Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me EL.H DIOUF: Quand je deviendrai president « Je vais sénégaliser le palais avec trois premières dames djongoma avec djal djali et petits pagnes »

Article Lu 13421 fois

Il a été l'une des cibles de la bande à Makéba, ces prostituées avant l'âge séductrices d'hommes célè­bres condamnés à la prison pour avoir fricoté avec ces mineures. Prudence ou chance ? En tout cas, l'ancien ministre du Réseau hydrographique national et des canaux latéraux n'est pas tombé dans le piège de la belle O. Kh. Mb. Mieux, le député conseille aux hom­mes «de composer avec les dames mûres.»



Me EL.H DIOUF: Quand je deviendrai president « Je vais sénégaliser le palais avec trois premières dames djongoma avec djal djali et petits pagnes »
Invité de «Autour du damier» de ce week-end, le tonitruant avocat et député à l'Assemblée nationale s'est confié à nous. Sans détour, Buur Saloum, cette descendance qu'il aime rappeler à ses adversaires politiques comme si on était dans un royaume, expli­que pourquoi son cousin, le ministre Souleymane Ndéné Ndiaye ne lui en veut pas d'avoir pris comme troisième épouse son ex-femme. Aussi, celui qui croit ferme être le successeur de Me Wade révèle son inten­tion -s'il est élu président de la République de «sénégaliser » le palais en y vivant avec trois premières dames qui se dandineront comme toute Sénégalaise digne de ce nom avec perles et petits pagnes. Non sans revenir sur son malentendu avec son ex-candidat à la présidentielle Mademba Sock qui l'a déçu, mais aussi pourquoi il critique le président Wade qu'il aime bien.

Walf Grand-Place : II se dit que vous auriez pu vous retrouver en prison aux côtés des Mathiou et Cie tombés dans le piège de pros­tituées mineures dites «la bande à Makéha» qui ont eu à vous cibler. Qu'en est-il?

Me El Hadj DIOUF : C'est le commentaire des journaux mal­honnêtes qui veulent vendre. C'est moi-même qui ai montré à ce jour­naliste les Sms que les filles m'ont envoyé. Je ne savais pas qu'elles achetaient les numéros des célé­brités. Comme je suis une star, elles m'ont ciblé. J'ai opté pour le mépris parce que l'une d'elles s'est fait passer pour une étudiante du nom de Fatim qui vit à Paris et qui voudrait intégrer mon parti (il montre les sms où on lit : « nama­nala sama maître bi amna sama benne xarit bou diogué New York am tate hanche, hesse peth...» )

J'ai le mérite d'avoir résisté à ces filles en montrant l'exemple aux autres. J'ai voulu leur deman­der d'éviter la facilité. Il y a beau­coup de femmes au Sénégal. Donc, qu'ils laissent ces toutes petites qui sont tellement expérimentées au point de tromper sur l'âge. Je vou­lais donner un signal aux hommes en leur disant faites comme moi, évitez de tomber dans le piège de ces filles. Soyez avec des femmes responsables.

À propos de femmes, vous en avez combien ? Par ailleurs, vous en auriez même chipé une à votre cousin, le ministre Souleymane Ndéné Ndiaye ?

Souleymane et moi avons de bons rapports. Il avait épousé une de nos cousines, Mame Diarra Diop. Quand ils ont divorcé, je l'ai mariée. Et dans les grandes famil­les maraboutiques ou royales, si quelqu'un se sépare d'une femme, un autre peut la reprendre pour conserver le sang. Il n'en voulait plus. Ce sont les gens qui n’ont rien compris qui disent que je lui ai chipé sa dame. Ils avaient divorcé depuis longtemps !

Cette femme est votre troi­sième, vous avez fermé la porte à une quatrième qui aurait pu bou­cler la boucle autorisée par l'Islam ?

Je suis musulman. J'ai droit à quatre épouses. Je n'exclus pas d'en prendre une quatrième. J'ai des petits princes et princesses charmants. Et avec l'avènement de Elh Diouf au Palais, vous allez voir des miss aller et venir.

Trois coépouses dans un palais de la République ?

Effectivement ! Parce que je vais sénégaliser le palais. Et pour africaniser, j'y mettrais des coépouses. Comme nous sommes au Sénégal, le palais doit refléter la réalité de la vie nationale dont le phénomène de la polygamie. Le palais doit refléter la façon de vivre de ses citoyens avec un président polygame comme eux, des premiè­res dames sénégalaises avec tout ce que cela comporte comme astuces, à savoir des djal-djiali (perles) et autres petits pagnes. Pour vous dire qu'elles seront des diekks en phase avec le peuple. Le futur président du Sénégal, Me Elh Diouf sera à 100 % sénégalais.

Vous brandissez toujours votre descendance de Buur Saloum, est-­ce nécessaire dans une République ?

On était ensemble quand on m'a apporté la photo de mon grand-père avec d'autres rois afri­cains. Vous en êtes témoin, pour vous dire que je dis la vérité, car mon père est le fils aîné du roi Fodé Diouf. Et en République, nous avons besoin de ces références. Le roi de Kano a séjourné récemment à Médina Baye. C'est la tradition, des reflets qu'on doit aux person­nes qui étaient là avant la colonisa­tion. Pour vous dire que je ne sors pas du néant. Ce qui me différen­cie des autres hommes politiques. Parce que quand on a un passé, on ne peut se permettre certaines bas­sesses. Le sang royal qui alimente mes veines peut me permettre de faire don de ma personne. Tout le monde sait que je suis généreux. Vous avez rencontré mes parents dans mon bureau. Je dis la vérité, car je suis l'homme politique le plus populaire du Sénégal après Wade. Les gens vont voter pour moi, car des valeurs qui ont pour noms courage, générosité, dignité, amour du prochain sont parties. Et on les retrouve chez moi. Même si des gens malhonnêtes me diaboli­sent.

Vous faites partie de ceux qui critiquaient Wade en se moquant même de son accoutrement avec ses cols Mao «démodés ». Pourtant, vous l'avez rejoint après ?

J'ai jamais dit que j'étais plus intelligent que Wade. Non. Les gens sont malhonnêtes. Comme je suis taquin, j'ai une fois dit que Wade a un style avec ses cols Mao. Vous savez, c'est mon papa et il est très élégant comme avocat. J'ai cri­tiqué Wade quand on est venu au pouvoir ensemble. Pendant que tout le monde se mettait à genoux, j'ai pris mes distances pour lui dire la vérité, car qui aime bien châtie bien. Wade est un grand monsieur même s'il a commis beaucoup d'erreurs dans la gestion de l’Etat. Seulement, je ne serai jamais son valet, mais son confrère. Et si je dis tout le temps oui à Wade, je ne serais plus un allié, mais un esclave. Ce qu'en tant que petit-fils de roi, je ne peux faire. Il y en a beaucoup qui font de Wade un roi. (...) Ce qui fait que je ne peux cer­tifier qu'il est toujours démocrate.

N'était-ce pas des appels du pied pour devenir ministre éphé­mère ?

Ce n'est pas moi qui ai demandé à Wade de me nommer. Il sait ma force, c'est pourquoi il a fait appel à moi pour les présiden­tielles.

Pensez-vous avoir perdu de la crédibilité en le rejoignant et qu'il vous a utilisé avant...

(Il coupe) Je t'arrête. Mes mili­tants sont toujours avec moi. Ceux dont vous faites allusion ne sont que des sympathisants. Wade est allé deux fois dans le gouverne­ment de Diouf. Je ne suis pas trans­humant, car je n'ai jamais fusionné avec le Pds. Mon parti n'a pas fait acte d'allégeance au Pds.

Ceux qui disent que Wade m'a utilisé et m'a jeté n'ont rien com­pris. Je suis entré dans le gouverne­ment pour réélire Wade après 2000, dans l'optique de combattre le Ps, barrer la route à Idrissa Seck et sa forte médiatisation, mais aussi montrer aux Sénégalais que je pouvais travailler et que je n’étais.. pas seulement un beau parleur.

Après tout ce que vous venez d'énumérer comme péripéties pour réélire le président, a-t-il été juste à votre égard ?

Le président Wade m’a dit : «El Hadj, je te félicite car tu m'as donné satisfaction en tant que ministre et allié politique. J'ai vu ce que tu as fait et je suis très content de toi. Mais t'as une nouvelle mission qu'est d'aller à l’Assemblée natio­nale.» C'est vous dire que Wade ne m'a pas trahi.

Sur quoi vous êtes-vous fondé pour dire que vous êtes l'homme idéal pour succéder au président Wade ?

Je suis un chef de parti dénommé Parti des travailleurs et du peuple (Ptp), avocat, coura­geux, persévérant, croyant comme lui.

Pourtant, des libéraux de Kaolack vous reprochent de n'avoir même pas de permanence dans votre fief ?

Mes sièges, c'est à Dakar à la rue 31 X 6 à la Médina. C'est récemment que je l'ai rendu parce qu'il ne peut plus contenir les nombreux membres du Parti des travailleurs et du peuple (Ptp). On a changé de méthodes en optant pour la descente à la base, histoire de ne pas être atteint de réunio­nite. Mais à Kaolack, cher moi, dans la maison de ma mère à Sam Thiofak, c'est une permanence. Puisqu'on y a prévu un grand ter­rain sur lequel on tient de grandes réunions même un meeting. Mieux, mon quartier général c'est le Relais où je reçois en même temps que Daouda Faye. Ces gens se trompent puisque je ne suis pas un parti régionaliste, c'est pour­quoi j'ai installé mon siège à Dakar. On est même en train de chercher de grands locaux pour accueillir tous nos membres.

Donc, le Ptp n'est pas une famille, mais un grand parti ?

Mais le Ptp; c'est le parti le plus fort au Sénégal avec plus de cent mille membres. Le Ptp dépasse Kaolack sans compter des nom­breux Sénégalais dont le coeur fré­mit quand je parle et qui m'appro­chent pour travailler avec moi.

Si les gens comprennent votre trajet, vous n'arriverez jamais au point final. C'est pourquoi, je les laisse parler. Aussi, toute ma famille est solidaire, si le Buur Saloum a tout le Saloum avec lui, c'est un électorat. Bravo, car avant que les autres ne me rejoignent, il faut que mes parents soient là d'abord. Demandez aux autres s'ils ont leurs parents à leurs côtés sans le pouvoir. Demande à Doudou Wade s'il avait soutenu son père du temps de son opposi­tion.

Il était avec qui Doudou Wade ?

Demandez-lui. On dit qu'il était au Ps. En tout cas, on ne l'avait pas remarqué. Je n'en sais rien. On dit qu'il a combattu son oncle [Me Abdoulaye Wade, frère cadet de son père Adama Wade, Ndlr]. Moi, je voyais Abdoulaye Faye, Ousmane Ngom, moi-même avec la marche de l'Ads. Ce qui fait qu'on ne peut me reprocher de n'avoir pas été un acteur de l'Alternance. Ce Nasser de Kaolack [un sénégalo-libanais membre du Pds de Kaolack, auteur de critiques virulentes contre Me El Hadj Diouf, Ndlr], son nom ne sonne pas Sénégalais.

N'êtes-vous pas en train d'avan­cer des propos xénophobes ?

Mais sa famille n’est pas 100% Sénégalaise. Mais, je suis avocat Mademoiselle ! Ce n'est pas à vous de m'apprendre où je dois m’arrêter. Le nom Nasser n'est pas fondamentalement d'origine sénégalaise.

Dans le Ptp aussi, on ne voit que Me Elh Diouf ?

C'est pourquoi, j'ai laissé mon frère Moussa Fall s'exprimer. Mactar Guèye fut le porte-parole de Abdelatif Guèye. Ce qu'on ne lui a jamais reproché. Je lui fais confiance comme les autres. Je vous dis que j'ai de grands intel­lectuels, hommes d'affaires; direc­teurs d'entreprises, d'écoles, pro­fesseurs d'université dont le Dr Djiba de l'Ucad. Il y avait même des journalistes à Wal Fadjri, comme dans d'autres organes. Je ne les citerai pas de peur de leur créer des ennuis. Je veux dire que le Ptp est présent dans plusieurs pays, même en plein milieu des rebelles.

Venons-en à votre carrière d'avocat, on dit que vous n'avez jamais gagné de procès sérieux ?

J'ai gagné tous mes procès. Je touche du bois. Même ceux que je n'ai pas gagné à 100% j'en ai rem­portés une partie. Qu'est-ce qui est plus grand que l'affaire Habré, j'ai remporté l'extradition. Dokie Niasse, première grande affaire contre toutes les associations féminines, je l'ai remportée. Affaire Korban, on a relaxé que mon client, Cheikh Diop, on a mis du temps pour l'arrêter. Je me suis battu, car je soutenais que ceux qui ont brûlé et tué des gens sont ses alliés. On leur a refusé la liberté provisoire et les a condamnés à des peines fermes. Le procès de Mademba Sock, j'ai eu 96 relaxes sur 99 avec délits d'installations non autorisées, grève illicite. Mademba a été relaxé sur deux points contre un. Ce qui fait qu'il n'a été condamné que pour trois mois ferme.

Parlant de Mademba Sock dont vous aviez été le directeur de Campagne en 2000; il paraît que vous ne vous entendez plus. Qu'est-ce qui s'est passé ?

Nous étions en 1998. J'étais militant de la Ld/Mpt. Castro, qui était son adjoint à l'Unsas, m'a demandé de le défendre lui et les militants du Sutelec arrêtés par le régime socialiste. Je me suis constitué sans le connaître. Je l'ai défendu sans le plus petit sou. Il ne m'a jamais payé. Quand il est sorti, il a été licencié de la Senelec. On s'est battu pour le présenter à l'élection présidentielle pour qu'on ne l'enterre pas. Quand j'ai quitté la Ld en 2000,­ il m'a sollicité pour que je devienne son directeur de campa­gne. Une mission que j'ai réussie sans moyens. Mon argent, mon temps, ma Mercedes neuve à la disposition de la campagne. Me Wade est venu nous voir pour le soutenir au second tour avec la coalition Frap.

Certains soutiennent que Sock vous doit de l'argent...

Ce n'est pas lui, mais son syn­dicat. J'ai même fait don de cela qui dépasse 100 millions. Dès qu'on l'a nommé Pca de l'Aser, il a coupé. Je ne me sentais plus lié à lui. Je ne lui dois rien. Il n'a jamais pris son téléphone pour me saluer. C'est pourquoi, j'ai défendu les Jean-Paul Dias contre lui. Il ne me devait que gratitude et reconnais­sance, car c'est moi qui lui ai donné, pas le contraire. Ce n’est pas pour de l'argent qu'on a eu des problèmes. Son attitude de réserve, je ne l'ai pas comprise. Je ne suis pas frustré, mais déçu. Toutefois, j'ai pardonné. J'irai même lui présenter mes condo­léances parce qu'il a perdu son fils. S'il reconnaît son erreur, on peut reprendre nos relations.

Si jamais Idrissa Seck est blanchi par la justice, est-ce que celui qui le traita de voleur va lui présenter ses excuses ?

Moi présenter mes excuses à un voleur. Je ne reviens pas sur ce que j'ai dit. En tant qu'avocat de Nafi Ngom Keïta de l'Ige, j'en sais beaucoup sur ce dossier. C'est un imposteur dont la cupidité, l'arro­gance et le goût prononcé pour l'avoir -qu'il appelle «l'aavoir»- ne sont plus à démontrer.

Réalisé par Ndèye Awa LO

Source: Walf Gran Place

Article Lu 13421 fois

Dimanche 13 Juillet 2008





1.Posté par bour le 13/07/2008 02:57
tu ne seras jamais president parceque tu est un idiot et un bavard
tu es un vaurien en bref tu ne merite meme le titre de monsieur

2.Posté par lamine diaby le 13/07/2008 03:04
DOUL REK, DU MATIN AU SOIR. MEME PAS HONTE.

3.Posté par Waakh Deug le 13/07/2008 04:18
Mon Dieu. Quel con!

4.Posté par Missy le 13/07/2008 04:46
Magg bou niakk fayda, guissouma lou ko yess.

5.Posté par mamy le 13/07/2008 05:03
oh nonnnnnnnn il est trop con cest un malade kil aill se faire soigner......cest grave de laisser des personnes comme ca en libert/ on doit lenfermer a vie dans hopital psycatrik cest un danger pour le senegal....

6.Posté par Mbayasse le 13/07/2008 05:18
Rien que des conneries, doul rekkkkkkkk. T'es juste un vaut rien, va te faire..........

7.Posté par ani le 13/07/2008 09:09
ki kay beuss bouniou ko falé président fale dof nak dakh dina foknè buur la dèf senegalais yeup ay esclave transformer palais niou guisfa loufa kéne meusta guiss espéce de tiagua k il est

8.Posté par dio le 13/07/2008 11:33
pourquoi les cadres ,intelectuels du sengal sont devenus les plus mediocres du continent?je n'accuse que la religion et les traditions...elles sont abominables..dans la mesure qu'elles nous ont ecartè des autres de la culture universelle...on est devenu des diables à corps humains...les ministres les cadres du pays n'ont plus la carure de personnes normales aptes à diriger meme une maison....tous ont l'air de fous furieux comme mon ami et frere EL.DIOUF...FARBA SENGHOR,DIOP DE CROIX,GADIO ETC on ne peut pas les comparer avec les daouda sow habib thiam mamadou dia des annees 70...ils avaient tous le phisique de personnes saines sinceres calmes denudès de tous esprit malefique....aujourdhui les intelectuels sont devenus tellement vulgaires qu'ils sont complexès devant leurs paires d'afrique..voilà une des consequences du complexe de superiotè qu'ils n'ont jamais cessè de manifester aupres de leurs voisins d'afric...idy est le plus touchè...il ne peut pas parler une mn sans reciter des versets de coran ou citer des marabouts...pour se faire de l'importance....il est encore un ecolier...il n'y a plus de grandes gabaries dans ce pays....tous les ministres et cadres sont tellement infantilisès par les marabouts et wade qu'ils sont devenus de tous petits enfants....ils ne croient qu'aux sorciers feticheurs...ils se jettent n'importent quoi.....mais pour guerir il faut du courage....

9.Posté par deck le 13/07/2008 11:48
mami,
combien du genre Me Elhdji Diouf ya dans le gouvernement á part les farba, bacar dia etc...........?

10.Posté par rapadio le 13/07/2008 12:17
they sénégal warou na

11.Posté par msa le 13/07/2008 13:49
lignep wakh moy degue dof deugu gua

12.Posté par alain le 13/07/2008 13:49
quel est ce reveur..........................................

13.Posté par talibe le 13/07/2008 14:05
dafa wakhe limou beugge mais pas de tous. ne nous intèrese pas

14.Posté par papa le 13/07/2008 15:22
père sa niak fayyda espess de bet
ta famille a honte de toi
g honte d etre un de tes parent

15.Posté par lodia le 13/07/2008 15:25
quel con celui-là putain,çà craint pour l'avenir du sénégal

16.Posté par Triste Senegal le 13/07/2008 15:36
Triste Senegal. A lire certains comme ce larbin, on n'a qu'une seule envie, pleurer ...

17.Posté par samory le 13/07/2008 16:14
waaaaw bour bou toud fodé diouf qui c'est qui l'a appris dans l'histoire du snégal?

18.Posté par tawfekh le 13/07/2008 18:17
warouna dall
sa bou nieup wakhé rék gni kham noopi

19.Posté par Wax fêgn le 13/07/2008 19:10
Et dire qu'il a été un ministre de la republique, c'est honteux pour le SN. Maitre fils de Mbaye Diouf, lui fils de Fodé, on te connait trés bien. Il faut te taire, le SN est un petit pays. Effectivement Fodé Diouf etait un bour, personne ne l'ignorant, sauf Samory.

20.Posté par diaw le 13/07/2008 19:15
hihihihihihihihih.

21.Posté par BEE BOP le 13/07/2008 19:31
WALAYYY WADE A BIEN FAIT DE TE JETER A LA POUBELLE TU N AS RIEN D UN GARS QUI PEUT DIRIGER UNE INSTITUTION OU UN ETAT . AU PARC DE HANN TU FERAIS UN BON MINISTRE MAIS AUSSI A NIOKOLOBA JE SUIS SURE QUE TU PEUX ETRE UN BON PRESIDENT AVEC TROIS PRESIDENTES

22.Posté par serigne gueye le 13/07/2008 20:33
VEREMENT EL HADJ DIOUF YA SOFFFFF KEN KHAMOUL AVOCAT WALA DOULKAT
MAIS MANO DIMBALI KHAMNE TUTI NGA CI DRIGER REWMI YAW AMO BEN CLASSE
TE GNIUNE DAGNON DOYOL SEUK COMME CI GENRE YI MELNE YAW AK WADE DOUNGUENE DARA BAYILENE SEN FEN YU METIYI TE LIGUYE ASKANWI SONE NA DAKH YEN MAIS BU NGUENE MOYTUWULE DINALEN HAAAAAAAAAAA

23.Posté par tidiane le 13/07/2008 21:24
en tout cas moi je voterai pour Mor BA de sorano s'il se présentait contre Maitre El hadj diouf, je ne sais pas s'il est de la descendance de quel bour, mais j'en doute ,puisque ces derniers sont des gens dignes et ne parlent pas pour toujours parlotter comme de jeunes filles.
Les seénégalais ont élu Wade et en vivent les conséquences, on espère qu'ils n'éliront pas un fou , préoccupé uniquement par son ventre et son bas ventre , et son paraître , qui ne sait pas qu'il n'intéresse personne.

24.Posté par Seuh le 13/07/2008 21:48
C'est pourkoi tu seras pas president. kel kon

25.Posté par lebou le 13/07/2008 22:28
yaw mano neka president parceque amo foulleu ngua balma akha

26.Posté par gouysi le 14/07/2008 00:10
faux el hadji ay waxam jarul wax dayu guinar mooko gueun. limou wakh ablaye wade ci aduna ndeke yoo nguur rek lay wut. beuggoumaa guiss sax photoom. te itam ab baadoolo la. may wax mounaan doomou bour la. nekk doomou bour nek gor ci jikoo mooko gueun. jom mooy nit. kuko amoul soula yaboo sawi te teuri

27.Posté par mane le 14/07/2008 02:25
con, bavard, repugnant, arrogant, lache, hypocrite, menteur, incapable et narcissiste...
En somme une vraie CRAPULE
President? pfffffffffffff

28.Posté par Mamz le 14/07/2008 08:13
C clair que ce mec est un vrai timbré

29.Posté par doublevisage le 14/07/2008 11:10
Avec toi au moins on ne sera renfrongné et aigri. avec toi je suis sure que l'humour sera conugué avec le travail.

bonne chance

30.Posté par Con le 14/07/2008 12:09
Il est fou ce Monsieur
Je vous jure qu'il est

31.Posté par bibi le 14/07/2008 12:32
ce type est un minable, il n'est pas digne d'un avocat, niakk diomm akk ngor.ce elhadji diouf veut se faire un nom ignorez le il ne sera jamais président.Il mérite la taule

32.Posté par Salam le 14/07/2008 14:06
Ndéyesane il est devenu fou ce gars là ecouter moi ces bétises là qui sortent de sa bouche

33.Posté par diouf le 14/07/2008 14:32
il n'ya pas plus con que ce fou là!

34.Posté par xibar le 14/07/2008 14:38
C'est vrai qu'il est con ce clown.....

35.Posté par Chikox le 14/07/2008 15:21
Je ne savais pas que les limites de la stipudité pouvait être repoussées aussi loin.
Un idiot n'a pas besoin de réclamer son idiotie, il suffit qu'il s'expresse pour que cela se manifeste tout naturellement

36.Posté par fall le 14/07/2008 16:39
yalla boko nek sisa bir doundou

37.Posté par aliou le 14/07/2008 16:54
en tout cas ca m'a fait bien rire...

38.Posté par aliou le 14/07/2008 17:25
ca m'a vraiment fait marrer .j'ai bien aime cette partie « nama­nala sama maître bi amna sama benne xarit bou diogué New York am tate hanche, hesse peth...» )
moi j suis a NY et je n'ai pas encore vu ca ici. que des moches.Donc nos belles sont destinees a ElHadj Diouf et cie.

39.Posté par amy le 14/07/2008 18:05
il faut beaocoup rever tu ne sera jamais president de la republique du senegall tu n'e peut meme pas dirriger ta propre maison alors comment diriger le senegal

40.Posté par Dommage le 23/07/2008 10:45
je prierai pour k tu ne sois jamais président de la republic car tu es pervers et un irresponsable

41.Posté par NIAGASSE le 28/07/2008 00:00
IL A ETE EJECTE CAR IL VOULAIT CONVOLER AVEC VIVI ET WADE S4EST FACHE

42.Posté par deepnoise bou wamas le 25/08/2008 23:08
Vive maitre diouf vive me diouf c'est l'éléction du singe le plus moche du village votez diouf son grand pére était le play boy singe du village.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State