Référence multimedia du sénégal
.
Google

MYSTERE - Il était à Paris depuis vendredi : Me Wade a dû précipiter son retour à Dakar

Article Lu 1456 fois

Selon nos informations, le Président Wade dont les Sénégalais avaient perdu toute trace, se trouvait dans la capitale française depuis vendredi dernier. Son séjour a été classé top secret. Initialement, c’est jeudi qu’il devait rentrer au pays.



MYSTERE - Il était à Paris depuis vendredi : Me Wade a dû précipiter son retour à Dakar
On est habitué à être mis au parfum de tous (ou presque) les faits et gestes de Me Wade. Mais, il faut dire que depuis un mois, le président a su gérer sa communication, à sa guise. D’habitude, le tout Sénégal à Paris est au courant de la présence de Wade dans la capitale française, dès qu’il y met les pieds. Ces derniers temps, la presse nationale s’est longuement interrogée sur le lieu où Wade pourrait bien se trouver dans le monde. Il est vrai qu’à un certain moment, il était en villégiature quelque part en Suisse. Il est vrai aussi que tout le monde savait que son retour au Sénégal était imminent, rentrée gouvernementale oblige. Mais, ces derniers jours, les Sénégalais avaient perdu toute trace de leur président. Au même moment où les populations criaient leur ras-le-bol face à la cherté du coût de la vie, personne ne pouvait dire, avec exactitude, où se trouvait réellement le président. Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur le lieu des derniers jours de congé du vacancier le plus célèbre de notre pays. En effet, selon une source très proche de Doudou Salla Diop, l’ambassadeur du Sénégal à Paris, le président a regagné la capitale française depuis vendredi. En toute discrétion. Bizarrerie : même la garde libérale, la plus rapprochée du président dans la capitale française, a été tenue à l’écart de ces mouvements. A plus forte raison les journalistes. Les militants qui l’attendaient avec impatience pour (re) poser leurs alliances, doivent se mordre les doigts. A l’évidence, l’ambassadeur, réputé en la matière, a parfaitement su jouer les censeurs, avec cette manie de tout verrouiller quand il le faut, qui le caractérise. Les rumeurs les plus folles disent, en effet, que l’ambassadeur craint que ses propres «agissements» soient rapportés à Me Wade. Les journalistes de la presse indépendante accrédités à Paris en savent quelque chose, eux qui sont systématiquement tenus à l’écart quand le président ou un ministre débarque dans l’Hexagone. Sans doute, il faudrait désormais s’interroger sur ce changement de stratégie du président qui, depuis sept ans, a habitué son monde à se faire voir et entendre à satiété.

Notre source nous a, également, confié que le retour du président à Dakar, qui était également tenu secret, était prévu ce jour, jeudi. Ce qui accrédite l’information de notre confrère L’As. Pourquoi a-t-il alors chamboulé son agenda ? «Je ne saurais vous dire pourquoi il a écourté son séjour parisien», répond notre source à laquelle, d’habitude, rien n’échappe des fréquents séjours parisiens de Me Wade.


Source: le Quotidien

Article Lu 1456 fois

Mercredi 5 Septembre 2007





1.Posté par MARVEL le 05/09/2007 16:22

Wade, un silence qui traduit son mépris du pays

Très chers compatriotes, vous croyiez quoi ? Que Wade allait répondre par autre chose que par du mépris sur les sujets que vous considérez qu'il aurait dû se prononcer car de son fait, de celui de son fils, de celui de ses larbins, et de la politique kleptocratique qu'ils ont instaurée ? Vous pensiez que Wade allait ne fusse qu'esquisser une ride pour montrer que le malheur qui vous concerne le concerne aussi ? Vous espériez vraiment que Wade écoute les pleurnicheries que vous lui aviez réservées pendant qu'il se dorait au Soleil de Genève avec vos milliards ? Imaginez-vous que Wade se sente concerné par ses sujets qui l'attendaient ?

** Le Re-retour du choléra
** L'apparition de la peste équine
** Les inondations et ses conséquences
** Les risques de famines dans 22 communautés rurales
** La hausse du nombre de sinistrés
** Le front syndical sous tension,
** Plus de bateau pour Dakar-Ziguinchor, après que sa négligence, son insatiabilité, son égocentrisme ait fait couler le Joola (jamais correctement réparé) en même temps que 2000 passagers
** La flambée continue des prix de toutes catégories de produits
** L'interdiction totale de toute manifestation de mécontents, même en son absence

** L'exclusion totale de toute voix discordante dans les médias publics même lorsqu'il n'y a aucune de ses activités publiques et privées à couvrir

** Le blocage complet du dialogue politique et la hausse de la tension du fait de ses salariés de la Cap 21

** Le principe scandaleux de ses vacances princières prises en charge d'office par les contribuables laissés dans la merdde de son seul fait

** La création d'un Sénat unique au monde où lui seul élit les 65 % des sénateurs, alors que dans aucune république au monde ce modèle existe car partout ailleurs les sénateurs sont élus


** Les accusations de surfacturation et de corruption dans les marchés publics tels que :

- Le contrat Véolia : surfacturation évaluée à 10 fois le tarif normal => Karim Wade au cœur de l'affaire

- L'Anoci (de Karim Wade) et la corniche : surfacturation évaluée à 10 fois le tarif normal par un rapport du syndicat des architectes. 63 milliards pour l'embellissement de 16 Km de routes sur lesquelles plus de 99 % des sénégalais ne passeront jamais, alors que le même montant aurait permis la construction de plus de 120 Km de nouvelles routes partout ailleurs de plus utile, je dis bien nouvelles routes et non des élargissements ou embellissements.

- Non respect des engagements du Sénégal pour la tenue du sommet de l'OCI. Toujours l'incompétence de son fils Karim Wade. Après 2 reports d'un an chacun sous prétexte de vouloir finir les nouveaux hôtels où devraient se tenir ce sommet, c'est finalement l'hôtel du régime PS qui avait abrité le sommet en 1991 qui abritera le sommet OCI 2008 pour l'organisation duquel des dizaines et des dizaines de milliards sont déjà partis en fumée

- Bradage de plusieurs hectares de terres du domaine public, de la corniche aux mamelles pour une valeur de 300 milliards de fcfa, contre des projets hôteliers, privés en plus de cela, d'une valeur de 200 milliards. Là encore son requin de fils et son Anoci en première ligne. Pour la partie des terres appartenant à des privés ou à des communautés, l'Anoci achète à 100.000 f le m2 avec de l'argent public, et négocient à titre privé derrière le rideau avec leurs amis investisseurs et afro profiteurs

- Scandale de la Lonase ou le DG en personne, anciennement limogé pour détournement et maquillage de comptes, ramené pour rééditer les mêmes exploits au profit de la campagne du président sortant, avoue avoir détourné des centaines de millions sur instruction de la présidence. Résultat, la Lonase est la seule entreprise de jeu au monde à faire des pertes et un déficit de 4 milliards pour la dernière année où Wade avait besoin de beaucoup d'argent pour acheter toutes les consciences à vendre.

- Accusation de dessous de table de 60 milliards de fcfa (Karim Wade encore au cœur) pour l'octroi de la concession du terminal à conteneurs du port de Dakar à DP World qui proposait au Sénégal 196 milliards alors que Bolloré proposait 252 milliards. La supercherie était évidente dès lors que nous avons tous entendu le responsable de DP World faire des commentaires sur l'offre de Bolloré. Où et comment ont-il pu voir cette offre ?

- Le scandale de la Plateforme de Diamniadio. L'état a préféré "offrir" 10.000 hectares de terre à des investisseurs privés Jafza qui n'avaient besoin que de 500 hectares pour implanter leur projet de 200 milliards, plutôt que de se conformer aux simples exigences de transparence et de cohérence que demandaient les américains du Millénium Challenge Account pour offrir gracieusement au Sénégal une plateforme multifonctionnelle sur 2500 hectares au maximum. Notez que le projet Jafza est domicilié à l'Anoci, donc intouchable et incontrôlable.

Et nos pouvons continuer encore tellement sont quotidiens les scandales, les détournements des deniers publics, les crimes, les atteintes aux libertés, les violations de la loi, …….

Finalement il vaut mieux d'ailleurs que Wade se taise lorsqu'il revient de vacances car à l'image des années précédentes, chaque fois que ce personnage ouvre la bouche après une longue absence, les sénégalais entendent soit de plus gros mensonges d'état soit de plus grosses tartufferies.

Après avoir marqué son mépris pour le climat et la situation catastrophiques que lui et son régime ont crées, il enchaîne donc à Touba pour aller prosterner la République devant les caméras, et pour curieusement, à nouveau recevoir des bénédictions, et cela à nouveau malgré tout. Doye na waar !!!!


MARVEL
marvel@hotmail.fr


Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State