Référence multimedia du sénégal
.
Google

MOSQUEE DE YOFF NDEUGAGNE : l’effondrement d’un hangar a fait neuf morts et huit blessés graves

Article Lu 11778 fois

L'émotion a connu hier ses limites dans le quartier Ndeungagne de Yoff. En effet, le pan d'un étage de la mosquée dudit quartier qui sert de campement pour des domestiques à la recherche du travail en ville s'est effondré, tuant sur coup une dizaine d'entre elles. Quatre blessés graves ont été enregistrés



MOSQUEE DE YOFF NDEUGAGNE : l’effondrement d’un hangar a fait neuf morts et huit blessés graves
C'est aux environs de quatorze heures passées de quelques minutes hier, que le toit de la mosquée s'est effondré. Sur place, dix (10) morts parmi les quatorze (14) femmes ménagères qui savouraient tranquillement, comme d'habitude, leur repos à l'intérieur de ce temple religieux. L’impact du bruit a alerté tout le monde. Simples citoyens, gendarmes, sapeurs-pompiers, tous se confondent avec la manœuvre pour extirper les éventuels survivants. Pour ceux qui étaient à côté au moment de l’effondrement du toit, c'est le sauve-qui-peut. La nouvelle de l’accident envahit rapidement les alentours. Difficile de se frayer un passage à cause des nombreux curieux qui sont venus envahir les lieux du drame.
Un imbroglio ! C'est un désordre total ponctué de cris d'horreur. Des scènes d'hystérie sont notées çà et là. Les pleurs fusent de partout pour louer la puissance de Dieu. Mme Aminata Faye qui vient de perdre sa sœur, déboussolée, se laisse aller : «Je viens de perdre encore une autre sœur en l'espace d'un mois. Qu’ai-je fait à Dieu pour mériter un tel sort ? », s'interroge Mme Faye qui scrute le ciel comme pour implorer la clémence divine. Et si ce n'est pas « Lahilaha ilalaha », c'est «Dieu est grand» qu’on entend à travers la foule. Ainsi, ce n'est qu'après plusieurs tours d'horloges, après que les caterpillars ont déguerpi tous les débris du bâtiment, qu’on découvre des corps inanimés. Sans aucun doute, ils étaient déjà dans l’au-delà.

MOSQUEE DE YOFF NDEUGAGNE : l’effondrement d’un hangar a fait neuf morts et huit blessés graves
L’autre monde où Dieu, paraît-il, est l’unique juge. «Dix corps sans vies dont deux enfants et quatre personnes blessées gravement ont été découverts puis acheminés à l'hôpital », renseigne le capitaine Moussa Niang. Les premiers renseignements sur les origines de ce drame mettent en cause la vétusté de la mosquée. Selon Moussa Niang, l'édifice a cédé sous le poids de l’âge. Et pourtant, de nombreux riverains sont témoins du danger que constituait la fréquentation de ce lieu de culte. Pour garantir la sécurité, des mesures ont été prises. « La salle en haut a été fermée et celle d'en bas ouverte. Mais, tout le monde savait que la construction est mauvaise et ne pouvait pas durer », explique Amath Guèye. « Mais ici, on attend toujours que le drame arrive pour réparer les dégâts », se désole l'homme visiblement dépité par cette situation d’horreur. Le Premier Ministre, Hadjibou Soumaré, s'est rendu successivement à l'hôpital de Grand-Yoff (Cto) et à Yoff auprès des autorités religieuses pour témoigner la compassion du Président Wade et de son gouvernement.

Source: Le Matin

Article Lu 11778 fois

Mercredi 20 Août 2008





1.Posté par mak le 21/08/2008 00:17
Cé un truc de malade, yalla nalééne yala kharé aldiana diagléllééne yeurmandéme

2.Posté par NIAGASSE le 21/08/2008 01:31
cé à cause de wade. I

3.Posté par choana le 21/08/2008 10:16
inalilahi wa ina ilayhi rajihoun yalla rekay bour

4.Posté par tfa le 21/08/2008 11:31
niagass t vraiment un connard pourkoi tu culpabilise wade

5.Posté par Salam le 21/08/2008 13:11
Salam
Que Dieu les Accueil dans son paradis Amin.

Les Sénégalais son toujours médecin après la mort sachant toute les risque que presente cettre ouvrage il continua a y aler et des bâtiment qui risque tous les jours de s'effondre son partout a Dakar et gens y habite en se disant qu'il n'ont pas le choix et s'il y a accident il dise yalla moko dogal prenons nos précautions c'est la première protection pour nos personnes.

Salam Diam au Sénégal Amin

6.Posté par habib diop le 21/08/2008 13:29
Paix à leur âme. Que le Bon Dieu les accueille dans son paradis céleste. Allah fasse qu’ils soient du nombre des rapprochés. Bijaahi Seydinaa Mouhammed sallal laahou aleihi wa salam

7.Posté par KINE DIOP le 21/08/2008 14:11
ALAKHO AK BAR YALE REKYE BOR DE

8.Posté par KINE DIOP le 21/08/2008 14:11
ALAKHO AK BAR YALE REKYE BOR DE

9.Posté par TEUSS le 21/08/2008 14:41
Je ne comprend pas nos mamans séréres aussi franchement je ne sais pas la maniére dont elles souffrenet ici à dakar et les risques qu'elles courent tous les jours pour passet les nuits sous des batiments en chantiers et alors elles ont laissé leur mari au village précisement Ndiaganiao et bambeye de grace une femme mariée doit rester à coté de son mari alors retourner au pres de vos maris au lieu de vous exposer sous les mauvais batiments pour vendre votre vie et celle de vos bébé franchement je ne vous comprends et pkoi ne pas aller cultiver la terres c'est mieu ce k vousd faites dans cette villes avec toutes les risques aussi je suis désolé mais yéne na yakh dér sérere

10.Posté par TEUSS le 21/08/2008 14:46
Je ne comprend pas comment ces femmes peuvent prendre les risques alors qui voyaient le batiment savait que cela va s'efondre tot ou tard ah vraiment y'a de koi à dire mais k dieu les pardonne

11.Posté par kl le 21/08/2008 21:00
je presente mes condeleances a la famille des disparus et a la populations de yoff que la terre leur soit legere que le bon dieu les pardonne

12.Posté par plo le 22/08/2008 02:30
c ta cause wade il a sacrifiè le bateau diola et la moskè il nous tuera tous c faux prèsident ( dagnou ko digal de sacrifier des vies pour kil reste au pouvoir)

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State