Référence multimedia du sénégal
.
Google

Moustapha Tall pour une modernistion de la filière du riz

Article Lu 1634 fois


Ndiaye-Mberes (Dagana), 3 juil (APS) - L’importateur Moustapha Tall a appelé jeudi les producteurs de riz de la vallée à mieux organiser leur filière pour permettre aux hommes d’affaires de s’investir dans la vente du riz local, dans des conditions bien définies.



L’homme d’affaires qui était venu au nom de ses pairs à Ndiaye Mberess où se tenait une rencontre des différents acteurs de la filière riz, dans le cadre de la fixation du prix du riz de la contre-saison chaude, a fait part de son intérêt pour ce produit.

‘’Ce qu’il faut, c’est d’organiser cette filière’’, a dit Moustapha Tall qui a demandé aux producteurs de moderniser leur secteur d’activité pour le rendre plus attrayant. Il y a également selon lui un travail de marketing à faire, pour faire aimer le riz local.

L’organisation du secteur permettra d’éviter d’avoir des excédents de riz importés au détriment du riz local, a déclaré M. Tall, avant d’appeler les agriculteurs à ‘’mériter toute l’attention que leur accorde l’Etat par les multiples subventions’’

Pour M. Tall qui prône la complémentarité entre les deux secteurs, l’importation n’est pas contradictoire avec le développement de l’agriculture du riz sur place qui a besoin d’être modernisée et mieux connue par les populations des autres régions.

Il a estimé que la mise en place d’un Office de commercialisation serait une grande avancée dans la voie d’une plus grande transparence des relations entre les producteurs et les hommes d’affaires. ‘’Il reviendrait à cet office d’acheter le produit et dans la perspective de son achat, nous aurons un interlocuteur crédible’’, a dit le commerçant.

Cette structure peut par exemple régler le problème des crédits en jouant les intermédiaires entre la banque et les producteurs, a ajouté M. Tall, estimant que les importations pourraient être revues à la baisse proportionnellement à l’augmentation de la production locale.

Il a déclaré qu’il est prêt à se reconvertir en agriculteur ou transformateur si le secteur est bien organisé et profite bien à ses acteurs. ‘’Si les choses changent, nous pourrons bien changer et devenir agriculteurs ou transformateurs’’, a-t-il indiqué, ajoutant qu’on ‘’ne naît pas importateur, on le devient’’


Article Lu 1634 fois

Vendredi 4 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State