Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mauritaniens noirs tués entre 1989 et 1991: La junte annonce des réparations

Article Lu 1899 fois

Le chef de la junte au pouvoir en Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, a lancé hier à Kaédi (sud) un processus de réparations pour les familles de centaines de Mauritaniens noirs exécutés entre 1989 et 1991, a annoncé la radio nationale.



Mauritaniens noirs tués entre 1989 et 1991: La junte annonce des réparations
Le Front anti-putsch, opposé au coup d’Etat du 6 août, a aussitôt accusé le pouvoir d’utiliser ce dossier dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle anticipée du 6 juin.

Selon des ONG, des "centaines de personnes" - des militaires et des civils - avaient été tuées entre 1989 et 1991, sous le régime du président Maaouiya Ould Taya (1984-2005), au cours d’affrontements interethniques et suite à une prétendue tentative de putsch.

Dans la région de Kaédi, majoritairement peuplée de Négro-mauritaniens, le général Ould Abdel Aziz a participé à une cérémonie avec des familles des disparus et des représentants d’ONG.

Il a dit avec eux la "prière du disparu" et salué le "courage qu’Allah a donné à ces familles de surmonter leur douleur et la force d’essuyer les larmes de l’amertume sans ressentiment", selon la radio nationale.

Le chef de la junte a annoncé des "mesures concrètes pour indemniser les ayants droit", selon la même source. "Nous avons décidé courageusement de panser nos blessures encore béantes et de tourner une page faite à la foi d’atrocités et de grandeur d’âme", a-t-il ajouté.

Le représentant du Collectif des victimes de la répression (Covire), Sy Abou, a évoqué pour sa part "une reconnaissance des faits par l’Etat et des réparations morales et matérielles".

De son côté, le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) a rejeté "toute solution concoctée en catimini par des +béni-oui-oui+ et imposée aux ayants droit" et a estimé qu’une solution à ce problème devait "obligatoirement passer par une large concertation

Source Le Soleil/ AFP

Article Lu 1899 fois

Jeudi 26 Mars 2009





1.Posté par Victime le 26/03/2009 05:41
La junte nous prouve une fois de plus qu'elle n'a aucun respect vis-à-vis des victimes de 89. Quand vous parlez de réparation, à quoi faites vous allusion au juste ??? Pourquoi attendre les élections pour jouer aux âmes sensibles ??? Pour avoir vécu en Mauritanie, je me fierai jamais à vos paroles, bande d'hypocrites, bédouins et ignares. Avant de parler de réparation, commencer par bien traiter les negro qui sont en Mauritanie. Un homme qui n'a jamais de problème avec sa conscience quoiqu'il fasse est pire qu'un animal. Mais je vous jure que vous payerez de vos actes. Dieu est là pour tout le monde et ceci vous semblez l'ignorer. Tfouuu bikoummmmmmm

2.Posté par wi le 26/03/2009 13:38
afrique noirs yi bamou dath senegalaises yi gnoffi keneu tappét kouléne diokh khaliss rek gnou togh bania deff dara ni mbam. niit au moin da nga wara am choix dans votre vie, di am loye bagn sakh mé yéne dara tappét rek animaux chauvage sakh molène tanné. épuis naar you degueuh ndéyam yoyou preniére choses a faire moye gnou kéneulène sénégal domeuram yoyou sakh motakh ma bagne sama réew en tout cas je suis pas fier de mon pays, j'aime être senegalaise mé j'aime pas mon president avec son entourage et les sarabes qui se crois chez eux je suis dégouter etre née labas

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State