Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mlle A. FAYE SE CONFIE ''Mon patron m'a ligotée violentée puis violée''

Article Lu 16135 fois

«Nous étions des dizaines de jeunes filles assises à notre place habituelle près de la station sise au rond-point de la Liberté VI lorsqu'un homme dont j'ignore toujours le nom, débarque à la recherche d'une employée de maison. Sur les lieux, le recruteur m'a longtemps fixé le regard avant de me pointer du doigt», narre A Faye qui prend à témoin Pa Samaké leur protecteur. «Cet homme qui s'est présenté comme un père de famille ma aussitôt embarquée, histoire d’aller visiter la maison… » La victime a rompu son récit pour essuyer les larmes qui coulaient de son visage, avant de poursuivre: « Arrivés dans cet appartement plus calme qu'un cimetière, il a tout d’abord confisqué mon téléphone portable avant de brandir un couteau pour me menacer de mort. Après ! Les menaces, il est sorti de la maison pour ne revenir que le lende­main avec un morceau de pain à la main qu'il lança dans la cuisine.»



A. Faye' qui frissonne et qui a perdu sa voix à cause de l'histoire qu'elle a douloureusement vécue, poursuit son triste récit. «Quand j’ai fini de manger le pain, le maniaque s’est jeté sur moi. Il m'a maîtrisée en me ligotant solidement, puis en me bastonnant avant de me violer douloureusement, nous dit la pauvre villageoise.

Après avoir assouvi ses instincts de bête, le violeur a libéré sa proie inca­pable de se relever ou implorer un secours. Cette dernière bénéficia du sou­tien de quelques âmes secourables pour rejoindre l'hôpital Abass Ndao où elle est ressortie avec un certificat médical attestant son incapacité temporaire de travail de quelques jours. Le recruteur violeur encore inconnu a fermé les portes et fenêtres de l'appartement où il vivait seul au quartier Noire-Foire avant de prendre la clé des champs. La pauvre victime, soutenue par sa corporation, a porté plainte contre son bourreau pour viol, agression physique et tortures.

Source: Walf Gran Place

Article Lu 16135 fois

Vendredi 12 Septembre 2008





1.Posté par girlaajo le 12/09/2008 05:07
celui la ne pense pas qu'il va mourir un jour a l'autre mon dieu la pauvre fille massa thiono.
il va payer un jour a l'autre

2.Posté par DEFENDARD le 12/09/2008 10:17
c'est parckil est pas toubab qu'on donne aucun detail sur le gars?

3.Posté par aissata le 12/09/2008 10:17
aye waye khana ki déf li djigene djiourouko?nane gaye seugé thie nitte diko violé?le plaisir de faire l'amour se ressent quant-il y'a le concentement des partenaires.mais quand sa revient de prendre la personne de force la quetion que je me pose est:ou se trouve le plaisir?mais tamite yenne khaléyouye woute liguéye soiyaient prudente té gniléne di djiokhétamite kil prenne la peine de d'identifier les patron?dakh nak senegal yakhouna té nak bakane amoul pharmacie

4.Posté par TEUSS le 12/09/2008 10:46
--DEFENDARD-- c'est pas encor un pbleme de toubab stp ne confond pas les choses vraiment pas de raciste stp ca ne te sert à rien ok mon ami

5.Posté par DEFENDARD le 12/09/2008 11:20
nan tu as pas compris ce que jeveux te dire, je veux dire pourkoi wgplace , a fait des articles sur un tubab avec des premieres pages, mettant ses initiales et la ou il vivait enfin tout ce qu'il faut pour qu'on le localise alors ke sa seule faute a été de se faire piker des fotos de cul chez lui, mais il na commis aucun delit et il n'a pas meme de plainte contre lui, et pourquoi la un gars ki est une vraie pourriture et qui nen est certainement pas a son premier viol et qui a une plainte contre lui, on ne met aucun detail sur lui, rien qui permett de connaitre son identité. Tu vois c'est ça ki me derange moi...

6.Posté par zip le 12/09/2008 12:35
Teuss donne ton idee et laisse les gens pense a leur gise
Dieu SAIT tout sathie bou dol rawe diarta yak nélaw

7.Posté par zopo le 12/09/2008 12:45
Avec les prouesses qu'effectue la police ces jours ci, il ne dvrait pas courrir pendant longtemps.
Prompt rétablissement à la fille.

8.Posté par jacky le 12/09/2008 14:28
Moi je critique ce nommé Pa Samaké qui est comme on le dit le "courtier des bonnes" et soit-disant protecteur ,son premier devoir devait être en premier lieu de verifier avec qui il a affaire par le sa carte d'identité.Wayé chez nous tout est informel,l'essentiel ENCAISSER REK.

9.Posté par DJIN le 12/09/2008 14:30
C'est fille là aussi meritent bien ca, Elles ne durent jamais a leur poste de travail. Pour les embaucher elles te posent bcp de conditions. Vous êtes combien chez vous ? Elles veulent savoir le nombre d'enfants que tu as avant de venir chez toi. En général elles prefèrent les celibataires, et aller faire leur loi. Elles font le tour des maisons pour gouter à toutes les sauces de Dakar. C'est dommage pour ELLES. Je connais bien le Vieu samaké, c'est un malien qui me donne souvent des bonnes depuis 25 ans. Mais c'est bonne sont insuportables.

10.Posté par jacky le 12/09/2008 14:31
je voudrais dire par le biais de sa carte d'identité (je m'excuse)

11.Posté par ramses le 12/09/2008 16:33
DJN même si ces des filles sont insupportables elles ne méritent point ce chatiment...as tu une fille si oui, réfléchi bien car cela pourrai lui arriver....je ne lui souhaiterai pas de subir cela...Bon rétablissement à la fille...

12.Posté par mat le 12/09/2008 17:31
dama hamoul sah lou néh si violé té do déme fay si thiagayé té niou bayi doumou diambour yi bonne nanou trop té beugueu lou yombe saletél nanou trop

13.Posté par diallo le 12/09/2008 18:09
djin vraiment tu es une crapule de première ordre. ca devait arriver a un membre de ta famille on saurait comment tu réagirais.tu es grave con toi

14.Posté par raiffeissen le 12/09/2008 22:42
il merite la peine de mort.

15.Posté par raiffeissen le 12/09/2008 22:51
et ca se passe au senegal.,arretons la voilence.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State