Référence multimedia du sénégal
.
Google

MORT SUSPECTE D’UN JEUNE HOMME DANS LA GENDARMERIE DE KARANG: L’Ondh dénonce et parle de viol de la Convention des Nations unies

Article Lu 1723 fois

Le décès du jeune Modou Bakhoum dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Karang dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 janvier 2009 commence à susciter des réactions de la part de l’opinion nationale, notamment des organisations de défense des droits de l’homme. Dans un communiqué signé par son président Me Assane Dioma Ndiaye, l’Organisation nationale de défense des droits de l’homme (Ondh) dénonce cette affaire.



L’Ondh n’est pas restée insensible à l’affaire qui s’est déroulée dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Karang et, ayant entraîné la mort du jeune Modou Bakhoum. Ce dernier a été cueilli à son domicile familial par des éléments de la gendarmerie de Karang dans la nuit du jeudi 22 à vendredi 23 janvier 2009. Il est accusé de se livrer au trafic de chanvre indien.

D’après la version des faits, sur place même, c’est-à-dire à son domicile familial, Modou Bakhoum sera maltraité par le gendarmes qui après l’avoir attaché, le roueront de coups. Ce n’est qu’ensuite qu’il sera conduit dans les locaux de la gendarmerie et dans la matinée du vendredi, ses parents seront informés de son décès.

Ces derniers qui ont saisi le procureur de la République, soupçonnent les gendarmes d’avoir causé la mort de Modou Bakhoum. Une enquête est ouverte par le procureur de la République. Une autopsie du corps doit être faite ce samedi.

L’Ondh estime avoir été saisie dans cette affaire. Selon elle : « Après les tortures inimaginables et indescriptibles infligées aux personnes arrêtées dans le cadre des évènements de Kédougou, cette nouvelle épisode qui survient à quelques jours de l’examen périodique universel de la situation des droits humains du Sénégal par le conseil des droits de l’homme des Nations Unies et qui viole substantiellement la convention de 1984 contre la torture et autres traitements cruels, inhumains et dégradants atteste d’une attitude méprisante à l’égard de la communauté internationale et des droits humains en général ».

Source: nettali

Article Lu 1723 fois

Dimanche 25 Janvier 2009





1.Posté par khady le 25/01/2009 15:43
shut !!! on est au senegal . Pays où les gens ont perdu leur honneur , tout ce que l'on sait fare , c'est tendre la main . Nos politiciensle savent , raison de queques billets de cinq cent francs ils ont nos voix la preuve nous avons reconduit WADE tout en connaissant sa mauvaise gestion ce sera bientôt le tour de KARIM . Je ne suis pas hors sujet , ils sont responsable de ce qui se passe dans nos bureaux de police et gendarmerie la DIC n'en parlons plus . Nous subissons un pouvoir de bandits , alors cessons de tendre la main et agissons

2.Posté par NANA le 25/01/2009 16:42
IL FAUT SAVOIR QUE LA MAJORITE DES GENDARMES, POLICIERS AU SENEGAL SONT DES ILLETRES. DE CE FAIT ILS N'ONT AUCUN SENS DU DEVOIR, ILS PASSENT LEURS TEMPS A TROUVE UN MOYEN DE S'ENRICHIR ILLICITEMENT. MAIS BON SI LE POUVOIR EN PLACE TROUVE UN MOYEN DE JOUER AVEC L'APPAREIL D'ETAT ET LES INSTITUTIONS ETATIQUE, POURQUOI PAS SES CHIENS EN TENUE QUI FONT L'EXCEPTION.

3.Posté par tijanya le 25/01/2009 21:10
ay nitlan yokhamni djangou nou khamounou loy lowa danline jokh nou djal lowa bi fetle ganaw djitou lowa bi kha mounou darra inane sokhar sodoure kone louwa lou mouy djiarigne demline djangi




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State