Référence multimedia du sénégal
.
Google

Meurtre d’un sénégalais:Les africains d'Espagne au bord de l’explosion

Article Lu 1955 fois

Libération - « Des faits isolés, liés au trafic de drogue », a estimé hier le ministre de l’Intérieur, Alfredo Perez-Rubalcaba. « Des échauffourées sans grande importance et qui n’ont rien à voir avec des émeutes racistes », a répondu presque en chœur le maire de Roquetas de Mar, avec le souci manifeste de minimiser la gravité des faits.



Meurtre d’un sénégalais:Les africains d'Espagne au bord de l’explosion
Dans cette ville de 80 000 habitants proche d’Almería, en Andalousie, de violents affrontements ont eu lieu ce week-end entre des immigrés africains et des Espagnols d’origine gitane, après le meurtre d’un Sénégalais de 28 ans, tué à coups de couteau. Dimanche soir, des Africains ont attaqué une ambulance avec des pierres et des bouteilles de verre. D’autres ont mis le feu à des containers d’ordures et mis en place des barricades bloquant une route d’accès à Roquetas de Mar, ce qui a provoqué la riposte des forces de l’ordre. Au cours de deux nuits d’émeutes successives, où gardes civils et pompiers ont été dépassés par les événements, huit Africains ont été interpellés et trois policiers blessés. Hier matin, environ 300 immigrés africains, appuyés par un syndicat agricole andalou, s’étaient rassemblés devant la mairie pour protester contre la version officielle.

« Abandon ». Selon ces manifestants, l’affaire n’a rien à voir avec la drogue ou un incident isolé. Majoritairement originaires d’Afrique de l’Ouest (Sénégal, Mauritanie, Ghana, Guinée-Conakry), ils lient les violences à l’« abandon » et au « désintérêt » des autorités envers « un quartier marginal », ayant de « graves problèmes de sécurité, d’insertion sociale et culturelle ». Ils exigent des « solutions concrètes » et la libération de leurs compatriotes interpellés, sans quoi, ont-ils menacé, de nouvelles émeutes sont à prévoir. Le quartier en question, Las 200 Viviendas (les 200 logements), est une poudrière sociale, en périphérie d’une ville schizophrène.

Côté jardin, Roquetas héberge des villas d’agriculteurs prospères et d’innombrables hôtels et appartements touristiques en bord de mer. La ville vit largement de cette manne. Côté cour, en bordure d’une ville peuplée par plus de 30 % d’immigrés, s’entassent, aux côtés d’Espagnols paupérisés (dont beaucoup de Gitans), des centaines d’Africains. Souvent venus illégalement par bateau, ceux-ci ont afflué vers Almería, où des agriculteurs cultivant des fruits et légumes sous serre profitent de cette main-d’œuvre bon marché, docile et, le plus souvent, sans papiers. Beaucoup de ces migrants se sont concentrés aux 200 Viviendas, mal desservi, insalubre, délaissé par la municipalité depuis des années.

Minorités. En 2000, c’est une poudrière voisine qui avait déjà explosé : à El Ejido, autre haut lieu des cultures sous serre, des centaines d’Espagnols de souche s’en étaient pris à des ouvriers agricoles marocains, avec des piques et des bâtons, après l’assassinat d’une adolescente par un Maghrébin. Boucheries halal, mosquées et appartements avaient été vandalisés au cours de jacqueries xénophobes. Cette fois-ci, à Roquetas, l’affrontement se produit entre deux minorités qui, entassées dans une zone déshéritée, semblent avoir fini par se haïr.

Source:Nettali

Article Lu 1955 fois

Mardi 9 Septembre 2008





1.Posté par diallo le 09/09/2008 20:56
chers parents émigrés faites attention vous êtes dans le pays d'autrui. et je dis que quiconque se lance dans les émeutes s'il manque de chance jusqu'à être pris par la police, sera directement rappatrié au bled. donc les gars "yém léne". chercher a régler vos problèmes d'une autre facon. jolof dafa méti dé

2.Posté par 2pac le 09/09/2008 21:29
diallo, tu dois avoir honte de dire ça.
je ne le souhaite pas mais si c' était ton frère qu'on a poignardé tu ne dirais pas ça.
je suis en espagne, je suis à valence, malheurement je suis un peu éloigner des affrontement mais si j' étais dans cette zone je serais dans le frond.
je suis entière d'accord de ces émeutes.
ces émeutent entraineront des vibrations positives dans le futures.
Avec ça on va nous respecter nous les noirs.
ils vont savoir qu'on ne nous touche pas.
merci 1000 fois mes frères compatriotes africains qui soutenu les sénégalais dans ces moment diffiles.
pour savoir que les ghanaéens, les nigérians sont cool il faut venir en espagne.
contre une attaque il faut résister audacieusement

3.Posté par seikhou serif n2 le 09/09/2008 21:31
jolof dara metiwoufa dafa nekhe je suis un emigre en au portugal kou guem s bop dangua siy guene wasalam

4.Posté par 2pac le 09/09/2008 21:35
diallo, tu dois avoir honte de dire ça.
je ne le souhaite pas mais si c' était ton frère qu'on a poignardé tu ne dirais pas ça.
je suis en espagne, je suis à valence, malheurement je suis un peu éloigné des affrontement mais si j' étais dans cette zone je serais dans le frond.
je suis entière d'accord de ces émeutes.
ces émeutes entraineront des vibrations positives dans le futur.
Avec ça on va nous respecter nous les noirs.
ils vont savoir qu'on ne nous touche pas.
merci 1000 fois mes frères compatriotes africains qui ont soutenu les sénégalais dans ces moment difficiles.
pour savoir que les ghanaéens, les nigérians sont cool il faut venir en espagne.

contre une attaque il faut résister audacieusement

5.Posté par deug le 09/09/2008 21:38
je suis en espagne.
Affaire de drogue sénégalais yinek espagne wakhougnouci dara.
c'est faut ....
en plus les sénégalais vivent en semble.
kouné rous nga gnounéla drog ngay diay

6.Posté par BIBA de barcelone le 09/09/2008 22:54
vs de xibar vs etes en retard fi dara amatou fi ya plus d'histoire RAS pour ce qui c'es passè c'es pas une affaire de drogue comme les journalistes se sont precipitès c'es une petite histoire entre 2 groupes de personnes ds la rue ESPAGNOLS dafa beugue mbèd comme les blacks mais dou matter drogue wa salam.

7.Posté par kikanla le 11/09/2008 14:38
2pac, estceque par hasard tu connais un certain Massal Loum il habite en Valence

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State