Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mme DABA SIBY directrice du Bsda sur la plainte de JOLOLI «C’est une grosse méprise»

Article Lu 1970 fois

Après des contrats de téléchargements passés entre le bureau sénégalais des droits d’auteurs (BSDA) et des sociétés prestataires de services à l’insu des auteurs des dites oeuvres, le label JOLOLI envoie une sommation à ces derniers. Interrogée sur l’affaire, Mme Daba Siby directrice de cette structure, réagit et donne sa version des faits. Pour elle, il s’agit d’un simple malentendu.



La directrice du Bureau sénégalais des droits d’auteurs Mme Daba Saby, est sortie de sa réserve à propos de l’affaire qui l’oppose avec le «JOLOLI». Après une rencontre que nous avons eue avec elle hier dans ses locaux, elle a tenu à apporter des éclaircissements. Avant toute discussion sur le fond du problème, elle a bien voulu rappeler : «Conformément à la loi 73-52 du 4 décembre 1973, ma structure confère aux auteurs deux droits substantiels : le droit de reproduction et celui de la communication. Et dans ce cas d’espèce, c’est le droit de communication qui s’est posé. Tous les actes que nous avons eu à prendre sont fondés, aussi bien sur le principe que sur la forme». Concernant la répartition totale et équitable des droits numériques, Mme Siby a été obligée de prendre du recul, car ne détenant que les noms des auteurs. Elle ne disposait ni du titre, ni de l’œuvre de son répertoire concerné par le téléchargement. Par ailleurs, Mme Daba Siby parle d’incompréhension et de méprise. Pour la directrice du BSDA, un minimum de discussion entre les protagonistes aurait permis d’éviter toute cette agitation. «Il faudrait se retrouver autour d’une table de négociation», précise-t-elle. En outre, la directrice a tenu à préciser qu’elle avait entamé des démarches entre les différents partis. Cette rencontre qui s’est tenue dans son bureau en présence de feu Mamadou Konté avait pour objectif la facilitation entre les partis intéressés, à savoir le BSDA, les sociétés prestataires et les producteurs. Mme Daba Siby d’ajouter que si les auteurs procèdent ainsi, c’est qu’ils excluent la gestion collective de l’entité. Quant à la suite des événements, les membres du BSDA comptent répondre à la sommation prévue le 30 juillet. Me CHEIKH FALL est l’avocat constitué du Bureau sénégalais des droits d’auteurs.

AMINATA SOW (Stagiaire)
Source: L'observateur

Article Lu 1970 fois

Mercredi 25 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State