Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me Augustin Senghor (Président de la Fsf) : ‘La reconstruction ne passe pas par les joueurs en fin de carrière’

Article Lu 11599 fois

La reconstruction du football sénégalais passe par les jeunes joueurs. Cette position de principe, le président de la Fédération sénégalaise de football l’a réitérée à l’émission Opinion sur Walf Tv. Pour lui, exit les joueurs en fin de carrière.



Me Augustin Senghor (Président de la Fsf) : ‘La reconstruction ne passe pas par les joueurs en fin de carrière’
Ils sont nombreux, les amoureux du ballon rond qui s'interrogent sur le retard que prend l'entrée en fonction du staff technique de l'équipe nationale. Car, selon eux, il urge de s'y prendre tôt pour mieux préparer la prochaine campagne des éliminatoires de la Can 2012, prévue pour démarrer vers le mois de septembre. Mais, ils doivent prendre leur mal en patience. ‘Il faut d'abord que les actes soient posés en y réfléchissant et en allant pas à pas’, leur répond le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf). Invité dimanche dernier de l'émission Opinion sur Walf Tv, Me Augustin Senghor fait remarquer qu’il s’agit d’un contrat tripartite entre les entraîneurs, la Fédération et l'Etat. Il affirme qu'avant la signature du contrat, il y a d'abord des procédures de finances publiques qui répondent à des normes. Me Augustin Senghor estime que, de son côté, les choses bougent depuis la nomination des entraîneurs. ‘Il y a des matches amicaux qui sont en train d'être préparés. La commission des relations extérieures va rencontrer prochainement la direction technique nationale pour définir le chronogramme de travail et les objectifs à atteindre.’
Abordant le sujet de la reconstruction du football sénégalais, Me Augustin Senghor déclare que celle-ci n'est pas négociable. Il réitère ses propos : ‘Il faut tourner la page, mais cela ne signifie pas qu'il faut la gommer. La reconstruction passe par les jeunes joueurs et non les joueurs en fin de carrière. Il s'agit pour nous d'orienter le staff vers un objectif à moyen terme d'ici quatre ans’. Selon lui, la Fédération a l'obligation morale des engagements pris vis-à-vis des Sénégalais par rapport à cette orientation qu’elle veut donner à la reconstruction du football à la base. Le patron du football sénégalais signale que c'est une position de principe mais, c'est à l'entraîneur que revient la tâche de décider entre les joueurs qui ont leur place dans l'équipe nationale du Sénégal et ceux qui ne le méritent plus.

D. NDEBEKA
Source Walfadjri

Article Lu 11599 fois

Mardi 26 Janvier 2010





1.Posté par alf le 26/01/2010 16:59
il a parfaitment rison ce n'est plus aaux vieux de faire quelques choses.l'heure a sonner pour l nouvelle génération.

2.Posté par DIOP le 26/01/2010 23:00
... IL FAUT UN CHAMPIONNAT NATIONAL DIGNE DE SON NOM.....

3.Posté par diassy le 27/01/2010 00:32
on parle bcoupmais on ne fait rien vive l'egypt xawouma cagna lagnouy mél ni yén j'ai peur encore ndah entraineurs locaux

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State