Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mamadou Diallo (Président du tribunal régional de Kolda) : ‘50 % des grossesses précoces à l’école sont l’œuvre des enseignants’

Article Lu 11287 fois


Mamadou Diallo (Président du tribunal régional de Kolda) : ‘50 % des grossesses précoces à l’école sont l’œuvre des enseignants’
Wal Fadjri : Les mariages précoces sont-ils reconnus par la loi ?
Mamadou Diallo : La jurisprudence et la doctrine considèrent le mariage comme une union solennelle entre un homme et une femme en vue de fonder une famille. Mais l’article 111 du Code de la famille dispose que le mariage ne peut être conclu qu’entre un homme âgé de plus de 18 ans et une femme âgée de plus de 16 ans. Cela veut dire que la femme doit avoir au moins 17 ans et l’homme 19 ans pour que l’on puisse parler de mariage. A défaut, le mariage est nul. Parce que quand il y a conjonction de sexe entre un homme et une femme mineure, on parle en ce moment de viol parce qu‘une personne mineure ne peut pas consentir à un rapport sexuel puisque son consentement n’est pas valable, il est nul en droit sénégalais. Il y a également d’autres comportements qui sont sanctionnés par le législateur sénégalais. Il s’agit de la pédophilie (caresses, attouchements et des manipulations à des fins sexuelles sur une mineure de 16 ans), du détournement de mineur (déplacer la mineure des lieux où elle devait bénéficier de la protection de ses parents). Ce sont les infractions que le législateur a prévu pour dissuader les grossesses et mariages précoces. Si des cas de grossesses sont avérés et que nous sommes saisis, nous appliquerons la loi dans toute sa rigueur.

Wal Fadjri : Quels sont les principaux auteurs de ces grossesses précoces dans les écoles ?

Mamadou Diallo : Sur les nombreux cas de viol et de grossesses précoces qui nous sommes soumis, les 50 % sont dus à des enseignants. Je ne le dis pas pour jeter le discrédit sur le corps enseignant, mais c’est la triste réalité. En matière de viol, la peine, c’est entre 5 et 10 ans. Si le viol est commis sur une mineure de moins de 13 ans, c’est 10 ans d’emprisonnement. Récemment, au tribunal régional de Kolda, quelqu’un a été condamné à 10 ans de prison pour avoir commis un viol sur une fillette de 4 ans. Et si la victime a plus de 13 ans, la peine varie entre 5 et 10 ans. Seulement, elle peut aussi bénéficier de circonstances atténuantes et, dans ce cas, la peine peut être réduite. Mais la peine prononcée ne peut pas descendre en dessous de 2 ans.

Wal Fadjri : Et pourtant dans la vie courante, de nombreux actes de pédophilie sont commis chaque jour. Est-ce par manque d’information ou par ignorance ?

Mamadou Diallo : Un problème d’information et de communication se pose. Les gens ne se rendent pas souvent compte de la gravité des actes qu’ils commettent par jour. Certains commettent un acte qu’ils jugent banal alors que sur le plan pénal, on peut vous réprimer. Comme par exemple tapoter une fille aux fesses, faire des attouchements, la caresser, l’embrasser à des fins sexuelles, etc. Malheureusement, cela se fait au vu et au su de tout le monde et personne ne les dénonce. La loi est très sévère concernant les infractions liées aux mœurs. Il faut des cadres d’échanges, de partage et de discussions afin de mieux sensibiliser les populations sur ces cas délictuels.

Wal Fadjri : Qu’est-ce qui explique l’accentuation de ce phénomène dans le Fouladou ?

Mamadou Diallo : Il y a plusieurs facteurs qui expliquent ce phénomène. D’abord, il y a un problème d’éducation de base. Il y a aussi la fuite de responsabilité des parents, des enseignants qui ne connaissent pas suffisamment les règles d’éthique et de déontologie. Sans oublier le problème récurrent de la pauvreté. Les filles étant démunies, elles se rabattent sur des hommes majeurs qui les exploitent sexuellement.

Propos recueillis par C. DIENG

SOurce: Walfadjri

Article Lu 11287 fois

Mardi 27 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State