Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me Wade ramasse ses collaborateurs : « Vous ne raisonnez pas comme moi et vous me faites perdre beaucoup de temps »

Article Lu 11699 fois

Mes collaborateurs ne raisonnent pas comme moi et ils me font perdre beaucoup de temps en m’envoyant des porteurs de projets sans les poser les questions nécessaires, a indiqué ce matin le chef de l’Etat qui présidait la conférence nationale des enseignants qui soutiennent sa candidature à l’élection présidentielle de 2012.



Me Wade ramasse ses collaborateurs : « Vous ne raisonnez pas comme moi et vous me faites perdre beaucoup de temps »
Le chef de l’Etat a dans un discours de plus deux tours d’horloge fait feu de tout bois ce matin à la conférence des enseignants de la Génération du Concret. En effet avant de s’en prendre aux imams détracteurs du monument de la renaissance africaine, le chef de l’Etat s’est d’abord s’attaqué à ses propres collaborateurs. « Vous ne raisonnez pas comme », les a-t-il dit en substance. Que reproche au juste le chef de l’Etat, à ses collaborateurs ? En effet raconte Me Wade, « son ami l’avait mis en rapport avec son fils et ce dernier lui a mis en rapport avec un milliardaire qui veut aider le Sénégal ». D’abord pour Me Wade ces personnes ne viennent pas pour aider le Sénégal, ils viennent pour faire des affaires avec le Sénégal. Après cette précision, le chef de l’Etat de poursuivre que « lorsque cette personne m’a exposé son projet je lui aie posé la question: moi en en tant que Etat qu’est ce que je vais gagner dans ce projet »? Et Me Wade de souligner que « le porteur de projet n’était pas en mesure de me répondre ». Et ce sont ces genres de questions de l’avis du chef de l’Etat que les ministres et autres directeurs doivent poser à ces porteurs de projet avant de me les envoyer. Mais malheureusement semble regretter Me Wade, « ils ne raisonnent pas comme et ils m’ont font perdre beaucoup de temps ».

Pour le chef de l’Etat si quelqu’un « vous expose son projet il faut aussi lui poser la question s’il possède de l’argent pour réaliser ce projet car il y a eu des gens qui viennent au palais s’il présente un projet, quand je leur demande s’ils ont l’argent pour monter ce projet il y a certains d’entre eux s’ils sortent du palais je ne les revoie jamais ». Ainsi le chef de l’Etat demande aux ministres ambassadeurs de poser à ces personnes ces questions utiles avant de les amener au palais.

Wade égratigne la France et caresse l’Arabie Saoudite et le Koweït

D’ailleurs pour Me Wade ces porteurs de projets ne viennent pas pour aider le Sénégal, ils viennent pour faire des affaires. Même si pour le chef de l’Etat l’aide existe. Donnant un exemple Me Wade de souligner que « la France peut aider le Sénégal mais en réalité elle ne l’aide pas parce que c’est Chirac lui-même qui a dit que la France reçoit plus qu’il en donne ». Par compte, précise Me Wade « des pays comme l’Arabie Saoudite et le Koweit aident le Sénégal, parce qu’ils font des dons ».

Birahim NDIAYE
Source Sununews.com

Article Lu 11699 fois

Lundi 28 Décembre 2009





1.Posté par Bakry le 28/12/2009 19:09
Bonjour Birahim Ndiaye et Xibar

SVP relisez vos articles avant de les publier. Non seulement cela vous rendra plus crédible mais cela sera plus agréable pour le lecteur qui visite le site.

2.Posté par DER le 28/12/2009 19:37
BIRAHIM VOUS POUVEZ ME DIRE CE QUE SIGNIFIE "PAR COMPTE"
J'ESTIME QUE C'EST GRAVE
ALORS CHERS LECTEURS DITES MOI SI NOS JOURNALISTES MERITENT LE TITRE

3.Posté par Out of here le 28/12/2009 19:53
Wade aime mieux l'aide venant des pays Arabes que des pays Occidentaux cars les Arabes ne demandent pas beaucoup de questions, ce qui permet a Wade l'aise de detourner l'aide a ses propres fins. Les hommes d'affaires Senegalais qui veulent faire des affaires au pays aident le Senegal, mais ils ne s'interessent pas a remplir les poches de Wade et de sa famille. Entre les lignes, c'est ce qu'il disait.

4.Posté par djiby le 28/12/2009 21:14
Birahim,
FOO JANGE TUBAB ?
Te rends tu compte que ton article est plus ridicule que les propos de Wade ?
Il est vrai que ce dernier a apporté avec lui, lors de "l'alternance", ce que notre pauvre pays avait de plus vil, de plus nul et de plus lamentable ! J'ai bien peur que vous, tout comme Wade et se "collaborateurs qui lui font perdre son temps (sic)" ne soyez du même acabit ...
Enfin, c'est cela, le Sénégal de Wade. La République bananière des moins-que-rien. WA SALAM

5.Posté par Lamzo le 28/12/2009 23:11
Birahim, Gars yi dougue na gnou sa thiaya dé !!!! Mais nack yow tamite gorgorlou woo darra. Journaliste daffa wara am ay bases you élémentaires. Mais garawoul kham naa dangay diangue. Gorgorloul reck di na baakh.
Quant à Wade nack. Laissez tomber les gars. Il ne mérite aucun commentaire. QU'IL DEGAGE ET BASTA !!!!!

6.Posté par alfred le 29/12/2009 00:11
Par des enquêtes, reportages, débats, témoignages et interviews, Dakar-Info vise à faire éclore les talents de la diaspora. Nous avons ainsi voulu donner la parole à M. Moussa Diounkou Gomis pour nous parler de son militantisme associatif. Très actif dans les organisations associatives, M Gomis, français d’origine sénégalaise reste convaincu du rôle que peut jouer la diaspora dans le développement solidaire. Fort de ces ambitions, il a mis en place, en collaboration avec les ressortissants de la collectivité de Tanaff une localité située au sud du Sénégal, une association dénommée AFAC (Association Française pour les Amis de la Casamance) qui milite en faveur des actions humanitaires et qui contribue activement au développement social, économique, sanitaire et scolaire dans la commune de Tanaff.

Cliquez sur le lien suivant pour lire l'interview qu'il nous a accordée:

7.Posté par mkg le 29/12/2009 00:58
c'est vrai qu'on aurait dit un article d'un élève de CM2
C'est grave

8.Posté par Mandiaye Lo le 29/12/2009 02:07
Au regard de la portée historique et de l’enjeu culturel de cette œuvre architecturale, pour un Africain, nier le symbolisme de cette œuvre réunificatrice, est sans aucune exagération, une complicité à l’entreprise de négation de la dignité de l’homme noir. Le peuple juif a réussi, non seulement à se faire respecter, mais aussi et surtout à obliger la communauté internationale à porter définitivement et en permanence le fardeau du remords consécutif aux persécutions subies par ce peuple : c’est grâce à la détermination et à la persévérance qu’une telle prouesse a été réussie. Aujourd’hui nul n’ose dans le monde nier ou même relativiser le martyr du peuple juif : tous ceux qui s’aventurent dans une telle entreprise sont accusés de négationnistes et sont traqués, jugés et condamnés.

Support the African Renaissance Monument
http://www.lemonument.info

9.Posté par pffff le 29/12/2009 04:02
Je ne sais pas ce que vous en pensez , mais moi, j'en ai ras-le-bol de n'avoir pour info que les conneries du president Wade et d'autres politiciens Senegalais! Pour quoi ne pas parler economie et finance, education... etc. Revenons-en a l'essentiel je vous en prie!!!!

10.Posté par Bécaye Mbaye le 29/12/2009 11:38
Chers amis aidez moi, Cheikh Béthio Thioune a-t-il retrouvé la vue?

11.Posté par klasman le 29/12/2009 13:42
me copin pourquoi le kestion

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State