Référence multimedia du sénégal
.
Google

Mamadou DIOP sur sa probable arrestation : ‘Je suis victime d’un acharnement infondé’

Article Lu 1280 fois

Se prononçant lors d'une journée d'étude organisée, samedi, par son nouveau parti, sur le mandat d’arrêt qui lui a été décerné par les services compétents de la justice sénégalaise, le président-fondateur du Bloc pour la démocratie et la solidarité (Bds), Mamadou Diop, s'est déclaré ‘victime d’un acharnement infondé’. Pour l’ancien maire de Dakar et actuel maire de Yoff, ceux qui tentent de le divertir, par presse interposée, perdent leur temps.



Mamadou DIOP sur sa probable arrestation : ‘Je suis victime d’un acharnement infondé’
‘Je me situe dans un jeu que je ne maîtrise pas. Puisque j’ai appris, à travers la radio, que j’ai été condamné et qu’il y avait même un mandat d’arrêt qui était délivré contre moi. J’ignore les raisons pour lesquelles, je mérite tout cet acharnement infondé’. Voilà, en substance, la réplique servie par le président-fondateur du Bloc pour la démocratie et la solidarité (Bds), Mamadou Diop, dont le parti tenait samedi, dans un hôtel de la place, une journée d’étude pour l’élaboration des statuts et du règlement de sa nouvelle fomation politique. Selon lui, dans ce dossier malheureusement ‘très médiatisé’, on avance deux choses ‘inopportunes et infondées’ pour l’accuser à tort. ‘Premièrement, on m’accuse d'avoir vendu des parcelles de terrain qui ne m’appartiennent pas, alors que cela est complètement faux. J’affirme, une fois de plus, que le terrain situé à Thiaroye que j’ai acheté d’un grand notable de la localité en 2002, m’appartient. J’ai encore les documents qui prouvent cette appartenance. C’est sur cette base que je me suis permis de vendre ces parcelles à des tiers’, argue l’ancien maire de la commune de Dakar. A l’époque, rappelle-t-il, les travaux constatés aujourd’hui sur cet axe n’étaient pas prévus. ‘Malheureusement, les choses ont changé. Pour les besoins des travaux d’agrandissement de la voirie de l’autoroute, l’Etat a prévu de mettre un échangeur sur cet axe. Par conséquent, le terrain ne peut plus être cédé à un tiers. Et depuis, j’ai proposé aux uns et aux autres de leur rembourser leur argent puisque le terrain n’est plus disponible’, explicite le président-fondateur de Bds. ‘Je précise que c’est un terrain que j’ai acheté régulièrement. Par conséquent, ce n’est pas de ma faute ni de ma volonté, si l’Etat décide d’y mettre un échangeur. Je répète que j’ai bien proposé, depuis cinq ans, aux gens de leur rembourser leur argent. Mais, ils n’ont pas voulu en pensant que, d’un moment à l’autre, l’Etat peut changer d’avis’, note l’ancien maire de la commune de Dakar.
En tant qu’homme de droit, le président-fondateur du Bds explique qu’il y a dans ce dossier deux sortes d’affaires : ‘Une affaire purement civile. J’ai acheté un terrain que j’ai revendu par la suite. Quelqu’un d’autre l'a acheté. Voilà la partie civile du dossier auquel on veut, malheureusement, mêler des termes d'escroquerie, de faux et usage de faux pour dire que ce terrain ne m’appartient pas. Alors que j’ai son titre foncier avec moi. C’est là, une grosse farce dont la base est complètement fausse. Il n’y a aucune forme d'escroquerie parce que le terrain m’appartient légalement. Un point et c’est tout’, a martelé le président-fondateur du Bds. A ceux qui tenteraient de le divertir dans sa nouvelle orientation politique, notamment la crétaion d’un parti politique, Mamadou Diop affirme que ces derniers, ‘tapis dans l’ombre, perdent leur temps’. ‘On ne peut me condamner sur des choses aussi légères. En me délivrant ce mandat d’arrêt, on me rabaisse à la catégorie des malfaiteurs et autres délinquants criminels. C’est trop exagéré. Je suis quand même une personnalité de ce pays qui a toujours été à l’avant-garde du combat politique depuis 1960 en vue de développer le Sénégal’, se désole Mamadou Diop qui avertit, toutefois, qu’il a saisi la Cour d’appel pour montrer qu’il y a des erreurs de forme et de fond dans ce dossier. Il appartient maintenat à cette dernière de trancher ‘puisque tout ce qui a été jusque-là relaté, est infondé’. ‘Je ne donne aucune explication à cela. Puisque je n’y comprends rien. Mais, je suis un musulman qui accepte son destin. Si je dois aller en prison, j’y serai sans aucun problème. Mais, le problème ne se pose pas à ce niveau. Je ne mérite pas ce que les gens racontent. Ce terrain est mon bien. Et personne ne peut prouver que ce terrain appartient à une personne autre que moi. Je suis un citoyen qui accepte les lois de la République. Quelles que soient les conséquences, je les accepte. Si les gens estiment que je dois aller en prison pour cela, j’accepterai sans aucun problème’, philosophe le président-fondateur du Bds.

La journée d’étude du Bds a consisté à examiner, d’une part, le cadre réglementaire du Bds, c’est-à-dire les statuts et le règlement du parti, mais également, d’élaborer des projets politiques que leur parti présentera au peuple sénégalais. Se prononçant, par ailleurs, sur les élections sénatoriales, le président-fondateur du Bds soutient que son parti prendra part à ces élections. Parce que Mamadou Diop est contre ‘le boycott qui n’est pas une démarche responsable de la part d'un responsable politique’.

Mamanding Nicolas SONKO
Source: Walfadji

Article Lu 1280 fois

Lundi 23 Juillet 2007





1.Posté par Jean le 23/07/2007 18:36
. C'est escroc doublé d'un esprit mercantile. Pourquoi ne vous parle -t-il pas des parcelles de terrains à yoff toundouria qu'il a vendu en sachant pertinemment qu'il y avait un decret du Ministre Assane Diagne y interdisant toute construction. Je suis de ceux qui se sont fait avoir dans ces ventes et cela fait maintenant plus 2 ans que je ne puis avoir, ni remboursement de mon argent ni avoir une décision judiciaire en son encontre à cause de l'immunité de député qu'il avait et qu'il a plus.
Ce personnage est malhonnete et menteur, c'est un voyou qui doit etre traité comme tel !
il devrait y avoir des enquétes de moralité sur ses personnalités politiques avant de leur confier des postes de responsabilité ou meme qu'ils aient la possibilité de creer un parti politique !
Confier les destinés de notre cher pays a cette race d'hommes politiques releve de l'irresponsabilité dont on sera tous coupable


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State