Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me WADE A L’OUVERTURE DU 1er COLLOQUE INTERNATIONAL DU FIGE : “Le principe de la Bonne gouvernance est un dogme sacré au Sénégal”

Article Lu 1515 fois

Présidant hier à Dakar l’ouverture du premier colloque international du Forum des inspections générales d’Etat d’Afrique (Fige), le président de la République, Me Abdoulaye Wade, a rappelé qu’au Sénégal le principe de la Bonne gouvernance est un dogme sacré.



Me WADE A L’OUVERTURE DU 1er COLLOQUE INTERNATIONAL DU FIGE : “Le principe de la Bonne gouvernance est un dogme sacré au Sénégal”
« Les normes professionnelles des institutions supérieures de contrôle administratif ». C’est le thème du 1er colloque international du Forum des inspections générales d’Etat d’Afrique et des institutions supérieures d’audit assimilées (Fige) ouvert hier à Dakar sous la présidence du chef de l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade. Devant des experts en audit, en inspection et vérification venus d’Afrique, d’Europe et des Etats-Unis, le président Wade a soutenu que le Sénégal accorde une importance capitale à tout ce qui touche à la transparence et à la bonne gestion des affaires publiques.

« Le Sénégal est un fervent partisan de la Bonne gouvernance. Chez nous ce principe de Bonne gouvernance est un dogme sacré. Notre option pour cette façon de gouverner est très ancienne et ne nous vient pas de l’extérieur », a fait remarquer le président de la République. Il pense aussi qu’on ne peut parler de transparence sans évoquer la perception que les citoyens ont de celle-ci dans les médiats.

Voilà pourquoi le chef de l’Etat souhaite une implication « objective » des médiats. Cela permettra, estime Me Wade, non seulement de rapprocher les gouvernants des gouvernés, mais surtout aux citoyens, de contrôler quotidiennement l’action des pouvoirs publics.

« L’information est un élément fondamental de paix, de stabilité et de progrès », a souligné le président Wade qui appelle au sens de responsabilité des journalistes qui doivent informer juste et vrai. « L’information est un élément clef de la transparence, mais il faut qu’elle soit livrée par des journalistes compétents qui savent faire le discernement », a indiqué le président qui promet de renforcer davantage les moyens de l’Inspection générale d’Etat et la Cour des Comptes du Sénégal.

« L’Ige doit être protégée de tous les côtés, de façon à lui assurer une liberté totale », a renchérit le président Wade qui est « convaincu que sans des inspecteurs d’Etat indépendants point de contrôle efficace des affaires publiques ».

Le président Wade pense que le rôle des Ige qui consiste à faire des rapports en toute objectivité et de redresser le fonctionnement et les insuffisances de l’administration publique est très difficile. C’est pourquoi, il s’est particulièrement félicité de l’organisation de ce colloque qui, de son point de vue, en plus d’être un partage d’expérience entre inspecteurs et vérificateurs africains, était un réel besoin.

Même sentiment chez le Premier ministre djiboutien. « Les corps de contrôle forment ces institutions sans lesquelles un Etat ne peut valablement s’enorgueillir d’être une démocratie. C’est à cette catégorie qu’appartiennent les inspections d’Etat et les institutions assimilées », a indiqué Deleita Mohamed Daleita qui a vivement remercié le Sénégal, pays, dit-il, « qui a permis à Djibouti de mettre en place son Ige ».

« C’est grâce à l’expérience sénégalaise du corps des inspecteurs généraux d’Etat et de la place d’excellence qu’il a su acquérir ici, que nous avons été convaincus de l’intérêt de la mise en place de la même institution », s’est félicité M. Daleita, non sans rappeler les défis qui interpellent les Ige africaines. Défis qui, à en croire Mme Nafi Ngom Keïta, présidente du comité d’organisation du Fige, seront surmontables, puisque, rassure-t-elle, les inspections générales d’Afrique ont accumulé un important gisement d’informations et de données.

Par ailleurs, le président de la République a reçu un tableau d’art des mains de l’inspectrice générale d’Etat, Nafi Ngom Keïta. De l’avis de l’Ige, ce cadeau « modeste et symbolique » récompense les efforts du président sénégalais qui, depuis son accession à la magistrature suprême en 2000, a fait de la transparence et de la Bonne gouvernance son cheval de bataille.

« C’est juste un présent de reconnaissance pour tout ce que vous avez fait pour la promotion de la Bonne gouvernance et la transparence depuis votre accession à la magistrature suprême », a justifié Nafi Ngom Keïta. Et Me Wade de dire, souriant : « vous savez que les chefs d’Etat ne reçoivent pas de cadeaux. Mais j’accepte celui-ci, puisqu’il vient des contrôleurs de l’Etat ».


Abdoulaye DIALLO

Source: le Soleil

Article Lu 1515 fois

Mardi 14 Octobre 2008





1.Posté par man le 14/10/2008 10:04
I dont think Mr President you are telling us the truth about the way your are running Senegal .It would be very nice if you believed into what you are saying but anyway we are used to your tricks and lies

2.Posté par rassixona le 14/10/2008 10:47
Je me demande pourkoi a til empéché l'audit de l' ANOCI? POURKOI UN DEPASSEMENT BUDGETAIRE?COMMENT EST AUDITE LE GOUVERNEMENT?KI AUDITENT KI?

3.Posté par emti le 14/10/2008 11:59
Un véritable imbécile ce Wade, encore plus imbécile, les larbins qui se précipitent à son chevet pour grapiller l'argent du contribuable. Nous en avons marre de vous tous. Comment osez vous vous présenter devant le peuple et sortir d'aussi effrontés mensonges. Devant le peuple vous êtes responsables, et devant lui vous rendrez compte. Pire, devant Allah vous serez ramenés, et devant Lui vous répondrez de vos actes.
Ensemble, pour un Sénégal meilleur.

4.Posté par dofdiop le 14/10/2008 12:02
ki dou rouss

5.Posté par naomed le 14/10/2008 12:27
Heureusement qu'il nous en informe, parce que nous aurions pu ne jamais nous en apercevoir et mourir idiots !

On pourrait presque y croire si... on était aussi bête que le président le croit. Ce qui n'est pas tout à fait le cas. Pour moi en tout cas.

6.Posté par la prophetesse le 14/10/2008 13:00
sacre wade! il ne perd jamais une occasion de jeter de la poudre aux yeux des personnes etrangeres qui viennent a ces fora qu'il dirige. sortir une enormite pareille alors que l'assemblee nationale vient de voter une loi pour debarquer macky sall qui ne voulait faire que son travail de depute en voulant faire aiditer l'anoci qui a engrange des centaines de milliards pour des travaux chimeriques, il faut le faire. et le cadeau de l'ige a wade, si ce n'est pas de la tentative de corruption, cela y ressemble. les depassements budgetaires, les marches de gre a gre, la part de wade sur chaque budget ministeriel, les fonds alloues aux affides du parti, la corruption caracterisee, la soudaine richesse de ceux, il n'y a pas longtemps, tiraient le diable par la queue, et la liste n'est pas exhaustive, ne sont certainement pas une vue de l'esprit. il faut que wade arrete de se ficher de nous qui sommes doues de raison ou bien qu'il cesse de se raconter des histoires. s'il est gateux, il n'a qu'a ceder la place et repartir en france avec toute sa famille avant que le pire ne lui arrive. s'ilne nous respecte pas il n'a qu'a prendre en compte son age et son etat au moins.

7.Posté par ebene le 15/10/2008 19:37
non mais Wade tu mens dé!
Vieux pére , je te respecte pour ton trop plein de culot et de mensonges;
Tchééééééé!!! mais tu mens :-)
big up

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State