Référence multimedia du sénégal
.
Google

MESURES POUR CONTENIR LE MOUVEMENT D’HUMEUR DES MARCHANDS AMBULANTS: Le Parti socialiste parle de « pis-aller »

Article Lu 1409 fois

Le Parti Socialiste (Ps) affirme, dans une déclaration, que les mesures prises par les autorités en réponse au mouvement d’humeur des marchands ambulants ne sont que « des pis-aller ». Il reproche à Wade et à son régime de perdre le sens des priorités. Tout en s’insurgeant contre la décision du retrait de notre pays de l’Asecna. Avant d’affirmer sa solidarité avec les travailleurs.



MESURES POUR CONTENIR LE MOUVEMENT D’HUMEUR DES MARCHANDS AMBULANTS: Le Parti socialiste parle de « pis-aller »
Le Parti Socialiste considère, dans une déclaration datée du 22 novembre, que les mesures annoncées, avec grand renfort de propagande médiatique, pour trouver des solutions aux préoccupations des marchands ambulants qui ont utilisé la manière forte pour se faire entendre après la mesure de déguerpissement du centre-ville, « sont des pis aller alors même qu’il était possible de conforter et/ou de consacrer des sites dédiés à tous les niveaux de commerce au lieu de satisfaire la boulimie foncière des tenants du régime actuel ». Dés lors, renseigne la même source, le Parti socialiste qui « dénonce la furie répressive du gouvernement, apporte son appui sans réserve aux commerçants ambulants dans leur quête d’une solution durable de leur situation ». Les camarades de Ousmane Tanor Dieng, Secrétaire général du Ps, soutiennent que cette situation difficile des marchands ambulants n’est, en vérité, que la résultante d’échecs répétés depuis sept ans des programmes agricoles désastreux au niveau du monde rural.

Soutien aux travailleurs

Par ailleurs, les socialistes marquent leur « vive préoccupation devant la troublante perte de sens des priorités du régime en place qui, face à la misère généralisée des populations et le marasme dans les divers secteurs de la production, de la distribution et des services, fait preuve d’une insouciance inqualifiable ».

C’est pourquoi ils ont réaffirmé leur soutien et solidarité au mouvement syndical et social dans son combat pour la défense du pouvoir d’achat, pour le relèvement du niveau de vie des populations et pour la défense de l’outil de travail. Avant de réitérer leur décision à participer activement à tous les combats menés par les populations laborieuses. Dans cette optique, le Ps convie les syndicats de travailleurs, les organisations professionnelles, la société civile et d’une manière générale les Sénégalaises et les Sénégalais toutes couches sociales et catégories professionnelles confondues aux Assises nationales. « Car, contre une pratique autoritaire et unilatérale du pouvoir, il est possible d’opposer une autre conception de la gestion des affaires publiques. Contre un régime qui entend tout faire passer par la force et qui veut toujours passer en force, le Parti socialiste reste convaincu qu’il est possible d’opposer une démarche participative qui intègre toutes les composantes de la Nation », dit-il.

S’insurge contre le retrait de l’Asecna

En outre, pour le Ps la situation économique et sociale du Sénégal n’est pas seulement désastreuse. « Elle est également lourde d’incertitudes, des incertitudes de même nature que celles que fait planer sur notre espace aérien la décision du régime d’Abdoulaye WADE de retirer l’Etat du Sénégal de l’ASECNA ». Pour lui, comme « pour toutes les décisions du régime en place depuis 2000, il est aisé de voir, derrière le retrait du Sénégal de l’ASECNA, la main de lobbies affairistes uniquement préoccupés par la recherche effrénée du profit, les mêmes qui, il y a peu, avaient concédé dans des conditions nébuleuses le Port Autonome de Dakar, la Plateforme de Diamniadio, et cédé la troisième licence de téléphonie. ». Et d’ajouter que cette décision renseigne sur l’absence de crédibilité de l’engagement panafricaniste d’Abdoulaye WADE qui, contre la marche de l’histoire, vient de toucher à un des symboles les plus aboutis de la coopération inter africaine.

Ses incantations pour l’intégration africaine trouvent là leurs limites. Mais aussi, cette décision de se retirer de l’Asecna informe, aux yeux des socialistes, « sur l’ignorance ou le mépris qu’Abdoulaye WADE affiche à l’égard du rôle décisif que notre pays a joué dans la création de cet outil de coopération. A ce sujet, il faut rappeler que la convention portant création de l’ASECNA a été signée à Saint Louis en 1959, et qu’à ce titre Dakar abrite le siège de l’organisation et est dépositaire des instruments de ratification ». Et pour les socialistes ce qui est encore plus frappant avec cette décision de retrait, « c’est l’absence de concertation avec les acteurs et travailleurs sénégalais du secteur aérien et aéronautique auxquels le Parti socialiste réaffirme son soutien sans réserve ».

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1409 fois

Vendredi 23 Novembre 2007





1.Posté par MARVEL le 23/11/2007 16:11

Wade ou l'inconstance faite homme

Certains de ses laudateurs ne sachant plus trop à quel saint se vouer avec Wade, à quelle version de Wade se fier, quelle idée de Wade défendre, à défaut de ne pouvoir vanter la constance de Wade, le qualifient plutôt d'homme nuancé, cela pour expliquer les nombreux revirements, les contradictions, les volte-face, les reniements sans fin. Juste quelques exemples en guise d'illustration

** Asecna - je sors - non je ne sors pas – non je sors – non finalement je ne sors pas

** Les marchands ambulants - déguerpissez-les – non je ne déguerpis pas, je les parque – non finalement qu'ils restent où ils sont - je n'ai jamais dit de les déguerpir

** Le Sénat - je supprime par referendum – finalement je recrée à moi tout seul et les nomme presque tous

** Les salaires – je ponctionne – je ne ponctionne pas – finalement je ponctionne, mais à certains seulement

** Le Conseil Economique et Social – je supprime – finalement je recrée

** Le CRAES – je crée – finalement je supprime

** Les élections – je couple – je découple – j'accouple – finalement je découple

** Les députés – je diminue – finalement je rajoute 30

** Les ministres – je diminue à 20 car largement suffisant pour un petit pays comme le Sénégal – finalement j'augmente 20 pour passer à 40 et j'ajoute 60 ministres conseillers

** Plateforme de Diamniadio – c'est génial, ça va créer énormément d'emplois – en fait je n'avais jamais aimé ce projet

** Aéroport de Keur Massar – il sera prêt en février 2006 – non finalement dans 36 mois à partir de Juin 2007 - finalement à Diass et non plus à Keur Massar

** Sonatel – je vends les actions du Sénégal – non finalement j'y renonce

** Senelec – je déprivatise – je privatise – finalement je laisse comme cà

** Le droit à la marche – j'inscris dans la constitution – finalement j'instaure la pensée unique et interdis toute forme de protestation, même les brassards rouges

** La SAR – j'augmente notre part du capital – non finalement je réduis notre part

** Les ICS – nous bradons aux indiens – non finalement aux français – bon peut-être aux indiens – non finalement une co-gestion car Karim et Godart doivent en faire partie

** Idrissa Seck – c'est mon fils – non c'est un voleur – non c'est mon fils – non c'est un voleur – non bayame là – non je l'empêcherai de devenir président – non il va revenir au PDS – non c'est le comité directeur qui va décider

** Macky Sall - c'est un travailleur – non c'est un incapable – non c'est un fidèle et obéissant – non c'est un traître, il a commis une faute politique en convoquant mon fils

** Karim Clepto Wade – seul lui a le profil pour me succéder – non Karim est trop toubab pour être président – Karim est présidentiable – non je ne soutiendrai pas Karim si il se présentait – je pense maintenant que Karim peut être président

Et on peut continuer ainsi pour chaque phrase que prononce cet homme qui lui-même ne se souvient jamais de la version donnée la veille. Dans certains pays, on lui aurait mis une camisole depuis belle lurette.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State