Référence multimedia du sénégal
.
Google

MUTINERIE A LA MAISON D’ARRÊT ET DE CORRECTION DE THIES : Plus d’une cinquantaine de détenus s’évade

Article Lu 11438 fois

THIES : Samedi 9 septembre 2007, une date qui sera marquée d’une pierre blanche dans les annales de l’histoire de la cité du rail. En effet, une cinquante de détenus parvenait à défoncer le portail de la prison centrale de Thiès avant de se fondre dans la nature. Cette grande, spectaculaire et inédite évasion avait défrayé en son temps la chronique à Thiès et partout ailleurs.



MUTINERIE A LA MAISON D’ARRÊT ET DE CORRECTION DE THIES : Plus d’une cinquantaine de détenus s’évade
Il va sans dire que les mutins avaient bien mûri leur plan qu’ils ont mis à exécution au moment opportun, c’est-à-dire un début de week-end pendant que la quasi-totalité des gardes pénitentiaires étaient chez eux. Seuls trois de leurs collègues veillaient sur les 400 détenus qui se trouvaient à la Mac dont la capacité d’accueil est normalement de 200 individus. Après avoir défoncé les portes s’ouvrant à la petite cour. Ils se sont attaqués à un gardien ayant en charge de la grande cour et du portail. Celui-ci, pris par effet de surprise, tenta de s’opposer au moment de foule, mais en vain. D’ailleurs, il sera sérieusement blessé à la jambe. Une fois le portail largement ouvert, les mutins ont pris la poudre d’escampette.

Il faut dire que cette évasion du siècle n’avait pas eu l’assentiments de certains détenus qui avaient préféré ne pas bouger, contrairement à ceux qu’on appelle les caïds qui ont mis leur dessein à exécution en passant à la vitesse supérieure.

Mis au parfum de la mutinerie, le colonel Cheikh Tidiane Mbaye, qui était le patron de l’administration pénitentiaire du Sénégal, avait effectué le déplacement à Thiès, plus précisément à la citadelle du silence, en compagnie du procureur de la République et du commissaire central. Face à cette situation, les policiers et gendarmes avaient sorti la grande artillerie pour débusquer les malfrats dont plusieurs d’ente eux avaient de lourdes peines à purger. Donc, des éléments qu’il fallait mettre sous l’éteignoir. C’est ainsi qu’ils ont réussi à mettre la main sur certains détenus, une dizaine, dit-on. Parmi eux, on peut citer un certain Makhetta, Mansour Dione alias « Joe », entre autres. Les autres éléments étaient activement recherchés. Actuellement, il est difficile de dire avec exactitude le nombre de mutins qui ont été alpagués par les forces de l’ordre. Nous avons tenté d’en savoir plus, mais impossible d’avoir le moindre renseignement.

Après cette imprévisible évasion, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, avait pris des mesures idoines pour ne pas dire drastiques visant à renforcer la sécurité dans les prisons. Mieux encore, il a été procédé au recrutement d’agents de l’administration pénitentiaires afin de faire face au problème de personnel vieillissant. Il a renforcé également les moyens en ce qui concerne la logistique, construit d’autres maisons d’arrêt et de correction pour désengorger celles qui connaissent en ce moment des effectifs pléthoriques.

La situation qui prévalait à Thiès, au niveau de la prison, préoccupait les autorités, notamment le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, qui avait donné des instructions fermes pour que les détenus en longue détention préventive soient jugés. L’objectif étant de procéder à un désengorgement et de mettre fin à la promiscuité qui sévit dans les cellules. C’est ainsi que furent tenues trois sessions d’assises au niveau de la juridiction régionale de Thiès. Nonobstant ce léger mieux, les effectifs de la Mac dépassent de très loin les normes exigées. Et, malgré tout, les agents consentent de nombreux efforts dans le cadre des missions qui leur sont assignées.

Dès lors que le sempiternel problème de transport des détenus ont été résolus, tout comme l’affectation d’un personnel jeune et dévoué, il ne reste plus qu’à étendre la maison d’arrêt et de correction de Thiès, voire la délocaliser si possible.

En effet, cette structure a été conçue par les colons français, principalement les militaires. C’était au temps de l’implantation dans la cité du rail, du régiment inter armes de l’Afrique d’Outre-Mer (10 ème Riaom). L’actuelle prison de Thiès, tout comme la quasi-totalité des bâtiments, étaient construits à l’aide de pierres d’où leur longévité. Mais, toujours es-il que cette citadelle du silence méritait de prendre véritablement un coup de jeune au grand bonheur d’une population carcérale qui s’agrandit de jour en jour, mais aussi de ceux-là mêmes qui ont pour mission de veiller sur eux comme à la prunelle de leurs yeux.


A. Sarr GONZALES
Source Le Soleil

Article Lu 11438 fois

Mardi 11 Août 2009





1.Posté par Lady le 11/08/2009 16:42
Pourquoi un article qui date de 2007, wala c'est une erreur?

2.Posté par Karim le 11/08/2009 20:31
Evoquer la «Sénégalité» tardive de Karim Wade pour lui barrer le chemin de la présidence est un faux débat et c’est un précédent très dangereux dont les conséquences, présentes et futures, peuvent affecter de nombreuses générations de compatriotes. Si le débat de l’accession de Karim à la présidence de la République est, pour certains, une affaire de souveraineté, de bons sens, d’honneur et/ou d’opportunisme, pour le fils de Vivianne c’est une question d’existence.
Lire la suite sur

3.Posté par dioza le 12/08/2009 12:40
pourquoi le P.D.S. a déstabiliser Savané pour favoriser Decroix ? moi je vois ça comme de la fumisterie.

4.Posté par OMEGA le 13/08/2009 18:42
c'esr un veritable prison breack mais cest comme le dire le grand TIKEN JA FACOLY "ils ont fermes les peitits voleurs alors que les grands sont dehors

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State