Référence multimedia du sénégal
.
Google

MEURTRE DE YOUSSOUPHA DIAGNE A MBIRKILANE Comment un père de famille a été tué pour une banale histoire de torche

Article Lu 11434 fois


Dans notre édition du lundi, nous vous annoncions le meurtre de Youssoupha Diagne qui a été battu à mort à Mbirkilane. Nous revenons sur cette affaire pour vous conter la chronologie des faits telle qu’elle est ressortie de l’enquête menée par les hommes de l’adjudant Mamadou Kandji.
Le 02 janvier, vers 21 heures, Aly Mbaye, Bathye Mbaye, Babacar Mbaye et Mor Mbaye, des garçons du même village de Mouye (localité située dans la communauté rurale de Kathiote, arrondissement de Nganda) à bord de leur charrette, partent vers un village voisin appelé Diatta pour assister à un bal. En cours de route, arrivés au village de Ndiagnène dans la communauté rurale de Mabo (arrondissement de Mbirkilane), ils ont essuyé les insultes d’un homme assis devant sa concession qui se plaignait d’un faisceau de lampe torche dirigé vers lui par le charretier qui les précédait. Après avoir adressé des insultes à Aly Mbaye qui conduisait la charrette, la tension est montée d’un cran. Après un échange de propos aigres-doux, le nommé Youssoupha Diagne est entré chez lui pour s’emparer d’un gourdin. Le charretier Aly Mbaye qui le surveillait ne s’est pas fait surprendre. Il s’est lui aussi saisi d’une branche d’arbre qui servait de palissade. Leur confrontation, malgré l’intervention des autres, a tourné court pour Youssoupha Diagne qui a reçu un coup à la tête. Coup qui l’a fait tomber. Pris de peur, Aly Mbaye a pris la fuite avec ses amis pour regagner leur village abandonnant sur place la charrette et le cheval. Les parents de la victime, informés, évacuent Youssoupha Diagne au district sanitaire de Kaffrine puis à l’hôpital El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack où il est décédé des suites de ses blessures. La triste nouvelle s’étant répandue dans le village de Ndiagnène, plusieurs jeunes, surexcités, ont voulu effectuer une expédition punitive dans le village de Mouye où habitent le meurtrier et ses compagnons. Les deux villages séparés de 2 Km se connaissant bien, les notables ont voulu contenir les jeunes. Chose qui n’a pas été aisée. C’est ainsi que la brigade de gendarmerie de Mbirkilane a été alertée. L’adjudant Mamadou Kandji, chef de cette brigade, s’est alors déplacé sur les lieux avec ses hommes pour effectuer le constat criminel et ramener l’ordre. Grâce au professionnalisme de ces gendarmes, le pire a été évité. Le mis en cause a ainsi été arrêté et transporté dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Mbirkilane à bord du véhicule des gendarmes qui a traversé, sans heurts, le village de Ndiagnène où habitait le défunt. Interrogé, Aly Mbaye a tout avoué. Il a été déféré au parquet de Kaolack le 07 janvier 2008 dernier après la clôture de la procédure d’enquête préliminaire. Aux dernières nouvelles, une médiation est en train d’être initiée par les sous-préfets de la localité pour prévenir d’éventuels troubles entre les deux villages.

Source: L'observateur

Article Lu 11434 fois

Mercredi 9 Janvier 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State