Référence multimedia du sénégal
.
Google

Meurtre d’Amadou Tall à Woippy : nombreux témoins introuvables

Article Lu 12651 fois

Le procès de Khalid Saouchi, 22 ans, accusé du meurtre d’Amadou Tall, un étudiant sénégalais de 24 ans, commis le 27 août 2005 à Woippy, est prévu sur trois jours. Les quinze jurés doivent entendre une trentaine de témoins.



Meurtre d’Amadou Tall à Woippy : nombreux témoins introuvables
Hier matin, à l’appel de leurs noms, six ont répondu présents et quatorze restent introuvables. «Il s’agit de témoins impliqués de près ou de loin dans l’affaire », rappelle Gueorgui Varbanov, l’avocat général.

«C’est le désert », ironise Me Michaël Wacquez, le conseil de l’accusé. Me Audrey Thiebaut, pour la famille de la victime, estime, comme les deux précédents, que les forces de l’ordre doivent continuer à rechercher tous ces pions indispensables à la construction de la vérité. Policiers et gendarmes ont le week-end pour mener à bien leur mission.

Le 27 août, vers 2 h place Jean-Perrin, à Woippy, Amadou Tall reçoit trois coups de couteau. L’un lui transperce la paroi du ventricule droit. Il succombe à une hémorragie massive.

Amadou était un étudiant sans histoires en 3e année de marketing. En voiture, avec un camarade, il s’est rendu à cet endroit pour acheter des sandwichs. Amadou descend de voiture, il est pris à partie par une dizaine de jeunes, certains porteurs de barre de fer, selon le camarade d’Amadou. Une bagarre éclate, à propos d’une cigarette, assure l’ami de la victime, à cause d’une pseudo-arnaque sur du shit, soutient Khalid Saouchi.

Toujours est-il que l’accusé subtilise le téléphone portable de l’étudiant. Un premier coup part, donné par un des jeunes de la bande, d’autres suivent.

Jusqu’au moment où Khalid Saouchi se retrouve seul devant Amadou Tall. «Malgré tous les coups, il était toujours debout. J’ai été impressionné et j’ai eu peur », dira l’accusé lors de son interpellation. Il sort son couteau et donne «un coup ou plusieurs peut-être », il n’est pas certain.

Pour ce meurtre, le jeune homme, qui venait de fêter ses 18 ans, a été condamné à 18 ans de réclusion. «J’ai fait appel parce que j’ai pris une lourde peine. Il n’y a pas que moi qui ai mis des coups », explique-t-il. «Je ne pense pas être l’auteur du coup mortel. Pour moi, le dossier lors du premier procès a été travaillé à charge, je suis innocent ». Il assure qu’il y a une deuxième arme tranchante, un coup de poing américain trafiqué. Hypothèse cependant peu crédible selon le légiste. Le travail des hommes de la police judiciaire à Metz n’a pas été simple.

«Nous avons assisté à un concours de mensonges », résume le commissaire Fabrice Finance, le patron de l’antenne messine de l'époque.

En bout de course, si tous les jeunes présents lors du drame racontent que le premier coup de pied porté sur Amadou n’a pas été asséné par Saouchi, il était néanmoins le seul à posséder un couteau à cran d’arrêt.

Le verdict est attendu pour mardi.

Source Sunu-tv.com

Article Lu 12651 fois

Samedi 19 Septembre 2009





1.Posté par mbaut le 19/09/2009 21:44
c normal ce sont des arabes cad des lachesil ne se battent qu en groupe

2.Posté par tapha le 19/09/2009 21:51
ce la photos de Amadou qui et en haut ou bien du meurtre?

3.Posté par poto le 19/09/2009 21:58
RIP AMADOU TALL tes potes de st michel pensent a toi frère

4.Posté par man le 19/09/2009 23:36
RIP amadou,trop cool gars.trop triste...on a fait la meme classe a la catthedrale....

5.Posté par salambaye. le 19/09/2009 23:57
on dirait que woipy est au senegal....woipy(france,mali,usa,gambie)?

6.Posté par grudge le 20/09/2009 01:18
Nous avons assisté à un concours de mensonges », résume le commissaire Fabrice Finance, le patron de l’antenne messine de l'époque! loool commissaire bi guerrier leu loool

7.Posté par ass le 20/09/2009 02:06
J'ai assisté à sa levée du corps à metz. je revois encore sa copine française pleurer et ses camarades réciter des khassaïdes. c'était émouvant. surtout lorsque son camarade avec qui il était lors de la bagarre lui disait "c'est moi qui devait partir pas toi, alors améne moi avec toi".un autre disait: "si une seule fois dans la vie j'ai fais du bien, je demande à ce que le bon dieu en attribue les bienfaits à amadou". j'ai cinquante ans mais c'est la première fois que je voyais celà. j'en ai encore les larmes aux yeux.

8.Posté par le 20/09/2009 19:54
RIP ADIDAS, on ne t'oubliera pas mec.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State