas qu'il (karim) travaille mais que son pére lui a donné tous les moyens qu'il n'a pas donnés aux autres pour qu'avec un peu de compétances réussisse et nous séduise pour 2012 : c'est ça la réalité.
Cordialement.

6.Posté par elie pierre le 04/09/2009 21:16
[on peut tout dire de karime; mais il restera toujours un bon travailleur qui sait ou il met les pieds. Les sénégalais doivent arrêter de voir en lui que le fils du président. Mais de juger son travaille,son comportement etc.
Beaucoup me diront ,son père lui a donné tous les moyens ,oui mais d'autres ont eux beaucoup plus que lui et on fais moins
être fils du président ne veux nullement signifier qu'il n'est pas sénégalais comme les autres .soyons fier de tout sénégalais qui peut faire avançais le pays et rejetons tous ceux qui peuvent ou sont entrain de nuire mais avec un jugement vraiment objectif qui ne sont pas basés sur des paroles d'un tel ou d'un tel sans au préalable faire une analyse se situation;les sénégalais sont égarés par les journalistes et les politiciens; on marche avec l'info du jour vrais ou faux on ne sait pas l'essentiel c'est dit a par un ou des médiats ou par un politicien de tel parti. Un jour on finira par plus écouter ou faire confiance aux médiats et là ce sera vraiment une triste affaire.
DE grâce aider les sénégalais a voir plus claire au lieu de les enfoncer dans la bout .Déjà il y a pas beaucoup de sénégalais qui savent faire la part des choses quand ils reçoivent une information donc donnez nous juste ce qu'il nous faut .

7.Posté par ELIE PIERRE le 04/09/2009 21:32
ERRATA/ Faire avancer. Dans la boue:Ne savent pas faire la part des choses:Jugement objectif qui ne soit pas basé/Analyse de situation

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State