Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me Wade à Touba suite au décès de Serigne Moustapha Bassirou Mbacké ''J'ai perdu un grand ami''

Article Lu 11129 fois

Absent du Sénégal lors du rappel à Dieu de Serigne Moustapha Bassirou Mbacké, le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, a effectué hier une visite à Touba, à l’occasion de la cérémonie du 8ème jour, pour présenter ses condoléances au Khalife général des Mourides, Serigne Saliou Mbacké et à la famille du défunt.



ME WADE A TOUBA SUITE AU DÉCÈS DE SERIGNE MOUSTAPHA BASSIROU MBACKÉ “J’AI PERDU UN GRAND AMI”

Me Wade à Touba suite au décès de Serigne Moustapha Bassirou Mbacké ''J'ai perdu un grand ami''
Touba - C’est aux environs de 10 heures que le président de la République, Me Abdoulaye Wade, est arrivé à la Résidence du Khalife général des Mourides, Serigne Saliou Mbacké, première étape de la visite. Après avoir, avec les membres de sa délégation, présenté ses condoléances à Serigne Saliou Mbacké, il s’est entretenu en tête à tête avec ce dernier, une trentaine de minutes durant.

Ensuite, ce fut le tour de la maison mortuaire où, il a été accueilli par Serigne Moussa Mbacké, le fils aîné du défunt. Devant les membres de la famille, Me Wade a exprimé la peine qu’il a ressentie avec la disparition de son ami Serigne Moustapha Bassirou Mbacké.

’’Le Sénégal et la communauté mouride ont perdu un homme d’une très grande dimension’’, a déclaré Me Abdoulaye Wade. Le chef de l’Etat s’est félicité de l’unité de la famille dans cette épreuve.

« La force de la communauté mouride, c’est son organisation, sa discipline et le respect de la hiérarchie qui la caractérise », a relevé le chef de l’Etat. Il a assuré Serigne Moussa Mbacké de sa compassion et de sa disponibilité à appuyer la famille chaque fois que de besoin, avec la bénédiction de Serigne Saliou Mbacké.

Dernière étape, Darou Miname, un des quartiers de la ville sainte de Touba. Sur place, Serigne Mountakha Mbacké, actuel khalife de la famille de feu Serigne Bassirou Mbacké, l’attendait en présence de plusieurs chefs religieux.

« C’est toute la communauté mouride qui a perdu Serigne Moustapha Bassirou Mbacké, en particulier moi », a dit le chef de l’Etat, en s’adressant à Serigne Mountakha Mbacké, frère de Serigne Moustapha Bassirou Mbacké.

Me Abdoulaye Wade n’a pas manqué de rappeler dans son discours tout le soutien du marabout. Le président de la République a également réitéré son engagement à travailler pour Serigne Touba. C’est pourquoi, il a dit à Serigne Mountakha Mbacké, le grand espoir qu’il porte sur leurs relations.

Serigne Mountakha Mbacké dira que Serigne Moustapha Bassirou Mbacké était un grand talibé, un grand opérateur économique. L’actuel khalife de la famille de Serigne Bassirou Mbacké a rappelé toutes les audiences qu’il a eues avec le Président au nom de Serigne Moustapha Bassirou Mbacké.

’’Nous serons toujours à vos côtés pour vous soutenir sur tout ce que vous voulez faire à Touba. Nous nous conformerons au « Ndiguël ». C’est pourquoi, je ferai tout pour suivre la voie de Serigne Moustapha Bassirou Mbacké’’, a dit Serigne Mountakha Mbacké au président de la République. Le marabout a terminé ses propos par des prières à l’endroit du chef de l’Etat.

« Je compte réaliser 7 lignes de chemins de fer d’ici quatre ans »

"Les Africains devraient s’inspirer du modèle économique mouride", a indiqué Me Abdoulaye Wade. "C’est une doctrine unique à même de les hisser à un niveau de développement à nul autre pareil. Il sacralise le travail et Serigne Bassirou était une illustration parfaite du bon talibé mouride". Me Abdoulaye Wade a également évoqué son projet de chemin de fer . A ce sujet, il a révélé, avoir consulté, au cours de son récent séjour en France, un ingénieur à la retraite spécialiste des chemins de fer et du Tgv, pour esquisser avec ce dernier ce grand projet qui lui tient à cœur. Car, depuis plus d’un siècle (1886), il n’existe que deux lignes de chemins de fer au Sénégal. C’est pourquoi, je me suis fixé comme objectif très ambitieux de réaliser sept lignes de chemin de fer durant les quatre dernières années de mon mandat


BABACAR DRAME ET ELHADJ NDIAYE
Source: Le Soleil

Article Lu 11129 fois

Jeudi 6 Septembre 2007





1.Posté par idy le 06/09/2007 14:09
"Les Africains devraient s'inspirer du modèle économique mouride", a indiqué Me Abdoulaye Wade. "C'est une doctrine unique à même de les hisser à un niveau de développement à nul autre pareil. Il sacralise le travail et Serigne Bassirou était une illustration parfaite du bon talibé mouride". Me Abdoulaye Wade a également évoqué son projet de chemin de fer . A ce sujet, il a révélé, avoir consulté, au cours de son récent séjour en France, un ingénieur à la retraite spécialiste des chemins de fer et du Tgv, pour esquisser avec ce dernier ce grand projet qui lui tient à cœur. Car, depuis plus d'un siècle (1886), il n'existe que deux lignes de chemins de fer au Sénégal. C'est pourquoi, je me suis fixé comme objectif très ambitieux de réaliser sept lignes de chemin de fer durant les quatre dernières années de mon mandat


Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State