Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Mali: Combats violents à Gao, explosion à Kidal

MONDE - Dans le nord du pays, les militaires français et maliens sont harcelés par les djihadistes...

La résistance est de plus en plus forte dans le nord du Mali. Les forces françaises et maliennes ont affronté jeudi des islamistes présumés dans les rues de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, tandis qu'une voiture piégée explosait à Kidal. Selon des journalistes de Reuters, des soldats français et maliens ont ouvert le feu à la mitrailleuse sur la mairie de Gao pour en déloger des combattants islamistes. Ces derniers se seraient infiltrés dans cette localité bordée par le fleuve Niger durant une nuit ponctuée par des explosions et des fusillades.



Mali: Combats violents à Gao, explosion à Kidal
«Des islamistes se sont infiltrés dans la nuit et ça tirait de partout», a raconté par téléphone le maire de Gao, Sadou Harouna Diallo, précisant qu'il ne se trouvait pas à ce moment-là à son bureau. Un soldat malien se faisant appeler sergent Assak dit avoir aperçu au moins sept islamistes armés. «Ce sont des noirs et deux étaient déguisés en femmes», a-t-il ajouté lors d'une pause dans les tirs nourris échangés aux abords de la place de l'Indépendance. Gao, dans la boucle du fleuve Niger, a été reprise fin janvier aux rebelles islamistes par les forces françaises de l'opération «Serval» et les troupes maliennes. Un envoyé spécial de Reuters sur place a vu six pick-up de l'armée malienne équipés de mitrailleuses lourdes se déployer sur la place proche de la mairie et ouvrir le feu.

Attentats à la voiture piégée

Dans ces combats, deux militaires ont été blessés puis évacués à bord d'une ambulance. Des soldats français venus en véhicules blindés se sont joints par la suite aux combats, qui ont gagné les rues ensablées de l'agglomération. Le bureau du maire était survolé par des hélicoptères tandis qu'un bâtiment administratif voisin et une station-service brûlaient. Un habitant a dit avoir entendu une explosion dans une rue adjacente et vu un véhicule de l'armée malienne en feu. Il n'a pas su préciser l'origine de l'explosion.

A l'est de Kidal, une localité plus au nord-est où les forces françaises s'emploient à traquer les djihadistes, la population a fait état de l'explosion d'une voiture piégée qui a fait deux morts. Une source au ministère français de la Défense a indiqué qu'il n'y avait pas de victime côté français. «C'est une voiture piégée qui a explosé dans un garage», a dit un habitant qui s'est rendu sur les lieux de la déflagration. «Le chauffeur et un autre homme ont été tués. On dénombre deux blessés». Un responsable du ministère français de la Défense a confirmé l'existence d'un attentat à la voiture piégée sans que le contingent français, cantonné à l'aéroport, ne soit apparemment visé.

En début de semaine, un soldat français a été tué lors de combats acharnés au nord de Kidal où les forces françaises et tchadiennes traquent les djihadistes retranchés dans les montagnes et les grottes impénétrables de l'Adrar des Ifoghas, massif limitrophe de l'Algérie.

20 mn M.P. avec Reuters

Jeudi 21 Février 2013



Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés