Référence multimedia du sénégal
.
Google

Marché de nuit a Gueule Tapé-Fass: On trouve chaussures pour toutes les bourses

Article Lu 1841 fois

À Dakar, la plupart des marchés et supermarchés ferment la nuit. En face de l’Hôpital Abass Ndao, une intense activité commerciale se développe dès le coucher du soleil. Un sachet en plastique étalé sur le trottoir, chemise et pantalon noir, Moussa vide, déballe un sac de marchandises posé par terre.



Marché de nuit a Gueule Tapé-Fass: On trouve chaussures pour toutes les bourses
Comme un écolier qui sort ses fournitures, il retire minutieusement de son sac des chaussures pour filles. « 2.500FCfa, ce n’est pas cher, Madame. J’ai aussi des chaussures pour enfants », lance-t-il, s’adressant à une dame qui contemple ses marchandises. Après une conversation de deux minutes avec cette dame, Moussa explique son refus de céder la marchandise. « Le prix qu’elle propose est très en deçà du prix normal. 1500 Cfa, c’est le prix d’achat. Je risque de ne rien gagner si je lui cède les chaussures », déclare le jeune homme. Habitant à Guédiawaye, Moussa, qui quitte son domicile le matin, fait le tour de la ville et finit au nouveau marché de chaussures. Non loin de lui, Mouhamed Sylla, la vingtaine, un mouchoir à la main, essuie la poussière. « Mon ami, je vous propose des chaussures à bas prix. Vous pouvez les essayer... », nous lance-t-il. Devant notre indifférence, il se tourne vers une jeune fille pour l’inviter à s’intéresser à sa marchandise. Quelques minutes après, il déclare : « depuis 10 mois, je suis installé ici. J’étais à Colobane. Mais, avec les travaux, les clients se font rares. Avec mes amis, nous avons décidé de venir nous installer ici ».

Selon Mouhamed Sylla, leur nouvel site de vente présente des avantages. « Comparé à Sandaga ou Colobane, ce site est plus en sécurité. Il y a l’électricité et on n’est pas victime d’agressions », déclare notre interlocuteur.

Au fur et à mesure qu’avance la nuit, la place devient grouillante de monde. Les trottoirs sont occupés par les commerçants. Daouda Faye, étudiant en économie à l’Université de Dakar est un acheteur. Il avance lentement vers le site, regarde une paire de chaussures « basket » posée par terre. Il la prend et demande le prix. Son marchandage avec le vendeur dure une dizaine de minutes. Finalement, il y a accord. Il paie et s’en va. Non sans faire le commentaire suivant : « Le marché est accessible aux populations. Les prix sont abordables par rapport aux autres marchés et boutiques ».

Selon des confidences recueillies sur place, les femmes sont les principales clientes. C’est certainement parce qu’on y vend aussi des sacs. Par groupe ou individuellement, elles font le tour du marché. « Nous sommes venues acheter des sacs et des chaussures. Une femme doit savoir harmoniser son habillement. Le sac accompagne toujours les chaussures », renseigne une jeune femme accompagnée de deux de ses amies.

Après avoir trouvé des sacs, elles se dirigent vers les chaussures. Là, elles découvrent une marchandise fabriquée dans plusieurs pays. Chine, France, Italie. Ce sont les principaux pays de provenance. Les différentes couleurs se signalent aussi. « Les chaussures sont manifestement du haut de gamme. Elles n’ont rien à envier celles vendues à Sandaga », explique Ndèye Fatou qui venait de faire son choix.

La majeure partie des commerçants déclare avoir choisi l’endroit à cause de sa proximité avec les quartiers de la Médina, Gueule Tapée et Fass. Tous ces quartiers sont populaires. « C’est un lieu bien placé. Il se situe entre trois quartiers. La clientèle dispose d’un marché tout prêt », affirme Moussa Mbaye, commerçant et habitant de la Gueule Tapée.

A travers cette activité, les commerçants interrogés déclarent qu’ils parviennent à avoir des revenus suffisants. La circulation intense sur l’avenue Cheikh Anta Diop ne gêne pas les usagers du marché qui fait maintenant partie du décor. Mais, les mercredis, les activités sont perturbées par le marché hebdomadaire.


Par BIRANE HADY CISSE (Stagiaire)
Source: Le Soleil

Article Lu 1841 fois

Mercredi 22 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State