Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me Wade manoeuvre contre les assises nationales

Article Lu 1715 fois

Revigoré par son indéniable succès diplomatique dans la gestion de la crise mauritanienne, le chef de l'Etat, Me Abdoulaye Wade, entend reprendre l'initiative sur le plan national. C'est dans cette optique qu'il a nommé le Pr Serigne Diop comme médiateur de la République et Serigne Mbacké Ndiaye en qualité de ministre conseiller chargé des Affaires politiques (Sic). Mais, qu'on se le tienne pour dit, le président de la République a les Assises nationales dans sa ligne de mire. Et pour cause. Après avoir contribué à la déroute du camp présidentiel lors des dernières élections locales, ces retrouvailles, initiées sous les auspices de l'ancien Directeur géné­ral de l'Unesco, Amadou Makhtar Mbow, sont perçues comme la plus grande menace sur la route de ... 2012. D'ailleurs, dans leurs conclusions, les Assises nationales claironnent nette­ment leur opposition à la succession de Wade par son fils Karim.



Me Wade manoeuvre contre les assises nationales
Un «casus belli» pris très au sérieux par les idéologues du Palais et de la Gc. Ces derniers ont alors juré de jeter le discré­dit sur les Assises. Une stratégie bien réfléchie est mise en branle depuis quel­ques jours. Et les salves ne sont pas par­ties de n'importe qui. C'est d'abord le coordonnateur de la Cap 21, Iba Der Thiaro, et Djibo Kâ qui minimisent la portée de ces pourparlers, en parlant d'Assises sectorielles, parce que n'ayant pas vu la participation du pouvoir et d'autres entités de la nation. Ensuite, c'est autour de Seydina Oumar Sy, ancien chef de la diplomatie sénégalaise, par ailleurs socialiste convaincu, de cri­tiquer vertement les orientations des Assises nationales.

Jean Paul Dias est également monté au créneau pour tirer à boulets rouges sur l'initiative chapeautée et inspirée par le Front Siggil Senegaal. Sans oublier les visites de courtoisie entamées hier par Karim Wade auprès de Amadou Makhtar Mbow, Moustapha Niasse et Tanor Dieng et dont le but inavoué est d'amortir le choc des Assisses. Et il n'est pas exclu, dans les prochains jours, que le président de la République, qu'on accuse déjà de vouloir casser la dynami­que unitaire de Benno Siggil Senegaal, ne manoeuvre davantage, pour saper leurs conclusions, notamment auprès des représentations diplomatiques et des Sénégalais de l'extérieur.

Voire même de certains «Assisistes» en direction desquels Me Wade envisage une opération de charme et de contre­-attaque, tendant à les «récupérer». Pour, à terme, vider les Assises nationa­les de leur substance, et empêcher leur appropriation par les citoyens.

SERIGNE SALIOU SAMB

Source: L'observateur

Article Lu 1715 fois

Mardi 9 Juin 2009





1.Posté par kama le 09/06/2009 18:38
le succès diplomatique dans la gestion de la crise mauritanie....de quoi cela nous regarde....et puis ce n'est pas le succès de wade c est le succès du senegall...n'importequel president du senegal l'aurait reussi.......c est une affaire d'un etat à un autre etat.....wade qu'il se baisse un peu la culotte!!!

2.Posté par soxna oumy le 10/06/2009 15:53
tout à fait normal de défendre son pouvoir, vivement les échéances éléc torales présidentielles, qu'on en finisse avec nos avides politiciens qui anticipent tout...

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State