Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me WADE: ' Je veux créer une ecole des genies'

Article Lu 1689 fois

Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, était en verve, hier, lors du sacre des lauréats de l’édition du concours général sénégalais, au Théâtre national Daniel Sorano, à Dakar. Dans une salle pleine à craquer, le président de la République a dit son “ plaisir renouvelé ” lorsqu’arrive ce moment de célébrer les cracks de l’éducation sénégalaise, ambitionnant de créer une école de génies à Gorée.



Me WADE: ' Je veux créer une ecole des genies'
Le président de la République Abdoulaye Wade a révélé hier son ambition de créer “ une école africaine des génies à Gorée ”. Il a convié le peuple à le rejoindre dans son combat pour optimiser la qualité des ressources humaines africaines, prévenant que “ nous sommes dans un monde où il n’y a pas de place pour la médiocrité ”. Aussi, Me Wade a dit son “ plaisir renouvelé ” lorsqu’il s’agit de célébrer les “cracks” de l’éducation sénégalaise. Ce moment constitue un baromètre tant des “ performances ” du système éducatif que des “ correctifs nécessaires ” à apporter, selon Me Wade. L’exaltation de l’excellence et l’amélioration du système de sa production tiennent de ce lieu commun appelé “ qualité ”, également sujet de préoccupation pour le chef de l’Etat. Aussi, a-t-il félicité le professeur d’Histoire et de Géographie, Papa Sène, pour la teneur de son discours d’usage (voir article ailleurs).

En échos aux spécialistes en éducation, le président de la République a décliné la notion de système éducatif sous différents angles que sont l’éducation laïque, certes, mais également religieuse, morale (tenant compte de nos valeurs sociales), physique, voire familiale, a indiqué Abdoulaye Wade. Celle-ci, a-t-il insisté, dépend des parents qui doivent comprendre que la réussite de l’enfant dépend de la situation familiale. “ Le parent a l’obligation d’éduquer son enfant pour qu’il réussisse dans la vie ”, a poursuivi Me Wade, réprouvant l’existence d’enfants laissés à eux-mêmes dans la rue.

Me Wade a également invité à considérer la qualité du système éducatif dans l’optique de “ faire le Sénégalais de demain ”, en anticipant sur le sens de la mondialisation dont il s’agit de s’approprier les règles pour la dompter à notre avantage. Car, s’il est constant que la qualité du système éducatif obéit à l’existence de structures scolaires et de formation, éduquer en fonction d’un profil l’est tout autant, mais dans le cours des exigences mondiales, plus précisément le recours aux technologies de l’information et de la communication (Tic). Celles-ci, a-t-il convenu, facilitent les possibilités d’innovations dans le système éducatif. Le chef de l’Etat s’est, à ce propos, réjoui des efforts fait par le gouvernement et félicité le ministre de l’Education, Moustapha Sourang, pour la vulgarisation de l’ordinateur à l’école. Il a souhaité qu’au moins chaque élève et chaque enseignant puissent disposer d’un ordinateur. D’ailleurs, pour Me Wade, “ le numérique, c’est la chance de l’Afrique ”.

“ L’école est une affaire sérieuse, chacun doit l’intégrer dans ses propres soucis ”, a rappelé le président Abdoulaye Wade. Pour lui, chacun des acteurs doit se demander ce qu’il fait ou pourrait faire pour améliorer le travail et donc les résultats. Il a demandé au gouvernement de prendre en charge les handicapés physiques dans le système éducatif de sorte à leur donner la “ possibilité de servir utilement le Sénégal ”.

Me Wade a notamment évoqué la problématique des pertes de temps scolaire, suggérant, pour les réduire, l’usage de chronogrammes auxquels il faudrait s’astreindre à obéir. Il a dit espérer que la prochaine année scolaire sera abordée avec “ un esprit de dialogue et de coopération pour le bien de l’école”, comptant sur les enseignants quant à la qualité de l’enseignement.

Le président de la République a qualifié de “ sincère ” le tableau des réalisations depuis l’alternance, décrit par le professeur Papa Sène. Me Wade a indiqué ne “ rien regretter ” pour les investissements consentis, au regard notamment des résultats dont rend compte le concours général. “ Je continuerai à donner les moyens au secteur de l’éducation pour qu’il soit le plus performant possible ”, a promis le chef de l’Etat.

M.L.BADJI
Source: Le Soleil

Article Lu 1689 fois

Jeudi 19 Juillet 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State