Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mystérieuse découverte à la Plage de Cambérène: 3 filles rejetées par la mer

Article Lu 11639 fois

Elles ont à peine 20 ans et viendraient de Cayar. Elles ont été trouvées, l’une agonisant avant de rendre l’âme, les deux autres mortes, sur la plage de Cambérène, hier.



Mystérieuse découverte à la Plage de Cambérène: 3 filles rejetées par la mer
Cambérène s’émeut ! les corps de trois jeunes filles de moins de vingt ans, échouent l’une après l’autre sur la plage à quelques foulés de la grande mosquée, en construction, du village religieux. C’était hier, vers 15 heures. A l’heure où la plage est désertée par ses usagers occupés par la prière du vendredi et le repas de la mi-journée. Les quelques sportifs qui se trouvaient sur les lieux ont constaté, pris au dépourvu, les corps des «fillettes» flottant sur les vagues agitées, sous les rafles de vent frais qui sévissent en ce début d’hiver.

D’après les témoignages recueillis sur place, la première était encore en vie. Un témoin, encore éprouvé et hanté par ce qu’il venait de voir, raconte : «J’étais avec un ami pour courir un peu et jouer au football. Mais, j’ai aperçu un corps malmené par les vagues. Je me suis précipité avec mon pote pour le tirer de l’eau. Elle était encore en vie. Elle agonisait. On a essayé de la ranimer sans succès. Elle portait un jean bleu moulant. Mais, sa braguette était ouverte. Elle n’avait plus de chaussure. Elle portait un petit tee-shirt sur lequel une veste multicolore avec du rouge dominant. Sur son cou, j’ai vu une chaînette jaunâtre. Elle mordait encore une partie de son collier… Elle est morte devant nous.» Notre interlocuteur respire profondément avant de narrer la suite des évènements. «A peine a-t-on constaté ce décès, on aperçoit un autre corps. Mais, elle était sans vie. Je n’ai pas voulu m’approcher.» Il n’a pas non plus voulu s’approcher du troisième cadavre, avoue-t-il.
C’est ainsi que Cambérène a fait la découverte macabre. Les sapeurs pompiers ne sont arrivés que vers 18 heures pour déplacer les cadavres. Sur place, on regrette l’absence de la Police qui n’est pas venu constater les faits pour éventuellement élucider les circonstances de ce drame.
Pourtant, les éléments pour ouvrir une enquête ne manquent pas. Jusqu’à l’arrivée des sapeurs pompiers, il y avait la présence suspecte d’une barque suspendue à une centaine de mètres de la plage. En même temps, une petite pirogue où on peut lire, Bousso Diop échouait sur la côte sans son conducteur. On apprend que sur cette pirogue, il y avait un moteur et une pièce d’identité. «Mais, quelques temps après, avant l’arrivée des sapeurs pompiers, un homme est passé récupérer la pièce d’identité.» La pirogue était encore sur la plage à vingt heures précises. Quant au canoe resté sur la mer, on informe qu’une autre pirogue est venue, en toute vitesse, la remorquer pour l’entraîner en haute mer. Cela s’est passé devant les sapeurs pompiers qui n’ont pu que regarder au même titre que les populations, renseignent les témoins.

Par ailleurs, selon des informations glanées à Cambérène, la pirogue est identifiée et elle viendrait de Cayar. D’ailleurs, les mêmes sources révèlent que les trois filles mortes dans ces conditions non encore élucidées habitent cette même localité qui abrite l’un des plus grands centre de pêche du pays.

Source: le Quotidien

Article Lu 11639 fois

Samedi 10 Janvier 2009





1.Posté par Queenmary le 10/01/2009 18:18

2.Posté par kamite le 10/01/2009 22:35
Mais c est quoi ces trucs de laisser des preuves partir comme ca ????Ou etait la police?Au Sénégal bientot personne ne va plus sortir!!c l-insecurité totale..One ne sait plus a qui se fier

3.Posté par lili le 10/01/2009 23:57
thieuy sénégal toujours dernièrs minutes koi, des preuves ki s'envolent devant les yeux, est ce qu'au sénégal y'a une police ?

4.Posté par lone wolf le 11/01/2009 00:35
on pense que nous sommes seulement amateur en matiere de foot mais sur tout les domaines nous sommes et resterons amateur si quelqu'un on tape pas sur la table pour dire basta ,ya trop d'anarchi au senegal .et notre plus grand probleme es que nous pensons etre le PEUPLE ELUS DE DIEU. il es temps de se reveiller et de regarder la realitè en face et que chacun assume sa responsabilitè.

5.Posté par Kajorien le 11/01/2009 13:10
En tout cas moi j'ai remarqué que depuis que les GNAKKs pilulent au sénégal, ghanaéns, nigérians, le pays vit des Crimes atroces


6.Posté par Kajorien le 11/01/2009 13:10
à tous les musulmans de réciter 15 fois la qasida "Rabbi Bima Yashrahou" (et toute autre imploration) pour prier le SEIGNEUR Tout-Puissant de secourir nos frères palestiniens de la barbarie et de l'injustice de l'État d'Israël. Faire passer le message.

7.Posté par wi le 11/01/2009 13:31
voilà soudone domou réew mi wallah domou artice policier yeupp diogh il faux virer WADE

8.Posté par wi le 11/01/2009 13:32
avc sa race pif

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State