Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mise en oeuvre de la GOANA : Ousmane Masseck Ndiaye propose un grand prix du chef de l’Etat

Article Lu 1509 fois


Saint-Louis, 25 mai (APS) - Le ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales Ousmane Masseck Ndiaye a plaidé, dimanche à Saint-Louis, pour l’institution d’un grand prix du chef de l’Etat pour la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (GOANA).



‘’Ce prix devrait revenir à la collectivité qui se serait le plus distinguée dans ce projet’’, a déclaré le ministre d’Etat qui rencontrait les responsables des différents collectivités de la région, après une tournée d’inauguration des hôtels communautaires.

Il a ainsi invité les présidents des conseils ruraux à faciliter l’accès à la terre aux populations, aux investisseurs privés, aux jeunes aux femmes afin de réussir ce projet selon lui important qui vise à faire accéder le Sénégal au stade de l’autosuffisance alimentaire.

Le président de l’Association nationale des conseils ruraux (ANCR) Alé Lo a approuvé cette idée qui, a-t-il assuré, sera soutenue par son association dont les membres ont déjà entamé des délibérations pour octroyer des terres à ceux qui veulent s’investir dans la mise en œuvre de la GOANA.

Au cours de cette rencontre, le ministre d’Etat et ses collaborateurs les plus proches ont entretenu les élus de son approche de ce département, annonçant pour bientôt la mise en place d’un plan d’actions qui sera le fruit de ses différentes tournées dans les régions.

Source: APS

Article Lu 1509 fois

Lundi 26 Mai 2008





1.Posté par Magne le 26/05/2008 13:28
Dans tout ceci, il y a une chose qui m'échappe : le Président prone un retour à la terre avec ses plans AREVA et autres GOANA. Or, il y a deux ans, j'avais ficelé un projet d'exploitation agricole parfaitement viable et bancable, avec la participation de deux entités françaises de renommée internationale, et j'ai adressé le dossier directement au Président de la République, par lettre recommandée avec accusé de réception, pour lui demander l'octroi d'un terrain cultivable d'une vingtaine d'hectares dans la région des Niayes, du côté de Diogo-Lompoul.
J'ai bien reçu l'accusé de réception décahrgé par son cabinet mais la réponse de sa part, je l'attends encore!! Est-ce que je n'aurais pas frppé à la bonne porte? Si c'était le cas, pourquoi ne l'a-t-on pas dit tout simplement, en imputant ma requête vers qui de droi?Comprenne qui pourra!!!


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State