Référence multimedia du sénégal
.
Google

Macky toujours en guerre contre Karim

Article Lu 1947 fois


Macky toujours en guerre contre Karim
En visite a Touba à l’occasion du magal du Kahzu Rajab, Macky Sall a dénoncé vigoureusement ce qu’il considère comme un simulacre d’audit. Pour le secrétaire général de l’Apr, aucun principe procédural n’a été de mise lorsque Karim et Balde s’étaient proposés de se confronter à des parlementaires. Ce ne fut pour eux « qu’une partie de plaisir sans importance pour les Sénégalais », précise-t-il. La lanterne du citoyen s’en est sortie davantage assombrie, de l’avis de l’ex premier ministre du Sénégal. Même s’il continue sa guerre contre Karim, Macky ajoutera qu’il ne nourrit aucun brin d’antipathie en l’encontre du fils de Wade. Selon lui, il demeure nécessaire pour chaque autorité de l’Etat de savoir rendre compte de sa gestion après une mission confiée. Interrogé sur la refondation annoncée du PDS et sur les chances de le voir réintégrer les rangs libéraux, Macky Sall , sous le contrôle de Serigne Ibra Mbacke , fils de Serigne Fallou, a déclaré que la parti libéral est pour lui aux oubliettes. Il signalera que l’opportunité c’est de massifier son parti pour battre le futur candidat libéral en 2012.

Mamadou Moustapha Mbaye

Source: lepeuple-sn.com

Article Lu 1947 fois

Lundi 20 Juillet 2009





1.Posté par yams le 20/07/2009 16:17
the big macky tu a raison.on a besoin des comptes rendus des projets au sénégal.
toujours des dons mais 80% des dons sont dans leurs poches.Le sénégal , c'est pour les sénégalais courageux qui taf avec leur coeur no pas pour des voleurs.

2.Posté par NDIAWS le 20/07/2009 16:57
Je suis scandalisé par ce que j’ai vécu ce week-end, j’ai le coeur meurtri par la légereté avec laquelle walf s’est prêté au jeu maladroit de communication d’un jeunot mal entouré et mal conseillé au point d’irriter et d’indisposer la majeur partie des sénégalais. comment les membres d’une rédaction sérieuse peuvent-ils applaudir au défi lancé par un ministre d’état et se mettre à faire défiler une bande annonce tout en sachant que tanor ne va pas se présenter à cette farce pour des raisons d’ordre protocolaire que tout journaliste sérieux doit savoir :

1) tanor est chef de parti comme ablaye wade 2) il ne s’est pas présenté au locales pour garder sa posture nationale contrairement à l’autre qui a été battu là où ont voté son président de pére, sa présidente de mére, sa conseillére de son pére de soeur,et lui-même par le jeune malick diop. 3) le ps contraireemnt au parti de son pére n’appartient à tanor au point pour lui de s’engagar dans un débat sans l’aval de son parti

quant à walf, je sais pas s’ils sont concients de la bourde dans laquelle aissatou diop fall les met de jour en jour car comment ce fille qui ne maitrise meme pas la langue de moliére peut diriger un méduim aussi sensible avec autant de légéreté , d’inélégance et de désinvolture au point de vouloir forcer la main à tanor. ce que j’ai vu m’a meurtri le coeur au point de n’avoir pas les mots pour exprimer ma douleur de voir certains pans du sénégal ccourber l’échine devant la fourberie , le larbinisme, la médiocrité, le vol. Enfin ce qui lie karim et la diop fall est plus profond qu’il n’y parait car ceux sont deux gamins dans les mains desquels on a mis des moyens extrémement dangereux et que eux croient qu’ils ont des jouets. JE REGRETTERAI TOUTE MA VIE D’AVOIR PORTE CET AVENTURIER A A TETE DU PAYS CAR JE FAIS PARTI DE CEUX QUI ONT FAIT RETARDE LE SENEGAL DE 20 ANS. JE DEMANDE PARDON A MA FILLE ET AUX GENERATIONS A VENIR ET QUE SI ABLAYE WADE NE PAIE PAS TOUTES LES FORFAITURES QU’IL A FAIT, BEAUCOUP DE SENEGALAIS NE VONT PLUS CROIRE A A LA JUSTICE DIVINE

3.Posté par Adama le 20/07/2009 17:08
karim va-t-il l'inviter à débattre?

4.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 20/07/2009 17:22
J'ai entendu Roger Karim Wade , avec ses allures empruntées, d'albinos burlesque ( comprenez toubab frelaté ) déclarer dans une radio de la place :

" vingt heures moins cinq " = pour dire 19h55.

Dites lui qu'on dit plutôt dix neuf heures cinquante cinq , mais pas " vingt heures moins cinq " !!!


Pour le fils d'une française...... il faut que KArim retourne à l'école élémentaire .

5.Posté par karimien le 20/07/2009 22:47
GESTION DE L’ETAT : Macky Sall répond au Maodo Mamadou Dia
Monsieur le Président Mamadou Dia,
Dans un article publié le 27 juin 2006 dans plusieurs quotidiens sénégalais, votre notabilité s’est livrée à des attaques « ad hominem » contre le président Abdoulaye Wade et sa famille.
Vos propos, essentiellement basés sur des « il se dit … », donc la rumeur et les perceptions personnelles, nous surprennent de la part d’un homme qui a assumé les plus hautes fonctions de l’État.
Votre démarche heurte nos mœurs sociales et notre culture de respect. Bien entendu, nous sommes d’accord que dans une société démocratique, le citoyen a le droit de prendre position dans le débat politique, mais notre civilité sénégalaise nous interdit certains écarts.
Parce que nous ne voulons pas réveiller l’histoire, au risque de blesser, nous ne polémiquerons pas.
Maodo, vous me permettrez de vous rappeler que tout, dans la démarche du président Abdoulaye Wade, nous ancre profondément dans la République.
Les derniers actes qu’il vient de poser pour l’organisation des élections présidentielle et législatives du 25 février 2007 en sont une éloquente illustration : des élections libres, démocratiques et transparentes se tiendront à bonne date et, encore une fois, le président Wade sera le président le mieux élu d’Afrique.
Monsieur le Président Dia,
Dans votre tentative de discréditer la politique agricole du président Wade et de son gouvernement, vos propos ne reflètent aucunement la réalité.
En effet, nous avons engagé aux côtés du président Wade un ambitieux programme incitatif de diversification de la production et de modernisation de l’agriculture. Jamais le paysan sénégalais n’a bénéficié d’autant de soutien et d’égard de la part d’un gouvernement. Notre approche à nous est et demeurera celle du respect et de la considération envers les valeureux travailleurs de la terre. Notre approche n’est point celle des humiliations et des vexations.
La politique agricole du président Wade n’est assurément pas celle que vous meniez.
Monsieur l’ancien Président du Conseil des Ministres,
Il est troublant de vous entendre parler de l’éventualité d’un « coup de force » au Sénégal.
Le Sénégal de 2006 n’est pas celui de 1962.
MACKY SALL Secrétaire général national adjoint du PDS

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State