Référence multimedia du sénégal
.
Google

Moustapha Sy fait un show pour 500 millions et réveille des momies

Article Lu 150802 fois


Le guide des « Moustarchidines » s’est rappelé au bon souvenir des Sénégalais. La dernière s’était lors du « gamou » au cours duquel il avait soutenu être le mari d’une fille de l’ancien Président Abdou Diouf, pendant seulement 8 mois. Il avait ajouté que cette fille, qui s’avèrera imaginaire, puisqu’elle n’existe pas, lui avait été fourgué par Diouf et Macky Sall pour l’espionner. Serigne Bi a encore parlé. Il serait prêt à aller en prison avec Khalifa Sall, qui a volé plus de 3 milliards du contribuable sénégalais dans sa gestion de la mairie de Dakar. Le mara a reconnu, sans le dire, que le « boulanger » de Dakar l’a gracieusement gratifié avec la Caisse d’avance. Il se dit qu’il avait reçu, plus de 500 millions volés aux Sénégalais. Ainsi Tapha était moralement tenu de faire, au moins, son show en tant que « chef de parti », avant de laisser Khalifa avec ses problèmes. Ce qui ne l’a pas quand même empêché de faire un hors-sujet, ramenant le momie Abdou Diouf, qui n’intéresse plus personne, parce que méconnu par 60% des Sénégalais, puisqu’ayant perdu le pouvoir, il y a près de 18 ans. C’est Diouf qui manipule Macky a-t-il indiqué. Sa nouvelle sortie a blessé plus d’un Sénégalais. Même à Tivaouane, elle a frustré puisqu’un voleur n’est pas à soutenir par un croyant. Sa déclaration est quand même prise au sérieux par les autorités, qui ont ordonné la surveillance de ses résidences de Yoff et des Almadies, en particulier. On se rappelle que quelques-uns de ses disciples avaient assassiné 6 policiers sous le régime de la momie Diouf, en renversant et incendiant la fourgonnette dans laquelle ils se trouvaient. C’était à l’occasion d’une marche interdite et sur exhorte de Me Wade, opposant à l’époque devenue lui aussi momie sous les pyramides de Versailles.

Article Lu 150802 fois

Jeudi 9 Mars 2017





1.Posté par Cheikh Diouf le 09/03/2017 16:52
Arrêtez vos envolées lyriques. Vous ne faites que mentir. votre site n'intéresse guère les sénégalais du fait de son ancrage dans la mythomanie. La preuve, personne ne commente vos articles, parce que, insensés.
trouvez une autre ligne éditoriale digne de ce son au lieu de verser dans la menterie

2.Posté par Ahmed le 09/03/2017 17:20
Waaw , do signe Yaw mi binda article bi???

La chose la plus méprisable est de se cacher derrière un stylo, est une grande vigliacheria.

3.Posté par seck le 09/03/2017 17:29
Walla Yeen wa XIBAR Yenaco Binda ???

Assumez vous votre responsabilité !!!!

4.Posté par badou le 09/03/2017 22:29
Pathétique. Payez des journalistes pour insulter un Homme de Dieu. Yaw miko bindeu d jsai pas combien on t'a payé mais yeureum nala yeureum sa ndiabot.

5.Posté par taphareubeuss le 11/03/2017 02:03
Serigne bi daye wakh wa yé dou déme sakh sété Khalifa Sall , Reubeuss nékhaloule kéne , koufeu dougue waye M'baye et 70% sénégalais douniou sakh bougé ,talibé ak sérigne bire kasso nonon lolou kéne doukha sétane , Sérigne tougale rek sa keur taye niane ak sa kourousse wa salam , younou diam souriwoul

6.Posté par DOMOU DAROU le 11/03/2017 06:46
Exclusivité Actusen.com) Fausse facture du Gie Keur Tabbar, faux procès-verbal de réception et mandat de payement signés de sa main : Au-delà des aveux de Mbaye Touré & Cie, voici les preuves matérielles qui enfoncent Khalifa Sall
Par
Actusen
-
mars 11, 2017

Actusen, qui n’est ni pro-Pouvoir ni pro-Opposition, pour ne pas dire pro-Khalifa Ababacar Sall, ose être formel : avec cette histoire de la Caisse d’avance, le Maire de la Ville de Dakar risque d’être fait comme une antilope aux prises avec un guépard, qui s’est allégrement jetée dans la gueule du fauve.
Parallèlement aux aveux de ses complices qui lui tiennent compagnie à la prison de Rebeuss, Khalifa Sall a apposé sa signature sur une foule de documents manifestement faux que nous publions en fac-similé et sur lesquels il est question de Caisse d’avance dont l’utilisation est à justifier, et non de Fonds Politiques. Révélations explosives !
L’aveu est la reine des preuves, dit-on. Aussi, à la lecture des confessions faites aux enquêteurs de l’Inspection générale d’Etat (Ige), puis de la Division des investigations criminelles (Dic) de la Police, par de proches collaborateurs du Maire de Dakar, les détracteurs de ce derniers et tous ceux qui sont convaincus que Khalifa Sall a des choses à se reprocher avec l’utilisation de la fameuse Caisse d’avance de l’institution qu’il dirige, ont fait sien cet adage.
Et aujourd’hui, eu égard aux documents qui sont en notre possession et que nous publions en fac-similé, nous pouvons affirmer qu’aux aveux viennent s’ajouter des écrits qui enfoncent le Maire de la Ville de Dakar. Comme pour dire : «Verba volant, scripta manent» (Les paroles s’envolent, les écrits restent).
Des preuves matérielles qui fondent à affirmer ce qui suit :
D’abord, en dépit de toutes les dénégations, Khalifa Ababacar Sall savait bel et bien qu’il utilisait non pas des «Fonds Politiques» insusceptibles de contrôle sous tous les cieux, mais bien une Caisse d’avance d’un montant de trente (30) millions de francs Cfa créée par un Arrêté daté du 31 janvier 2003 et dont l’Article 5 stipule de manière claire, nette et précise, pour faire le départ d’avec des «Fonds Politiques» : «Le Gérant de cette Caisse d’avance, qui sera nommé par décision du Maire de la Ville de Dakar, devra justifier des avances qui lui seront consenties dans les délais et formes réglementaires» ;
Ensuite, il est mentionné de manière claire sur ce «Mandat de Payement» (voir fac-similé) émis par Khalifa Ababacar Sall – il porte son cachet et sa signature – que le Percepteur municipal doit payer à Mbaye Touré, Gérant de la Caisse d’avance, un montant de trente (30) millions de francs Cfa, au titre de l’«Alimentation de la Caisse d’avance destinée à la prise en charge de diverses dépenses».
Enfin, ce montant payé par le Percepteur, une fois utilisé, Khalifa Sall & Cie, en vue d’être réapprovisionnés, mettent sur le bureau du Comptable public deux documents destinés à prouver l’utilisation du précédent encaissement : d’une part, une facture émise par le Gie Keur Tabbar (voir fac similé) dont la Trésorière est la Secrétaire du Directeur administratif et financier (Daf) du Maire de la Ville de Dakar ; d’autre part, un Procès Verbal de Réception est signé par les membres de la Commission de réception, ici, il s’agit de Mbaye Touré (Daf), Ibrahima Yatma Diao (Chef de la Division Financière et Comptable) et Amadou Moctar Diop (magasinier). Et par… Khalifa Ababacar Sall, le Maire. Tous attestent avoir réceptionné les livraisons du Gie Keur Tabbar (voir fac similé).
Seulement, le faux est au cœur de tout ce qui précède. Tous diront sur Procès verbal à l’Ige et à la Dic, à l’image de Mbaye Touré : «En réalité, le Gie Keur Tabbar n’a jamais fourni de denrées alimentaires…» Le Daf de la Mairie de Ville de Dakar enfoncera le clou en avouant avoir remis le montant de cette Caisse d’avance à Khalifa Ababacar Sall en mains propres.
Toutes choses qui ont fondé la justice à inculper Khalifa Ababacar Sall & Cie pour «faux en écritures de commerce» du fait des fausses factures du Gie Keur Tabbar, puni par l’article 132 et suivants du Code Pénal ; faux dans un document administratif, car le Procès verbal de réception est un faux punit par l’article 137 du Code Pénal ; détournement de deniers publics, car, pas un grain de mil ou riz n’a été payé et livré, l’argent prenant des voies de contournement ; escroquerie portant sur les deniers publics ; association de malfaiteurs ; blanchissement d’argent qui vise Khalifa Ababacar Sall, Mbaye Touré et X.
Donc, c’est peut dire que le Maire de la Ville de Dakar et consorts se sont confortablement installés dans de sales draps. Et que tout laisse croire qu’en dépit des attaques et autres procès d’intention contre la justice, les contempteurs de celle-ci risquent de réfléchir par deux fois, avant de ruer dans les brancards de Dame justice, dans la conduite des affaires de ce dossier.
Gaston MANSALY (Actusen.com)
PARTAGER






7.Posté par moustaf le 11/03/2017 09:26
Ce journaliste ne fait qu'ecrire du n'importe quoi,uniquement pour satisfaire un lobby qui se cache derriere.
Mon cher gagne ton pain avec dignité et respect au lieu de mentir pour ne rien dire.

8.Posté par IP PA Ahmadou Diop le 23/03/2017 03:51
Wa yène boulène takh ma guéné sama saguayii way ak sène site bou kata ndayème bi astafourla way sène sambakhalou ndaye mounane moustapha sy fait un show yamaba néféré khana si sa bay ak sa yaye faguaka guissé gniome gnioye show way yènay domirame fi sarabe ndayii kham kham nékoufi amguène chache sah dala bayii sagua wayé kone dina kharfal sène bay merde mather fuck je me nom IP PA Ahmadou Wiop l'unique nom mane rek mako toudou lakhatou ma féne imbéciles Conrad que vous êtes bande de cochons doméram weuh gnidagniy tangual khol waye merde

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State