Référence multimedia du sénégal
.
Google

MODIFICATION DE L'ARTICLE 27 DE LA CONSTITUTION: Wade recule sous la pression des democrates

Article Lu 1740 fois

Repli stratégique ou simple diversion pour mieux faire passer la pilule ? En tout cas, depuis Paris où il se trouve pour les besoins de la parution de son livre autobiographique, le président de la République a fait part de son intention de ne pas toucher, dans l’immédiat, à l’esprit de notre Loi fondamentale. Dans l’entourage de Me Wade, on redoute par-dessus tout, «des actes qui pourraient davantage renforcer l’opposition, qui commence à reprendre du poil de la bête».



MODIFICATION DE L'ARTICLE 27 DE LA CONSTITUTION: Wade recule sous la pression des democrates
L’on s’achemine peut-être vers la fin de la polémique suscitée par le projet de loi envisagé par le président de la République, pour modifier l’article 27 de la Charte fondamentale sénégalaise. Selon des sources dignes de foi, Me Wade aurait mis un bémol à son initiative qui a surpris plus d’un observateur de l’évolution de la démocratie au Sénégal. A en croire nos interlocuteurs, du reste très proches du locataire du palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor, Wade veut couper l’herbe sous les pieds de l’opposition radicale et se soustraire aux critiques très acerbes des démocrates. L’opposition est d’ailleurs en train de secouer le cocotier présidentiel, avec en toile de fond, un discours d’adrénaline contre les «velléités d’une succession dynastique». Une fois de plus, ils soupçonnent le successeur de Diouf de vouloir baliser le terrain pour un septennat en faveur de son fils. Qui plus est, certaines chancelleries occidentales qui surveillent en permanence le pays de la «téranga», auraient très mal accueilli l’idée de ramener le mandat présidentiel de 5 à 7 ans. Et cela, malgré les précisions du porte-parole du président de la République, qui la justifie constitutionnellement (via le Parlement) et qui rappelle que l’actuel quinquennat de Wade n’est pas concerné… Toutefois, en vieux briscard de la politique, le «Gardien de la Constitution» pourrait bien user d’autres ruses pour faire aboutir son idée. En affrontant l’idée d’un référendum, ou en mobilisant d’autres ressources pour berner une nouvelle fois ses adversaires politiques.

Source: L'observateur

Article Lu 1740 fois

Mercredi 14 Mai 2008





1.Posté par alou le 14/05/2008 15:49
il recule pour mieux sauter

2.Posté par participeZ a l'enregistrement de l'interview avec ALIOUNE M le 14/05/2008 16:32
participez a l'enregistrement de l'interview avec alioune mabye nder sur le www.lerufisquois.com
la convergence des senegalais

3.Posté par ppsv le 14/05/2008 18:47
Rappel : Mort de Me Babacar SEYE
15 ans Jour pour jour ! 15 mai 1993 - 15 mai 2008 et l'assassin WADE court toujours.

4.Posté par mobca le 14/05/2008 19:24
de toute facon le vieux est mal conseille il faut le reconnaitre c'est la strategie du pds il annonce puis il laisse le peuple dormir comme toujour et hop ...dire que le suffrage l'a elu c'est toute une generation qu'il on trompe pire que les 40 ans du ps .vous avez montre vos limites de grace aillez le courage de rendre au peuple sa souverainete

5.Posté par 1,2,3 le 14/05/2008 21:40
On pourrait dire que Wade a perdu la tête et qu'il ne sait plus ce qu'il fait mais ce serait lui rendre un trés grand service. Il faut se rendre à l'évidence, notre président n'est tout bonnement pas à la hauteur. Il fallait l'écouter et le ragarder aujourd'hui à la télévision "I télé": c'était pitoyable. Il ne disait que des bétises, comment peut on oser soutenir que Sarko s'est fait berné par ses conseillers sur le discours de dakar?
A l'entendre parler il a déjà tout régler au sénégal et il aime bien dire j'ai initié, j'ai initié, j'ai initié..... Rien, rien du tout, touss.....
Vieux démocrate, vieux con oui!!!!!

6.Posté par WAIF le 14/05/2008 22:46
SLT,
Aprés avoir bien analysé la structure grammaticale de l'article 27 je peux dire que les constitutionnalistes ont peut etre mal compris ces tois phrases: les deux premieres phrases parlent de disposition, la premiere disposition en fait parle de la durée du mandat présidentiel, la seconde disposition parle de renouvelement de ce meme mandat. Donc nous avons deux dispositions alors que la troisieme phrase parle d'une seule disposition en ayant un sujet à la 3em personne du singulier omettant par conséquent une des deux dispositions soit la durée du mandat soit le renouvelement de celui-ci.
Par conséquent le commentaire ou l'interprétation est libre car le sujet de la troisieme phrase "Cette disposition" ne peut se rapporter qu'à un des sujets des phrases précédentes, de ce fait c'est à Wade de passer par ou il veut.
C'est ça le malheur d'avoir comme chef un esprit mal intentionné.

7.Posté par diaw le 14/05/2008 23:21
sais pas qu'est ce qu'il ya de si juteux d'etre au pouvoir pour que ca soit l'objet d'autant de convoitises; on est pas fou , c'est l'argent et le bien être ; ça sert à quoi de troquer un voleur par un autre ? gardons le meme voleur ca nous evitera d'avoir à supporter une nouvelle génération de pilleurs tous les 5 ans ou 7 ans

8.Posté par reuthie le 15/05/2008 00:19
THIEY YALLA MOUSSAL NIOU SI WADE

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State