Référence multimedia du sénégal
.
Google

Marseille: Mamadou Niang menacé de suspension

Article Lu 1475 fois

Mamadou Niang pourrait être suspendu par la FIFA à la demande de la Fédération sénégalaise en raison de son absence pour les matchs éliminatoires de la CAN en juin.



Marseille: Mamadou Niang menacé de suspension
Absent pour les derniers matchs éliminatoires de la CAN contre la Tanzanie et le Mozambique avec le Sénégal, Mamadou Niang pourrait être suspendu avec l’OM à la demande du Sénégal. Son absence était en effet injustifiée pour les dirigeants africains, le club marseillais ayant omis de faire parvenir les preuves de la blessure du joueur dans les temps : « Je suis un homme blessé, très déçu de ce comportement, commente lundi dans La Provence le joueur. J’ai toujours tout donné pour mon pays, je n’ai jamais refusé une sélection pour des déplacements difficiles ou des matchs à couteaux tirés à Dakar. J’étais blessé à la cuisse, cela nécessitait du repos. J’ai décidé de ne pas me rendre à la convocation. Je n’ai pas manqué de respect à la sélection, mais je dois songer à la suite. Je voulais récupérer intégralement pour être prêt avec l’OM, mais aussi avec mon pays pour le match important du mois de septembre (ndlr : contre le Burkina Faso). Cela prend des proportions démesurées. Je n’étais pas le seul joueur blessé, je ne vois pas pourquoi on en fait tout un cinéma. Je n’ai jamais triché. Qu’ils aient confiance dans les joueurs. S’ils m’avaient fait jouer, ils m’auraient manqué de respect, à moi et à l’OM. Peut-on demander à un joueur d’être retenu avec une lésion musculaire ? Je connais mon corps mieux que tout le monde. »

Niang pourrait être suspendu pour deux matchs et se dit très irrité par les commentaires autour de cette affaire. Le joueur est notamment critiqué pour s’être rendu à Miami alors qu’il était blessé : « J’ai lu dans certains médias que Niang était en vacances à Miami. Je ne vois pas pourquoi un joueur blessé n’aurait pas le droit de récupérer où bon lui semble. Au Maroc, en Tunisie, au Sénégal, chez ses parents. Blessé ne signifie pas forcément avoir un plâtre à chaque jambe, être obligatoirement immobilisé. Nous avons le droit aussi de décompresser, de sortir du monde du foot, d’aller voir ailleurs. Oui, je l’ai fait et ça m’a fait du bien. »

Source: Nettali

Article Lu 1475 fois

Lundi 2 Juillet 2007





1.Posté par issa le 02/07/2007 21:45
hey,senegalais,vous,les mauvaises langues,laissez ce gars tranquille.il etait blesse et n'a pas besoin de mentir.nous n'avons pas a battre tous les tambours pour le critiquer meme s'il n'etait pas blesse.Ces jeunes sont des humains et peuvent etre fatigue apres 36 matchs de championat et dieu sait combien en coupe d' europe et d' afrique.De toute maniere le match le plus important est a venir contre le bourkina,donc laissez le se reposer et se concentrer au lieu d'ecrire n'importe quoi.Ces soit - disant dirigeants sportifs ont d'autres chats a fouetter que d'emmerder ces jeunes qui se sacrifient pour representer leur pays avec dignite.


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State