Référence multimedia du sénégal
.
Google

Malgré les bons offices du ministre des sports : Le Ccpc durcit le ton

Article Lu 1317 fois

Le plan de sauvetage du ministre des Sports, El Hadj Daouda Faye, n'a pas eu d'impact considérable auprès du Cadre de concertation des présidents des clubs. Les membres du Ccpc ont, en effet, constaté avec regret que les propositions de sortie de crise contenues dans sa correspondance de mardi dernier, ne sont pas totalement prises en compte. C'est la subsistance de la réponse du Cadre, à la lettre du patron des Sports.



‘Le Ccpc ne fera pas de demande de grâce ni un recours au niveau des commissions de la Fédération sénégalaise de football’. C'est la principale décision contenue dans le communiqué qui a sanctionné hier, la réunion ordinaire du Cadre de concertation des présidents des clubs. D'ailleurs, réaffirment ses membres, ‘le Ccpc est dans son bon droit’. Les présidents des clubs frondeurs répondent ainsi au ministre des Sports qui, dans sa correspondance d'avant-hier, sur les propositions de sortie de crise aux deux parties, avait suggéré aux ‘clubs concernés du Ccpc de se conformer au règlement du championnat, en adressant une demande de grâce à la Fédération sénégalaise de football qui mettra en application ces recommandations après consultation de ses instances régulières’. Le Cadre de concertation des présidents des clubs, après avoir analysé les propositions du représentant de l'Etat dans cette crise qui mine le football local depuis des mois, note que ‘la suppression du principe de forfait général, la notion de match perdu par pénalité, la suppression de la relégation en division inférieure rendent de facto sans objet une demande de grâce’. Selon le Ccpc, ‘la bonne vision, la compréhension lucide du contentieux et l'équité devraient prévaloir pour trouver des solutions justes et durables’.
Les présidents des clubs membres de ce cadre constatent qu'aucun avis n'est donné sur les matches à reprogrammer, sur les manquements de la Fédération sénégalaise de football, l'absence du tribunal administratif du Sport, la rencontre d'évaluation, ainsi que le maintien de la programmation malgré la demande du Ccpc et les appels du ministre pour déprogrammer les matches. ‘La Fédération va continuer à programmer le championnat et la Coupe du Sénégal, en attendant qu'une solution de sortie de crise soit trouvée’, avait déclaré, mercredi dernier, le premier vice-président de la Fédération chargé des compétitions nationales, de la formation et des relations avec les ligues, Momar Ndiaye, à l'issue de l'audience avec le ministre des Sports. Et compte tenu de cette nouvelle situation, le Ccpc décide de ‘prendre toute sa responsabilité pour éclairer l'opinion sportive, les autorités compétentes, et usera des moyens légaux pour se faire rétablir dans son droit’.

Avec la tournure que prend le différend, on peut s'interroger sur la nouvelle stratégie que le ministre des Sports adoptera pour faire revenir les présidents des clubs du Ccpc à la raison. Sinon, les bons offices d'El Hadj Daouda Faye risquent de se terminer en queue de poisson. Car le Ccpc soutient qu'il ‘saisira officiellement le Cnoss (le Comité national olympique et sportif sénégalais, Ndlr), Vision Foot Sénégal, démarrera ses compétitions déjà programmées et continuera son plan d'action’. Il persiste et signe avec son idée de mettre sur pied un championnat parallèle qui risque de déboucher sur une Fédération bis.

Le Ccpc déclare qu'il ‘ne prendra acte des engagements et déclarations que lorsqu'ils sont matérialisés sur un document signé engageant la Fédération sénégalaise de football ou le ministre des Sports’. Pour montrer sa ferme détermination pour la résolution définitive du contentieux, ‘le Ccpc est déterminé à saisir les juridictions compétentes si le traitement du différend par le ministre des Sports n'aboutit pas à des solutions justes’. Le Ccpc rappelle qu'il ‘ne s'est jamais senti fautif ou responsable de cette situation qui découle du non-respect par la Fsf du protocole issu de la rencontre avec l'ancien président de l'Assemblée nationale’.

Par contre, du côté de la Fédération, on s'en remet aux instances régulières. ‘Les propositions du ministre seront examinées par le prochain Comité directeur de la Fédération qui doit se tenir courant juillet’, confie le vice-president, Momar Ndiaye, sans autre forme de commentaire. La balle retourne donc dans le camp du ministre.

Donald NDEBEKA
Source: Walfadji

Article Lu 1317 fois

Vendredi 6 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State