Référence multimedia du sénégal
.
Google

« Macky a demandé au Khalife d’intercéder en sa faveur » Selon le porte parole de Wade

Article Lu 1575 fois

Le président de l’Assemblée nationale, Macky Sall a demandé hier, vendredi 4 janvier, pardon au président de la République pour mettre fin aux machinations visant à le destituer de la tête de l’Assemblée nationale et au conflit larvé qui l’oppose à Abdoulaye Wade. C’est le porte-parole du chef de l’Etat, El Hadji Amadou Sall qui a fait la révélation lors d’une conférence de presse organisée le même jour au palais de la République.



« Macky a demandé au Khalife d’intercéder en sa faveur » Selon le porte parole de Wade
L’ancien numéro deux du Parti démocratique Sénégalais (Pds) a, selon la même source, demandé au khalife général des Mourides, El Hadji Serigne Mohamadou Lamine Bara Mbacké Falilou d’intercéder auprès du président de la République en sa faveur. Le successeur de Saliou Mbacké a ainsi envoyé son frère, Serigne Abdou Lakhat Mbacké au palais présidentiel. « Le Khalife général de la communauté mouride a dépêché son frère Serigne Abdou Lahad Mbacké, ambassadeur du Sénégal au Koweït, pour accompagner Macky Sall à cette audience », a précisé El Hadji Lamine Sall.

« Ce matin (vendredi matin), le président Abdoulaye Wade a reçu le président de l’Assemblée nationale. Au cours de cette rencontre, Macky Sall a reconnu ses fautes et présenté ses excuses au président de la République qui l’a pardonné », a rapporté le porte-parole du président de la République.

Le porte-parole du président Abdoulaye Wade ne veut pas qu’on parle de réconciliation ou de crise. « On ne peut pas parler de réconciliation. Il n’y a jamais eu de combat. N’étaient d’ailleurs présents à cette audience que des membres du comité directeur et de la direction politique du Parti démocratique sénégalais (PDS). Il s’agit de Abdoulaye Faye, Abdou Fall, Doudou Wade président du groupe parlementaire Libéral et démocratique, Babacar Gaye, Me Alioune Sall, Me Madické Niang. », a expliqué El Hadji Amadou Sall.

« Il n’y a jamais eu de guéguerre entre ces institutions de la République. C’était une question purement politique et qui devait se régler dans le cadre du Parti démocratique sénégalais. Ça ne concernait que le champ politique », a-t-il tenu à indiquer aux journalistes.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1575 fois

Samedi 5 Janvier 2008





1.Posté par pape le 06/01/2008 02:52
yenn yenna niou sof

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State