Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mamadou NIANG sur le match Sénégal-Burkina : ‘Je suis là pour qualifier mon pays’

Article Lu 1317 fois

L’attaquant des ‘ Lions ‘ du Sénégal Mamadou Niang est conscient de l’attente qu’il suscite à l’égard du public sénégalais. Un public à qui il a promis d’offrir la qualification à l’issue du match de qualification devant opposer le samedi prochain le Sénégal au Burkina Faso.



Mamadou NIANG sur le match Sénégal-Burkina : ‘Je suis là pour qualifier mon pays’
Depuis Sénégal-Tanzanie du 24 mars dernier, un match au cours duquel le ‘Phocéen’ a planté trois buts dans les camps des ‘Taïfa star’, Mamadou Niang avait ‘deserté’ l’équipe nationale du Sénégal. Une absence qui a sevré l’équipe sénégalaise de buts lors de son périple en Afrique australe. D’où elle est d’ailleurs revenue avec deux nuls (1-1 contre la Tanzanie, le 3 juin dernier et 0-0 contre le Mozambique, le 17 du même mois). Mettant ainsi le Sénégal dans l’obligation de battre, à tout prix le Burkina Faso qu’il reçoit, le samedi prochain, à Léopold Sédar Senghor. En effet, pour se qualifier à la Coupe d’Afrique des nations (Can) de ‘Ghana 2008’, les ‘Lions’ qui sont encore premiers du groupe 7 avec 8 points plus 5 au goal-average ne devancent leur suivant immédiat (la Tanzanie) que par la différence de buts. Le moindre faux-pas sera plus que fatal à la bande à El Hadji Ousseynou Diouf. Il faut une victoire et rien qu’une victoire pour que le Sénégal participe à la grande fête du ballon rond africain prévue, en janvier-février 2008, au Ghana. C’est, alors, un match décisif que les poulains du technicien Franco-polonais Henry Kasperczak auront à livrer le samedi prochain devant les protégés de Didier Notheaux (entraîneur du Burkina Faso).
Henry Kasperczak peut, toutefois, se frotter les mains du fait que son groupe est, désormais, au complet avec notamment l’arrivée de la dernière vague dans laquelle on retrouve le B 52 (Mamadou Niang). En effet, hormis le défenseur central, Pape Malickou Diakhaté qui va manquer le rendez-vous décisif du samedi prochain pour raison de blessure, tous les 23 ‘Lions’ convoqués par le staff technique national sont sur place. L’attaquant de Marseille qui totalise déjà deux buts au compteur en ce début du championnat français, arrive comme un ‘messie’ attendu par tout un peuple. Comme s’il était conscient de cet état de fait, le ‘pointeur’ des ‘Lions’ que nous avons accroché hier au Méridien président où l’équipe nationale a installé ses quartiers rassure : ‘Je suis là pour qualifier mon pays à la Coupe d’Afrique des nations.’ Selon lui, avec l’effectif que possède le Sénégal sur papier, précise-t-il, ‘il est impensable que nous ne soyons pas au Ghana’. ‘Nous avons l’équipe qu’il faut pour battre n’importe quelle autre équipe. Par conséquent, devant le Burkina, il n’y aura pas de calcul à se faire. On va jouer à fond pour mettre des buts’, a promis l’originaire de Thiemping (village natal de l’attaquant sénégalais). Sur son état de santé, Mamadou Niang rassure. ‘Je me sens bien. Je touche du bois. Je ne ressens plus de douleur à la cuisse. Je prie pour que cela continue ainsi pour toujours’, a souhaité l’attaquant phocéen Mamadou Niang qui invite le public sénégalais à venir nombreux, le samedi prochain, galvaniser la troupe.

Interrogé, par ailleurs, sur sa nouvelle vie à Marseille, avec notamment le départ de son compatriote Habib Bèye qui est allé rejoindre la ligue 1 anglaise, c’est avec beaucoup de regrets que le ‘tueur’ des défenses de la ligue 1 française se prononce sur ce départ. ‘Habib Bèye est un frère avec qui je partage beaucoup de choses. Son départ continue à m’affecter. Mais, c’est la loi du football qui est ainsi faite. Peut-être qu’un jour, on va encore se retrouver dans un même club’, note-t-il, tout en souhaitant bon vent au latéral droit sénégalais. Mamadou Niang témoigne qu’’Habib Bèye est tout simplement un bon joueur et un bon meneur d’hommes comme il en faut à toute équipe de football’. Se prononçant sur la timide saison entamée par son club, le B 52 de l’attaque sénégalaise rassure que le meilleur est à venir pour l’Olympique de Marseille. ‘Avec les différents départs et les blessures enregistrés au cours de la préparation, tous les éléments ne sont pas encore réunis pour le groupe qui se cherche toujours’ , a expliqué l’attaquant marseillais qui est sorti à la 52e minute du derby (Paris Saint-Germain-Marseille) du week-end dernier. ‘J’avais ressenti une douleur à la cuisse. Et c’est tout à fait logique que l’entraîneur me sorte pour mettre un autre joueur plus apte que moi’, justifie-t-il.

Mamanding Nicolas SONKO
Source: Walfadjri

Article Lu 1317 fois

Mercredi 5 Septembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State