Référence multimedia du sénégal
.
Google

Me Aïssata Tall Sall (Porte-parole du Ps): «L’Apr est en train de faire le jeu» du pouvoir

Article Lu 11007 fois

Entre le Parti socialiste et l’Apr, la rivalité est en train de virer au tragique avec la probable implosion de Benno. De cela ainsi que de la possibilité de suppression du second tour de la présidentielle, de la prochaine inauguration du Monument de la renaissance, Me Aïssata Tall Sall nous entretient.



Me Aïssata Tall Sall (Porte-parole du Ps): «L’Apr est en train de faire le jeu» du pouvoir
Wal Fadjri : Le Ps et l’Apr sont, depuis quelque temps, à couteaux tirés. Cela ne risque-t-il pas de faire l’affaire du pouvoir ?
Aissata Tall Sall : Il est tout à fait dommageable de voir que cette candidature de Wade a réussi, non seulement à divertir, mais, pire encore, à diviser les partis de Benno Siggil Senegaal. Que l’Apr de Macky Sall ait des ambitions personnelles, personne ne peut le lui contester. Mais, que ces ambitions s’expriment par des invectives et des insultes à l’endroit des membres de la coalition à laquelle appartient l’Apr, cela est absolument déplacé. C’est cela que j’ai voulu condamner. J’estime que c’est une attitude blâmable. L’Apr est tout à fait libre de poursuivre son chemin sans avoir à insulter le Parti socialiste (…). Je pense que les propos qui ont été tenus par les partisans de l’Apr sont des propos que tout le monde devra condamner de façon ferme et définitive. La chose qui nous intéresse, aujourd’hui, c’est de faire partir Wade. Et c’est la raison pour laquelle, nous pensons que l’Apr tombe dans la diversion et nous pensons même qu’elle est en train de faire le jeu de Abdoulaye Wade en torpillant le consensus à Benno Siggil Senegaal. Et cela est dommageable.

Wal Fadjri : Une candidature unique de Bennoo est-elle envisageable dans un contexte où ses chefs de file se tirent dans les pattes ?

Aissata Tall Sall : Une candidature de Bennoo n’est pas envisageable, elle est envisagée (Elle insiste).C’est-à-dire que tous les leaders de Benno Siggil Senegaal, au nom de leurs partis respectifs qui composent cette coalition, ont accepté a l’unanimité que nous puissions rechercher un consensus autour de cette candidature unique. La réflexion est en cours et je ne vois rien qui doit précipiter, aujourd’hui, cette procédure et ce processus que nous avons enclenchés. Donc, aujourd’hui, ce à quoi nous devons nous atteler, c’est d’abord de voir quelles sont les conditions, quels sont les critères que nous devrions ensemble trouver pour aller à cette candidature unique. Si nous ne la trouvons pas, ce n’est pas la fin du monde puisque cette hypothèse est envisagée à l’intérieur de Bennoo. Ainsi, les candidatures plurielles pourraient s’exprimer. A partir de ce moment, tout parti sérieux a ses chances. Mais je ne crois pas que - pour en revenir encore à l’Apr - un parti qui, politiquement, ne s’est pas compté pour ne pas être structuré, qui, électoralement, ne sait pas ce qu’il compte pour n’être jamais parti seul à des élections, puisse faire la leçon à un parti comme le Ps. Encore une fois, le Ps a fait l’expérience des coalitions et depuis très longtemps. Il a été membre fondateur du Cpc et du Front Siggil Senegaal. Jamais, on ne l’a pris en défaut sur la sincérité de son engagement dans ces différentes coalitions. Je crois que cela doit être dit pour que l’Apr le comprenne une bonne fois pour toutes. Pour en revenir maintenant à l’essentiel de votre question, comme je l’ai dit, nous ne faisons pas de fétichisme autour de cette candidature unique. Et nous allons tout faire pour la trouver. Si nous ne la trouvons pas, une autre solution autour de candidatures plurielles limitées pourrait être recherchée et trouvée.

Wal Fadjri : On parle de l’éventualité de la suppression du second tour. Que vous inspire cette éventuelle modification constitutionnelle ?

Aissata Tall Sall : Je crois que ce rubicond-là, Wade ne va pas le franchir. Il ne va pas le franchir pour plusieurs raisons. Je pense qu’aujourd’hui, ce Sénégal-là qui est sur une poudrière n’a pas besoin d’un détonateur comme celui-là. Donc, s’il fait attention aux intérêts du pays et s’il fait même attention aux intérêts de son régime, il ne devrait pas proposer cette réforme. L’autre chose, c’est que politiquement et institutionnellement, le Sénégal n’a jamais été dans un système à tour unique. Il y a des pays de tradition parlementaire qui ont ce système-là, c’est dans leur vécu politique et institutionnel. Mais, ce n’est pas le cas du Sénégal. Si tant est que cela est sa conviction politique, pourquoi n’a-t-il pas changé la disposition constitutionnelle depuis 2000 ? C’est parce que, justement, il a compris qu’il a perdu du terrain. C’est parce qu’il sait qu’il perd pied. C’est une réforme institutionnelle destinée à faire en sorte qu’il s’arroge un pouvoir sans légitimité.

Wal Fadjri : Le président de la République s’apprête à inaugurer en grande pompe le Monument de la renaissance. Quel commentaire en fait le porte-parole du Parti socialiste que vous êtes ?

Aissata Tall Sall : J’avais déjà eu l’occasion de dire que le Monument de la renaissance est d’abord un scandale culturel. J’avais aussi dit que c’est un scandale foncier parce que tout le monde sait le troc qui a présidé à l’accaparement de ces terres sur Ouakam. Ensuite, c’est un scandale financier quand on envisage les milliards qui ont été investis pour, soi disant, mettre en place cette horreur, à la fois culturelle et de civilisation. Là aussi, le Sénégal qui est connu pour être un pays de culture (…) ne mérite pas cela. Que Wade le fasse pour sa grandeur personnelle, nous ne pouvons pas l’accepter. Mais, qu’il le fasse entériner aux Sénégalais, cela est encore plus inacceptable. C’est la raison pour laquelle, je pense que cette statue demeurera une statue tout simplement vide. C’est-à-dire qu’elle ne représentera rien, n’incarnera rien, ne signifiera rien aux yeux des Sénégalais.

Propos recueillis par Abou KANE
Source Walfadjri

Article Lu 11007 fois

Mardi 27 Octobre 2009





1.Posté par diaxlé le 27/10/2009 15:38
Tout le monde sait que Benno ira en candidatures plurielles en 2012, et que 3 poles se sont dégagés: PS , AFP, APR.

A moins qu'ils ne se sacrifient pour quelqu'un qui saura se placer au dessus de cette mélée, et qui aura lconfiance du peuple.

Mais qui ???

Maintenant s'ils veulent etre pris au serieux par le peuple, qu'ils arretent de se tirer dessus, et de faire une vraie opposition aux dérives de Wade et son régime, au lieu de s'opposer l'un à l'autre.

S'ils ne parviennent pas à règler leur mainière d'aller aux élections de 2012, c'est sùr qu'ils ne parvienndront pas à gouverner ensemble.

Encore faudrait-il etre debout, et frais avant cette date, car chacun laissera bcp de plumes, bcp d'énergie sur cette bataille de positionnement.

Le débat est ailleurs. et 2012 est déjà là !!!

2.Posté par maite le 27/10/2009 15:42
Pertinente dame de fer // l'égale des hommes // continue ds cette lancée et un jour tu te verra présidente des sénégalais // le hic est que tu fais partis des socialistes // et personnellement j'ai peur de renouer avec les anciennes pratiques des socialistes au tps de Diouf // j'ai peur sincèrement //vous vous dites conscient de la situation actuelle du pays // mais reste a vérifier, je ne sais pas !! pour ce qui est de macky ,il faut le comprendre ,c'est un wadellon ,il a beau se laver ,il le demeureras,ça se voit kil n'a aucune personnalité ,se faire distraire par la candidature de wade et invectiver les gens de la sorte ,ne relève d'aucune maturité // il faut le chasser du parti et le laisser aller aux élections seul ;il mordra la poussière //ce sont pas les derniers venus qui vont créer la discorde ici. Désolée de le voir jouer le jeu de wade

3.Posté par molack le 27/10/2009 16:17
Aïssata , l'objectif n'est pas de faire partir Wade mais, de se préparer après le départ de Wade, en 2012. Aïssata, les sénégalais ont remis les communes au Ps , dépuis le 19 mars et jusqu'à présent nada....

4.Posté par MOLACK le 27/10/2009 16:54
Aïssata dit "quels sont les critères que nous devrions ensemble trouver pour aller à cette candidature unique. Si nous ne la trouvons pas, ce n’est pas la fin du monde puisque cette hypothèse est envisagée à l’intérieur de Bennoo. Ainsi, les candidatures plurielles pourraient s’exprimer. A partir de ce moment, tout parti sérieux a ses chances. Mais je ne crois pas que - pour en revenir encore à l’Apr - un parti qui, politiquement, ne s’est pas compté pour ne pas être structuré, qui, électoralement, ne sait pas ce qu’il compte pour n’être jamais parti seul à des élections, puisse faire la leçon à un parti comme le Ps."Sait-elle que dépuis le départ de Diouf , le Ps n'est pas allé seul aux élections, bien avant même.Le Ps ne s'est jamais compté dépuis qu'il est dans l'opposition

5.Posté par MOLACK le 27/10/2009 17:01
Je ne suis militant d'aucun parti politique car, vous tous vous ne croyez qu'à vos intérêts personnels, vous utilisez toujours votre peuple comme un bouclier . Je pense que les sénégalais doivent réagir contre ces politiciens qui utilisent la presse comme des outils de destruction et de magouille pour se remplir les poches ou pour accéder à des postes qui dépassent leurs compétences intrésinques.Une presse qui se laisse manipuler pour se nourrir " li dafa gnaw way",.

6.Posté par GOMIS le 27/10/2009 17:28
La situation politique senegalaise en cette periode d'avant les elections est tres contrastee du fait du probleme de choix qui se pose au peuple senegalais .D'abord il est clair que Wade est vieux et que le PDS sans lui sera difficile a concevoir par les senegalais si l'on sait qu'au sein meme de ce parti il y a des divergences....donc probleme.Ensuite de l'autre cote on trouve le benno siggil senegal qui jusqu'a present ne ssont pas decides quant a la forme de candidature qu'ils vont mettre en place ,unique?plurielle?Nul ne sait.La aussi se sera pas facile.
Electeurs Prudance

7.Posté par jbs le 27/10/2009 17:35
benno ou tassaro,vous serez battus aux prochaines elections.vous etes pires que les liberaux.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State