Référence multimedia du sénégal
.
Google

Marraine dans plusieurs cérémonies familiales: Elle détourne la caisse de la tontine

Article Lu 1868 fois

C’est un secret de polichinelle : les femmes sénégalaises, dans leur écrasante majorité, sont peu économes - ou ne le sont pas du tout à l’occasion des cérémonies familiales : baptême, mariage, funérailles. Mais quand elles en arrivent à utiliser l’argent d’une tontine pour gaspiller, y a de quoi s’alarmer. C’est ce qui est arrivé à une femme du nom de Ndèye C., aux formes plantureuses contrastant d’avec son jeune âge (17 ans). Elle est connue pour son goût prononcé pour les dépenses excessives et autres décaissements d’orgueil propres aux « driankés ». Elle s’est rabattue sur l’argent de la tontine qu’elle gérait, pour financer des cérémonies pour lesquelles elle est désignée marraine.



Gérante d’une tontine regroupant une cinquantaine de personnes, Ndèye C. a toujours bénéficié de la confiance de ses membres. D’autant plus que depuis le début de l’année, date de démarrage de la tontine, elle a toujours fait preuve de loyauté et d’intégrité vis-à-vis de ses camarades. Les versements, elle s’en est toujours acquittée, parce que n’ayant jamais remis à une gagnante une main manquante. Toutefois, cette marque de droiture, qu’on lui a toujours connue, a commencé à céder le pas à des pratiques peu orthodoxes à partir du mois de juin dernier, lorsque sur les conseils de ses voisins, elle prend sur elle la liberté d’utiliser l’argent de la tontine pour faire du commerce. C’est à partir de ce moment qu’elle a commencé à se rendre dans la sous-région, notamment en Gambie ou en Mauritanie, où elle s’approvisionne en marchandises qu’elle écoule au Sénégal. Des membres de la tontine qu’elle dirige font partie de ses nombreuses clientes. D’ailleurs, ces nombreuses marchandises que Ndèye C. plaçait auprès de ses clientes ont finalement attiré les soupçons de ces dernières quant à une utilisation judicieuse des deniers générés par la tontine. C’est ainsi que lorsque le 5 du mois de juin, à l’heure de remettre 500.000 francs Cfa à la nouvelle gagnante Khoudia Ndiaye, celle-ci est sommée d’attendre encore, « le temps que les quelques membres n’étant pas s’acquittées de leurs mises s’exécutent ». Cette chanson a été, véritablement, la même toujours servie à Khoudia Ndiaye jusqu’au cinq du mois suivant, date retenue pour le tirage suivant. Seulement, à la grande surprise des autres membres de la tontine, point de tirage. C’est en effet, lorsque ces dernières qui croyaient que la gagnante précédente a déjà empoché son argent, se sont rendues compte de la réalité qu’elles ont foncé droit vers chez Ndèye C. pour lui demander des comptes. Cette dernière qui revenait de la Mauritanie avec de la marchandise, après avoir écouté les complaintes de ses collaboratrices, se contente de leur lancer : « attendez que j’écoule ces marchandises, avant de procéder à un tirage ». Des marchandises dont la valeur globale n’excéderait pas deux cent mille francs(200.000 F Cfa). Cependant, après vingt jours passés à attendre un tirage qui tarde à se réaliser, les plaignantes déposent une plainte contre Ndèye C. à la police. Toutefois, contrairement à ce que pensaient ses camarades de tontine, la mise en cause a laissé entendre ce qui suit : « J’ai effectivement utilisé l’argent de la tontine pour mon commerce qui s’est révélé fructueux ». Seulement, poursuit-elle, « j’ai dû, par la suite, utilisé l’argent pour financer les nombreuses cérémonies pour lesquels, j’ai été choisie comme marraine ». Après s’être passée aux aveux, Ndèye C est déférée au parquet.

Abdou DIOP
Source: L'actuel

Article Lu 1868 fois

Mardi 31 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State