Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mbagnick DIOP (Agent marketing des ‘Lions' du football) : ‘Je compte mettre mon savoir-faire et mon carnet d’adresse à la disposition de la Fsf ’

Article Lu 1437 fois

En marge de la conférence de presse qu’il a animée, samedi dernier, dans un hôtel de la place, le président du groupe Promo consulting, Mbagnick Diop, par ailleurs président du Mouvement des entreprises du Sénégal (Meds), indique que sa structure n’a pas signé un contrat non exclusif d’un an avec la Fédération sénégalaise de football (Fsf) pour se servir du football. Au contraire, précise-t-il dans l’entretien qu’il a accordé, qu’avec ses collaborateurs, il s’est engagé en tant que patriotes pour servir le football sénégalais confronté à un manque criard de moyens, en mettant notamment son savoir faire et son carnet d’adresse à la disposition de la Fédération sénégalaise de football à laquelle Promo consulting compte verser un milliard de francs Cfa à la fin du contrat. Entretien…



Wal Fadjri : Le groupe Promo consulting vient de s’engager auprès de la Fédération sénégalaise de football pour assurer la promotion de ses produits. Ce groupe, c’est quoi même ?

Mbagnick Diop : Le groupe Promo consulting est une structure de communication et de sponsoring qui gère de gros budgets de publicité et de communication de plusieurs entreprises sénégalaises et étrangères. Promo consulting a déjà fait ses prouesses ailleurs. Le groupe est notamment l’agent marketing du Mouvement des entreprises du Sénégal (Meds). D’ailleurs, si le Meds est l’organisation socio-professionnelle la plus connue à l’extérieur de nos frontières, c’est parce qu’il y a derrière le groupe Promo consulting qui l’a aidé à s’implanter à l’extérieur, en lui trouvant notamment des partenaires et des moyens pour réussir, en sept ans, tout ce qu’il a réussi. Le groupe Promo consulting organise, par ailleurs, beaucoup de manifestations au niveau international pour l’Union européenne et beaucoup de pays africains. Par conséquent, Promo consulting a tous les moyens qu’il faut pour réussir cette collaboration d’une année de contrat non exclusif, qu’il vient de signer avec la Fédération sénégalaise de football. Promo consulting compte, au moins, lui apporter un milliard de francs Cfa d’ici la fin du contrat. Nous avons déjà versé 100 millions dans ses caisses par le canal du Crédit mutuel qui s’est engagé à sponsoriser les ‘Lions’ pour un montant de 100 millions par an pour une durée de trois ans.

Wal Fadjri : Peut-on savoir les termes de ce contrat qui vous lie à la Fédération sénégalaise de football ?

Mbagnick Diop : Un contrat, par essence, est quelque chose de confidentiel. Par conséquent, je ne peux vous livrer, en détail, les termes exactes de ce contrat qui lie le groupe Promo consulting à la Fédération sénégalaise de football. Sachez toutefois que ce contrat ne repose pas sur de l’argent en terme de quantité de sponsors, mais plutôt en qualité. C’est un contrat fluide, par conséquent non exclusif, qui ouvre les portes à d'autres agents marketing qui aimeraient bien travailler avec le football sénégalais que nous avons signé avec la Fsf. C’est vrai que lorsqu’on parle de contrat entre la Fédération sénégalaise de football avec une structure donnée, on fait, automatiquement, une certaine fixation sur l’argent, notamment combien telle partie ou telle autre a ou va gagner dans ce contrat. Les choses ne se sont pas passées ainsi entre le groupe Promo consulting et la Fédération. On s’est juste aligné par rapport au dernier contrat qui liait la Fédération avec son précédent agent marketing. On n’a pas demandé plus à la Fsf. Nous lui avons seulement dit de nous faire des propositions et rien d’autre. Et c’est à partir de cette base que nous nous sommes engagés dans la franchise et dans l’honnêteté absolue à l’accompagner dans sa mission. Par conséquent, ce n’est pas l’argent qui a été déterminant dans cet engagement. Nous gagnons de l’argent ailleurs sans bruit. Comme les résultats ne valent que par les intentions qui les inspirent, je tiens vraiment à vous affirmer que les miennes, en ce moment précis, sont nobles et patriotiques. Qu’on nous laisse seulement le temps de montrer ce dont nous sommes capables, avant de nous juger. Avant d’avoir des préjugés sur notre structure, qu’on nous laisse travailler. Dans cinq mois, tout un chacun aura la possibilité de juger notre œuvre.

Wal Fadjri : Et qu’est-ce qui motive votre engagement à travailler avec la Fédération sénégalaise de football ?

Mbagnick Diop : L’instinct patriotique. C’est par des réunions et des relations que j’ai entretenues avec certains membres de la Fédération que j’ai constaté qu’elle traversait des difficultés financières. Et comme j’ai le privilège de diriger le groupe Promo consulting qui gère de gros budgets de publicité pour de grandes entreprises, je me suis engagé à aider la Fédération en lui apportant ce que je sais faire de mieux : mettre mon savoir, ouvrir mon carnet d’adresses, dans un esprit très sain et dans la transparence absolue, afin d’activer mes réseaux. Nous sommes là pour aider la Fédération sénégalaise de football à trouver les moyens de mener à bien sa politique sportive. L’argent n’a pas été le principal moteur ou la principale motivation dans ce contrat d’un an renouvelable avec la Fédération. Je précise que ce contrat n’est pas exclusif. Tout autre sponsor peut signer un contrat de sponsoring afin d’aider la Fédération à réussir ses différentes missions. On a toutefois été très courageux de vouloir travailler avec la Fédération sénégalaise de football. Parce qu’on pouvait faire le plus facile, c’est-à-dire continuer à gérer les gros budgets de publicité et de communication, continuer à organiser des évènements pour des structures ou des organismes internationaux, tout en laissant la Fédération dans ses difficultés. On pouvait bel et bien continuer à gérer ce que nous faisions sans nous mêler du football. Parce que nous avons constaté que c’est quelque chose de très sensible. Le football sénégalais vit dans un tourbillon. Mais, nous sommes des Sénégalais, des patriotes qui ont les moyens d’accompagner la Fédération. C’est pourquoi, nous avons jugé utile de nous rapprocher d’elle afin de l’aider dans sa mission. Ce contrat est juste un défi pour le groupe Promo consulting. Un défi et un acte de patriotes sénégalais qui viennent au chevet du football sénégalais en difficulté. Il y a un manque criard de moyens dans le football sénégalais. Nous allons chercher à apporter ces moyens à la Fédération par notre savoir-faire et nos relations que nous avons à travers le monde. Nous trouvons des moyens pour d’autres organismes qui ne sont pas forcément sénégalais. Alors, pourquoi pas aider les nôtres.

Wal Fadjri : Comment comptez-vous réussir ce challenge ?

Mbagnick Diop : Je suis un homme d’affaires qui s’active déjà très bien dans son domaine. Je n’ai aucun souci dans mon travail. Je fais de la communication depuis 28 ans. Je n’ai aucun souci financier. Je touche du bois. Je suis venu mettre à la disposition de la Fédération sénégalaise de football mon savoir-faire et mon carnet d’adresses afin de l’aider à trouver des moyens additionnels. Par conséquent, je compte travailler dans la transparence absolue afin de réussir cette mission. Nous sommes là pour aider la Fédération à trouver des moyens additionnels afin de bien faire son travail. Parce que, sans sponsor, il n’y a pas d’argent. Et sans argent, il est impossible de mener à bien des activités sportives. L’argent représente le nerf de la guerre dans toute activité sportive. Par conséquent, nous sommes là pour aider la Fédération sénégalaise de football à trouver cet argent. Ceci étant dit, je ne souhaite entretenir aucun rapport d’animosité avec les journalistes sportifs sénégalais. Notre objectif, c’est d’essayer d’apporter le maximum de sponsors et de partenaires à la Fsf et, d’une manière générale, au football sénégalais. Nous avons entamé en ce sens des contacts avec de grosses boîtes de la place qui ne s’intéressaient pas forcément au football. Parce que nous avons, déjà, eu à travailler avec elles dans d’autres domaines. Nous ne faisons pas que le marketing sportif. Nous faisons énormément de choses dans d’autres domaines. Notre objectif, c’est qu’au bout d’un an, quand on fera l’évaluation, la Fsf constate que des moyens consistants ont été mis à sa disposition. Nous sommes là pour aider la Fsf à avoir les moyens de sa politique, pour vendre le produit du football sénégalais. En 2002, il était plus facile de vendre l’image de l’équipe nationale parce que le Sénégal était qualifié en coupe du monde. Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Beaucoup de sponsors se sont retirés. Par conséquent, le travail ne consistera pas à faire seulement du marketing, mais, aussi, faire de la communication afin de créer un engouement autour de l’équipe nationale de football et des différentes catégories inférieures du football sénégalais. L’objectif principal qui nous a motivé à signer ce contrat de sponsoring, c’est de soutenir le football sénégalais dans son ensemble.

Wal Fadjri : Le football sénégalais tend vers la réforme, c’est-à-dire, vers un championnat semi-professionnel. Promo consulting est-il prêt à l’accompagner vers cette mutation ?

Mbagnick Diop : Mais bien sûr. Promo consulting compte travailler dans toutes les composantes du football sénégalais. Ce que nous comptons faire avec la réforme en cours, c'est d'amener toutes les entreprises qui avaient tourné le dos au football local, à revenir et s'investir dans la vie des clubs. On n’a pas parlé de minimum garantie avec la Fédération sénégalaise de football. Notre contrat avec elle est fluide. Ce qui est important pour nous, c'est que les entreprises s’engagent à accompagner le championnat non amateur. Et nous sommes en train de sensibiliser les entreprises sénégalaises et étrangères installées au Sénégal pour qu'elles répondent à notre invite qui consiste à développer le football non amateur à travers le pays. Et nous allons créer un cadre permettant aux sociétés de s'investir dans la vie des clubs et pourquoi pas en être propriétaire.

Wal Fadjri : Et comment comptez-vous accompagner l’équipe nationale qui est qualifiée à la coupe d’Afrique de Ghana 2008 ?

Mbagnick Diop : Sur tous les plans, pour que les ‘Lions’ réussissent une bonne participation. On ne se focalisera pas seulement sur la Coupe d'Afrique des nations en vue. Il faut non seulement accompagner l’équipe nationale à remporter la Can, mais au-delà, il faut l'aider à se qualifier à la Coupe du monde et y faire une participation honorable.

Propos recueillis par M. Nicolas SONKO
Source: Walfadjri

Article Lu 1437 fois

Mercredi 10 Octobre 2007





1.Posté par doule le 11/10/2007 06:20
Diadieuf Way Grand Mbagnick Diop dit souche.

2.Posté par souche le 25/10/2007 15:37
REWMI TASSNA, C'EST DES VENDEURS DE DROGUE QUI CONSEIL NOTRE FOOT BALL NATIONAL ?
DEMANDEZ A MBAGNICK QU'EST CE QUI EST A L'ORIGINE DE LA MORT DE SON PETIT FRERE AMADOU DIOP ?
REPONSE : LES SALETES QU'IL VENDAIT C'EST A DIRE LA DROGUE

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State